Histoire moderne et contemporaine - J.Campion

LCOPS1113C  2017-2018  Louvain-la-Neuve

Histoire moderne et contemporaine - J.Campion
5.0 crédits
30.0 h
2q

Enseignants
Campion Jonas;
Langue
d'enseignement
Français
Thèmes abordés
La période couverte va de la chute de Byzance à l'époque contemporaine. Le cours est centré sur, mais non réduit à, l'histoire de l'Europe et de l'Amérique du Nord. Il donnera des clefs pour comprendre le développement histori-que à l'échelle globale, en distinguant des phases de globalisation et les constructions identitaires qui y corres-pondent.
Acquis
d'apprentissage
Au terme de ce cours, l'étudiant - aura une vue globale des grandes dynamiques historiques qui ont caractérisé le devenir des sociétés modernes - connaîtra les événements-clefs de cette histoire (par ex : chute de Byzance, Réforme luthérienne, Traité de West-phalie, révolution galiléenne, Révolutions française et américaine, Révolution russe, …) en sachant les situer sur la ligne du temps - sera capable de montrer les rapports de dépendance historique entre des processus de structuration sociale qui font l'objet de sciences spécialisées au cours de son cursus (politique, économique, social, communication).

La contribution de cette UE au développement et à la maîtrise des compétences et acquis du (des) programme(s) est accessible à la fin de cette fiche, dans la partie « Programmes/formations proposant cette unité d’enseignement (UE) ».

Contenu
Le cours sera donc pensé de manière à situer, expliquer et analyser historiquement l'émergence des structures so-ciales qui feront l'objet d'une exploration approfondie au cours des filières de la Faculté ESPO qui l'ont intégré dans leurs programmes (sciences politiques, sciences sociales, communication). Les cinq processus structuraux majeurs dont il faudrait reconstituer la genèse (historique et événementielle) et montrer les interconnexions sont : - au plan économique : le processus de construction du marché et de développement du capitalisme, dans ses différentes phases depuis la Renaissance ; - au plan politique : le processus de centralisation de l'Etat, de construction de l'Etat-Nation, de construc-tion de l'Etat de droit et les révolutions modernes, d'expansion impérialiste - au plan culturel : les transformations culturelles avec a)les changements structurels concernant la place du religieux dans les références collectives, politiques….puis individuelles (à travers notamment la diffu-sion de la religion réformée) ; b) les transformations du rapport individu-collectif (qui se reflètent dans la vie privé, dans la vision du mariage, la vision de soi -entre autre développement de la psychologie-, du corps, de l'art…) - au plan scientifique : le processus de rationalisation de la science et de la technique, avec ses retombées industrielles et son impact culturel. On insistera autant sur les processus de transformation du rapport à la nature que sur le rôle des techniques dans la structuration du rapport social, tant au plan réel des effets de l'industrialisation (communication, mobilité, infrastructures etc.) qu'au plan des imaginaires technoscienti-ques influençant la vision du social (la machine à vapeur, l'imaginaire chimique, l'idée de champ de forces à partir de l'électricité, de l'électromagnétisme, la physique des particules…) - au plan des arts et de la communication : le processus d'individualisation de l'art, la redéfinition des rè-gles de la représentation artistique, l'importance de l'imprimerie, la rupture de l'art contemporain, le dé-veloppement des mass-media
Autres infos
Support de cours : oui Evaluation : examen écrit
Faculté ou entité
en charge


Programmes / formations proposant cette unité d'enseignement (UE)

Intitulé du programme
Sigle
Crédits
Prérequis
Acquis
d'apprentissage
Bachelier en sciences politiques, orientation générale
5
-

Bachelier en sociologie et anthropologie
5
-

Mineure en sciences humaines et sociales
5
-