Analyse économique des organisations et décisions managériales

lecge1320  2018-2019  Louvain-la-Neuve

Analyse économique des organisations et décisions managériales
5 crédits
30.0 h + 15.0 h
Q1
Enseignants
Coeurderoy Régis; De Jaegere Tanguy (supplée Coeurderoy Régis);
Langue
d'enseignement
Français
Contenu
Objectifs (en termes de compétences)
A l'issue de ce cours, l'étudiant sera capable de maîtriser les outils analytiques issus de l'économie des organisations et de les appliquer à de nombreuses problématiques managériales actuelles. Cette maîtrise lui permettra de (1) mieux comprendre les modèles économiques qui sous-tendent de nombreuses décisions managériales'; (2) d’améliorer sa prise de décision en environnement complexe'; et (3) de garder une approche critique (contextualisation; limites des modèles) dans l’emploi de ces outils économiques.
Objet de l'activité (principaux thèmes à aborder)
Il n’existe pas aujourd’hui réellement une théorie économique unifiée de l’organisation et de nombreux courants proposent des modèles qui reposent sur des fondements intellectuels distincts. Pour cette raison, il s’agit ici de mener une présentation thématique de l’économie et du management des organisations. Celle-ci choisit de laisser en second plan les débats théoriques sur les différents modèles et préfère sensibiliser l’étudiant sur les questions clefs traitées par ces approches. Cette orientation nous paraît plus adaptée à cet enseignement, dont l’objectif premier est d’éclairer « ce dont on parle », avant de développer « comment on en parle ».
Le premier thème est consacré au statut de l’information dans la décision des agents économiques. Les choix d’organisation dépendent intrinsèquement de la quantité comme de la qualité des signaux émis dans le système. Les agents économiques vont en effet définir des cadres organisationnels en fonction du stock d’information dont ils disposent pour leurs décisions, de leur capacité à la traiter comme de leurs intérêts à le mobiliser. Il s’agit donc d’abord d’établir le lien entre caractéristiques des informations et besoins d’organisation.
Le deuxième thème poursuit cette réflexion et pose la question liée de la ligne de partage entre les activités propres à différentes organisation marchandes. Celle-ci se construit fondamentalement à partir des caractéristiques des attributs des transactions concernées. En particulier, le degré de spécificité des actifs dédiés à la transaction joue un rôle clef dans la définition des frontières de la firme.
Le troisième thème élargit cette problématique pour traiter des grandes organisations, c'est-à-dire des formes complexes hiérarchiques. Il détaille ainsi le problème de l’intégration verticale et de la diversification. Les coûts bureaucratiques, comme limite à l’extension de la forme intégrée, sont également présentés.
Le quatrième thème se penche sur la structuration interne des organisations. L’organisation intégrée fonctionne comme un système de coordination qui se fonde sur l’autorité pour définir les circuits d’information et les connexions entre transactions. Les principales structures existantes sont présentées de manière comparative.
Le cinquième thème présente les mécanismes mis en place pour favoriser les incitants au travail des agents employés. Les deux sujets clefs ici touchent la formation du capital humain, d’une part, la maximisation de l’effort au travail d’autre part.
THEME I - LA DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DANS L’ORGANISATION ECONOMIQUE
I.1. L’information, base des transactions
I.2. Les modes de transaction dans le système économique
THEME II - LE PARTAGE DES ACTIVITES ECONOMIQUE OU LES FRONTIERES DES FIRMES
II.1. Introduction : un choix économique fondamental « faire » ou « faire faire »
II.2. La transaction : un « atome » du système économique
II.3. Le développement de l’organisation (« Faire »)
THEME III - LE DEVELOPPEMENT DE LA GRANDE ORGANISATION
III.1. Les effets de la fonction de production
III.2. L’intégration verticale
III.3. La diversification des activités
THEME IV - LA STRUCTURATION DE L’ORGANISATION
IV.1. L’organisation et la prise de décision
IV.2. Les composantes de la structure
IV.3. Les principales structures organisationnelles
THEME V - LA MOTIVATION ET LE SUIVI DES PERFORMANCES DANS L’ORGANISATION
V.1. La définition d’une structure incitative
V.2. Le développement et la rémunération du capital humain
V.3. Définition et limites des systèmes de suivi de la performance individuelle
V.4. Définition et limites des systèmes de suivi de la performance collective
Méthodes d'enseignement
L’objectif de ce cours intégré dans la filière approfondissement en gestion est de fonctionner avant tout comme un séminaire, plus que comme un cours ex cathedra.
Pour cela, l’essentiel des contenus (concepts et théorie) est fourni dans le syllabus, déposé sur Moodle, après la validation des inscriptions au cours. La connaissance des théories et concepts est obligatoire pour passer les examens individuels.
En ce sens, l’objectif des séances plénières n’est pas de faire une lecture plus ou moins animée du syllabus. Avant chaque séance (sauf la première), il est attendu que chaque étudiant lise une ou plusieurs sections du syllabus. Ainsi, la séance peut être dédiée à aider les étudiants à passer de la compréhension théorique des concepts à leur concrétisation managériale. Les enseignants utilisent alors le temps de séance pour, soit apporter des compléments de connaissance, soit développer des exemples et des cas qui permettent de comprendre la pertinence et l’apport des modèles d’analyse et de décision économiques dans les problèmes de gestion. La connaissance des sujets traités en séance est, comme pour le syllabus, obligatoire pour passer les examens individuels.
Egalement, les séances de travaux pratiques permettent en complément de refaire un certain nombre d’exercices et de valider les connaissances.
Le travail de groupe, enfin, donne l’occasion aux étudiants d’utiliser les grilles d’analyse vues en cours pour décrypter des questions de gestion concrètes à l’occasion d’une enquête de terrain dans l’entreprise de leur choix.
Modes d'évaluation
des acquis des étudiants
En première session
Présentation de groupe (40%)
Examens individuels (60%)  
En deuxième session, l’examen individuel vaut 100%.
L’évaluation lors des examens individuels porte sur les contenus du syllabus et sur les contenus complémentaires abordés en séance. Attention, ces contenus sont complémentaires l’un à l’autre et non substituts.
L’objectif des deux examens individuels (le premier en milieu de parcours, environ, le second lors de la dernière séance) est de permettre de valider que les connaissances et les principaux cadres de réflexion soient bien connus et maîtrisés. Le format de ces examens est de 20 questions semi-ouvertes (information non contractuelle ; le format est susceptible de changer en début de quadrimestre, selon le nombre d’inscrits).
Ressources
en ligne
https://moodleucl.uclouvain.be/course/view.php?id=8317
Bibliographie
  • le support du cours est constitué du syllabus rendu disponible sur Moodle, des transparents des exposés magistraux et pratiques, ainsi que de l'ensemble du contenu exposé oralement par les professeurs et l'assistante.
le support du cours est constitué du syllabus rendu disponible sur Moodle, des transparents des exposés magistraux et pratiques, ainsi que de l’ensemble du contenu exposé oralement par les professeurs et l’assistante.
Support de cours
  • le support du cours est constitué du syllabus rendu disponible sur Moodle, des transparents des exposés magistraux et pratiques, ainsi que de l’ensemble du contenu exposé oralement par les professeurs et l’assistante.
Faculté ou entité
en charge


Programmes / formations proposant cette unité d'enseignement (UE)

Intitulé du programme
Sigle
Crédits
Prérequis
Acquis
d'apprentissage
Approfondissement en gestion

Mineure en esprit d'entreprendre