L’année Louvain de l’aventure scientifique

alas
Research University, l’UCL lance l’année Louvain de l’aventure scientifique car la recherche est cruciale pour l’avenir de nos régions. Découvrez 3 chercheurs qui impactent notre vie quotidienne.

L’UCL lance l’année Louvain de l’aventure scientifique. Objectif : transmettre aux étudiants la passion de la recherche, rendre tangible, pour le grand public, son importance et donner aux jeunes l’envie de se lancer dans une carrière scientifique. Car la science nous suit partout, tous les jours, où que l’on aille, quel que soit notre âge et notre condition. Elle soulève aussi les questions éthiques, sociales, économiques, juridiques suscitées par nos modes de vie et de penser. Pour marquer cette année, l’UCL publie aux Presses universitaires de Louvain, le livre ‘Profession : savanturier. L’aventure au coin de la science’ (dès le 19/09/16), préfacé par Bertrand Piccard.

Trois chercheurs UCL, trois exemples de recherches qui impactent la vie quotidienne : le Pr Patrice Cani et son équipe ont établi des liens entre une bactérie et l’obésité et sont sur le point de créer une spin-off. La Pr Isabelle Roskam analyse les troubles du comportement chez le jeune enfant, les prend en charge et définit des stratégies d’intervention. Quant à la Pr Sonia Collin, son équipe identifie les matières premières et les procédés agro-alimentaires qui assurent à la denrée alimentaire la meilleure qualité et la plus grande durée de conservation.
 
La bactérie qui pourrait soigner le diabète et l’obésité

Environ 18 % de la population belge souffre d’obésité, première cause de développement du diabète et des maladies cardiovasculaires. Ce chiffre, et d’autres, ont incité Patrice Cani, investigateur du WELBIO à l’UCL, chercheur qualifié FNRS et professeur au Louvain Drug Research Institute de l’UCL, à rechercher et comprendre les causes de ce phénomène afin de proposer un traitement efficace. En 2013, son équipe démontre que chez la souris, l’administration d’une bactérie, Akkermansia muciniphila, découverte presque par hasard en 2007, pouvait fortement diminuer le développement de l’obésité et des facteurs de risques cardiovasculaires associés. Fin 2015, Patrice Cani lance une étude d’intervention, en collaboration avec les Cliniques universitaires Saint-Luc, afin d’évaluer les effets de l’administration de cette bactérie, sur les facteurs de risques cardiovasculaires associés à l’obésité. Une première mondiale ! Aujourd’hui une étude clinique est en route, en collaboration avec le service d’endocrinologie et de nutrition des Cliniques universitaires Saint-Luc (Prof J-P Thissen, Prof. M. Hermans, Prof. D. Maiter, Dr A. Loumaye). Nouvelle étape: un projet de spin-off, co-dirigé par le Dr Céline Druart, est en cours de finalisation afin de produire et de commercialiser des thérapies liées au microbiote intestinal et à Akkermansia.

H2M donne des clés pour gérer les enfants dits difficiles

Le programme Hard-t(w)o-Manage (H2M) Children, lancé en 2004 à l’initiative d’Isabelle Roskam, professeur à l’Institut de recherche en sciences psychologiques de l’UCL, en collaboration les Cliniques universitaires Saint-Luc, a pour objectif d’évaluer les troubles du comportement dit externalisé (agitation, provocation, agressivité,…) chez le jeune enfant, et d’étudier les facteurs de risque associés à ces comportements. Pour ce faire, un suivi longitudinal de 400 enfants a été réalisé entre 2005 et 2009. Les données récoltées, une seconde phase du projet H2M vise la prise en charge de ces comportements dits difficiles. Quelques 300 enfants âgés de 3 à 5 ans ont bénéficié des interventions, de deux ordres : les unes destinées aux enfants eux-mêmes, les autres à leurs parents. L’étude d’Isabelle Roskam permet de savoir dans quelle mesure il est préférable d’agir auprès de l’enfant ou de ses parents pour diminuer la fréquence et l’intensité des comportements externalisés. La recherche a également permis de déterminer la manière de diminuer les comportements problématiques, en renforçant soit le sentiment de compétence parentale, soit la qualité des interactions verbales, soit les pratiques éducatives en régulation émotionnelle. Ces travaux ont donné lieu à plusieurs ouvrages destinés aux professionnels/cliniciens ainsi qu’aux parents. L’UCL assure aussi des formations destinées aux professionnels (cliniciens, enseignants).

À la découverte des arômes

De Cuba à Madagascar pour le chocolat, de Tchéquie en Nouvelle-Zélande pour le houblon et la bière ou au cœur du Sauternais et de l’AOC Château-Chalon pour le vin, l’Unité de brasserie et des industries alimentaires de l’UCL tente d’identifier quelles sont les matières premières et les procédés agro-alimentaires qui assurent à la denrée alimentaire la meilleure qualité et la plus grande durée de conservation. Sonia Collin et son équipe travaillent les deux principaux fleurons belges (chocolat et bière), mais aussi plusieurs matières premières issues des pays du Sud, ce qui justifie son implication dans plusieurs programmes de coopération. Son laboratoire développe des outils méthodologiques nécessaires à la prédiction et à l'optimalisation de la conservation de la qualité organoleptique des aliments. Le fameux resvératrol, tant vanté par les œnologues comme molécule "santé" du vin, a été découvert pour la première fois au sein du laboratoire UCL dans le cacao et le houblon. Les chercheurs ont également beaucoup travaillé avec des chocolatiers belges en vue d'augmenter le pouvoir antioxydant du chocolat. Ces recherches ont mené au dépôt de deux brevets.

http://www.uclouvain.be/aventure-scientifique.html