Anthropologie des mondes sensibles

LANTR2080  2019-2020  Louvain-la-Neuve

Anthropologie des mondes sensibles
4.0 crédits
20.0 h
1q

Enseignants
Langue
d'enseignement
Français
Thèmes abordés

L'anthropologie des mondes sensibles partage ses champs de recherches avec d'autres courants dans la discipline tels que : l'anthropologie sensitive, l'anthropologie des sens, du corps, etc... Il s'agit d'interroger et d'analyser, les capacités, les habiletés, les modes de perception des sens et pas les sens eux-mêmes. Dans une démarche anthropologique, ce sont bien les manières dont les sens participent à une appréhension du monde qui nous intéressent. Cette démarche se rattache à une théorie de l¿action, à une mise en oeuvre et en mouvement. C'est-à-dire: montrer comment les groupes sociaux dans lesquels nous travaillons transmettent et développent leurs esthésies. Une des portes d'entrée possible est la transmission et le développement du goût, de l'odorat, du toucher, autant que de la vue et de l'ouie. Bien sûr, l'ensemble des esthésies construit un rapport singulier au monde; il ne s'agit donc pas d'en isoler une plus qu'une autre. Ce cours s'appuie sur des recherches ethnographiques menées au Kazakhstan, en Ouzbékistan, au Ladakh, en Bosnie-Herzégovine et en Moldavie.

Acquis
d'apprentissage

  • 1.

    À partir d'exemples ethnographiques, de textes et d'expériences sensibles au musée, l'étudiant découvrira une manière particulière d'entrer en anthropologie, de mener une démarche réflexive et d'apprendre en s'appuyant à la fois sur des textes fondateurs de la discipline et des supports audio-visuels.

    Sa participation active au déroulement et à l'élaboration co-construite du cours sera sollicitée.

La contribution de cette UE au développement et à la maîtrise des compétences et acquis du (des) programme(s) est accessible à la fin de cette fiche, dans la partie « Programmes/formations proposant cette unité d’enseignement (UE) ».

Contenu

Le cours reprend d’abord les différents courants en anthropologie du sensible : de l’anthropologie modale de François Laplantine aux anthropologies sensorielles développées à l’école de Concordia et à celle d’Harvard, à la posture particulière de Tim Ingold.

Puis une attention particulière est portée à l’anthropologie du danser, du rite et de complexes nostalgiques. Ces trois axes disciplinaires permettent

  1. de faire le lien entre les différents terrains ethnographiques exposés,
  2. d’incarner les théories sollicitées,
  3. d’ouvrir à de nouvelles pistes théoriques et épistémologiques en anthropologie.
Méthodes d'enseignement

La pédagogie du cours est inductive et interactive. Chaque période de cours, comprend deux exposés qui rassemblent des données ethnographiques personnelles et des synthèses théoriques, suivis d'échanges et de questions. Des supports visuels, auditifs et filmographiques sont présentés.

Le cours a lieu au muséeL ce qui permet aussi un travail in situ (exercices, exposés) avec les collections du musée.
Modes d'évaluation
des acquis des étudiants

Inclus dans l’épreuve du jury pour les MA anthropo

Travail écrit pour les autres filières

Ressources
en ligne
Cf fichiers moodle
Bibliographie
  • Tout est déposé sur le Moodle du cours
  • Tout est déposé sur le Moodle du cours
Cf fichiers moodle
Faculté ou entité
en charge


Programmes / formations proposant cette unité d'enseignement (UE)

Intitulé du programme
Sigle
Crédits
Prérequis
Acquis
d'apprentissage
Master [120] en anthropologie
4
-

Master [120] en sociologie
5
-

Master [60] en sociologie et anthropologie
4
-

Master [120] en sciences des religions
5
-

Certificat universitaire en sciences des religions
3
-