Méthodologies de l'observation

lpsp1012  2017-2018  Louvain-la-Neuve

Méthodologies de l'observation
4 crédits
22.5 h + 7.5 h
Q2
Enseignants
Langue
d'enseignement
Français
Thèmes abordés


Le cours aborde principalement : (1) le processus d'observation, ses qualités et ses biais, et (2) la place de l'observation dans la pratique d'intervention et de formation.
La place de l'observation dans la recherche et la description de données de l'observation seront introduites mais approfondies dans le cours de Bac2 (LPSP1210) et dans le cours qui se donnera en parallèle en Bac1 (LPSP1011).
Acquis
d'apprentissage

A la fin de cette unité d’enseignement, l’étudiant est capable de :

1

Au terme de cet enseignement, l¿étudiant devra être capable de/d¿ :

·         situer l¿observation au sein de méthodes scientifiques de recueil d¿informations, et au sein d¿une pratique d¿intervention ou de formation

·         traduire une question en hypothèse testable

·         transposer une réalité psychologique en comportements observables

·         sélectionner des outils d¿observation en fonction de l¿identification de leurs fondements, de leurs modalités de structuration, de notation, de cotation, de leurs qualités (pertinence, validité¿)

·         mettre en ¿uvre un processus d¿observation de façon rigoureuse et éthique

·         comprendre et représenter des données descriptives issues de l¿observation

Eu égard au référentiel des acquis d¿apprentissage, le cours vise prioritairement à amener les étudiants à :

  •  A2. observer (individu, groupe ou organisation) en référence à des théories, méthodes et outils
  •  E1. maîtriser les étapes, les méthodologies et les outils de l¿observation pour mener une recherche scientifique en psychologie et en sciences de l'éducation;
  •  E3. observer en tant que professionnel des sciences psychologiques et de l'éducation en se référant, entre autres, aux principes de l¿éthique et de la déontologie
  •  C2. Structurer et présenter des données d¿observation sous diverses formes (graphiques et résumés)

Secondairement, ce cours vise à amener les étudiants à :

  • B1. maîtriser les connaissances à propos des interventions visant à améliorer une situation donnée (individu, groupe ou organisation)
 

La contribution de cette UE au développement et à la maîtrise des compétences et acquis du (des) programme(s) est accessible à la fin de cette fiche, dans la partie « Programmes/formations proposant cette unité d’enseignement (UE) ».
Contenu
Le cours est temporellement structuré en neuf chapitres :
1. Introduction : conscientiser les référentiels d'observation
2. L'observation au coeur d'une démarche scientifique
Ces deux premiers chapitres abordent la démarche scientifique de l'observation. Dans ce cadre,  la  psychologie naïve est distinguée de la psychologie « scientifique ». Des concepts de base quant aux méthodes expérimentales et cliniques sont introduites (théorie, concept, variable indépendante, variable dépendante, plans expérimentaux et quasi-expérimentaux, contrôle, opérationnalisation, études de cas, attitude clinique, etc.). Ces concepts seront approfondis et étayés dans le cours de BAC2 (LPSP 1210).
3. Définition de l'observation et sa place au sein du processus  de recueil d'information
4. Vers une typologie de l'observation
Ces deux chapitres situent l'observation en tant que processus et comme méthode spécifique de recueil d'information. Premièrement, une définition est donnée et l'observation est comparée à d'autres méthodes de recueil d'information (interview, questionnaire, analyse de documents).
Deuxièmement, l'observation est située globalement au sein d'un processus  inductivo-hypothético-déductif. Dans ce cadre, les différentes phases de recherche sont décrites et les différentes démarches constituant le plan d'observation y sont coordonnées : construire une question de recherche, transposer une question de recherche en hypothèse testable, passer du concept à la variable en choisissant des indicateurs adéquats, définir la population et l'échantillon, choisir les outils d'observation, procéder à la mesure, la notation et la cotation des unités d'observation, traiter les données de manière descriptive (tableau de codage, mise en graphe, à l'aide du logiciel  Excel). Ce dernier point est articulé avec le cours LPSP 1011.
Troisièment, une typologie de l'observation est proposée (De Ketele, 1983) selon différents paramètres : fonction, objet, observateur, degré d'inférence, notation, cotation, situation, moment, degré de liberté. Les procédures d'observation, techniques d'enregistrement et de notation ainsi que leurs avantages et inconvénients y sont décrites.
5. Méthode d'observation systématique : les grilles d'observation
6. Qualité de l'observation et sa validation
7. Quelques illustrations de grilles d'observation dans différents champs de la psychologie.
Les chapitres 5 et 7 abordent de manière plus approfondie les grilles d'observation (définition, types : méthodes des signes ou des catégories, typologie et nature des items, unités, mode de notation et de cotation). Une série d'exemples de grilles est présentée dans différents champs de la psychologie, des sciences de l'éducation et de la logopédie. L'apport des grilles d'observation est évalué par rapport aux pratiques de recherches, d'intervention et/ou de formation.
Le chapitre 6 aborde lavalidation du processus d'observation: pertinence, validité interne, validité externe, fiabilité (avec les notions de biais d'observation), transférabilité, homogénéité.
8. Méthodes non systématiques d'observation : l'observation clinique et l'observation participante
Ce chapitre évoque les méthodes non systématiques de l'observation. Deux méthodes spécifiques sont introduites (l'observation clinique et l'observation participante) ainsi que leurs apports spécifiques dans la pratique d'intervention et/ou de formation.
9. Ethique et déontologie de l'observation
Ce chapitre traite des questions éthiques et déontologies fondamentales en lien avec la mise en oeuvre de l'observation en recherche et en intervention/formation.
10. Pour ne pas conclure ... Rigueur et créativité, un subtil équilibre.
La conclusion met en exergue la complexité du processus d'observation et la nécessité de l'utiliser à bon escient : l'esprit critique devant éveiller la conscientisation des référentiels du chercheur ou du praticien et aiguiller ses choix méthodologiques et éthiques.
Modes d'évaluation
des acquis des étudiants
Examen écrit  et une présentation orale sous format Powerpoint d'un travail d'observation réalisé en sous-groupes d'étudiants.
Bibliographie
Support de cours :
-         dias  powerpoint et notes de cours à disponibilité des étudiants sur i-campus
-         ouvrages de références disponibles en bibliothèque PSP ou en librairie universitaire aidant la compréhension des concepts :
                De Ketele, J.M. & Roegiers, X. (1996). Méthodologie du recueil d'informations.Bruxelles : De Boeck.
                De Ketele, J.M. (1983). Méthodologie de l'observation. Louvain-la-Neuve : Université Catholique de Louvain.
Faculté ou entité
en charge


Programmes / formations proposant cette unité d'enseignement (UE)

Intitulé du programme
Sigle
Crédits
Prérequis
Acquis
d'apprentissage
Bachelier en sciences psychologiques et de l'éducation, orientation générale
4

Bachelier en sciences psychologiques et de l'éducation, orientation logopédie