Proclamation du Prix Van Hove 2016

Mention spéciale pour deux candidats LOCI : Gil Cardoso (Tournai) et Gaëtan Nimal (Bruxelles)
Le mercredi 23 novembre, la Proclamation des lauréats du Prix Van Hove 2016 s’est tenue à l’Architects’ House en présence de nombreux participants et de représentants du monde académique.
L'UPA- BUA (Union Professionnelle d’Architectes - Beroepsunie van Architecten) décerne tous les ans, depuis 2015, un prix d'architecture à l'intention des nouveaux diplômés architectes ou ingénieur-architecte de l'ensemble des facultés belges qui octroient ce diplôme
Ce prix qui existait sous une autre forme entre 1982 et 1999, commémore la mémoire de Willy Van Hove, ancien président de l'UPA-BUA, de la FAB et fondateur de l’Architects’ House, et offre une première référence notoire aux jeunes architectes ou ingénieurs-architectes qui se distinguent lors de cette compétition.

http://upa-bua-arch.be/fr/activites/prix-van-hove

Gil Cardoso
Lieu d’harmonisation des différences, entre l’intime et le partager

L’objectif du projet était d’imaginer, en ces temps troublés, un centre pour réfugiés à Bruges. Un édifice permettant le dialogue entre intimité et partage. Un édifice ouvert sur la ville et le reste du monde, un lieu de rencontre pour diverses cultures. Il est important de noter que le but du projet n’est pas d’imaginer une construction pour loger le plus grand nombre, mais plutôt un édifice qui dans cette période troublée et pour le futur, apparaisse comme un lieu culturel avec des espaces d’expositions, une bibliothèque, une salle de conférence ou encore des lieux de résidence artistique. Le projet se situe sur les anciennes fortifications, dans le périmètre de la ceinture verte reprenant aujourd’hui les limites de la cité médiévale.
La ceinture verte était fragmentée par un édifice industriel du XVIIe siècle présent sur le site. Le but du projet était de transformer cet obstacle en un lieu de passage afin de reconnecter les différents maillons de cette ceinture. Pour cela, l’idée était d’implanter le projet sur l’édifice existant, créant un lieu de passage à travers ce dernier. Ainsi, une partie de cet édifice est remplacée par un noeud articulant le parc, divisant alors cette construction industrielle en deux entités; l’une destinée aux logements, l’autre dédiée aux espaces partagés. Au point d’intersection des deux constructions, apparaît une forme archétypale, creusant le nouvel édifice, comme symbole de la mémoire de l’édifice disparu.

Cardoso

Gaëtan Nimal
LOW LINE – BRUXELLES MIDI
(urban planning and mixed-use infrastructure)


La première partie de l’exercice a consisté en un projet d’espace public à travers la question de l’Utopie sur un site sélectionné (quartier de Bruxelles-Midi), intégrant la thématique du 'seuil' et répondant à un thème et à une vision. Le thème : la stratification, le rapport entre le dessus et le dessous. La vision : améliorer la qualité du trajet (reconnecter le réseau des transports souterrains et la ville, renforcer la continuité du parcours de la mobilité douce).
La deuxième partie de l’exercice a consisté en la réalisation d’un projet en lien direct avec l’aménagement de l’espace public, qui au travers de la complexité, de la densité et de la mixité des fonctions au sein d’un bâtiment et d’association de bâtiments, définit le statut de l’espace public.
Le projet a eu pour objet, d’une part, de réutiliser le tronçon souterrain entre Lemonnier et Midi (libéré par la création d’une nouvelle station de métro sous l’avenue Stalingrad) et de l’ouvrir afin de le transformer en un parcours dédié à la mobilité douce, activé par ses bords par un ensemble de bâtiments (socle public et tours) ayant une mixité fonctionnelle et dialoguant par sa morphologie avec les trois échelles du site (la gare, la ville et le quartier), passant en dessous de la petite ceinture dans le prolongement du piétonnier Anspach, afin de connecter le lieu à la ville et d’en créer une porte d’entrée. Et d’autre part, de connecter les stations de métro à l’espace public du quartier par des ouvertures.

Nimal