Projet intégré en diagnostic environnemental

LBIR1270  2019-2020  Louvain-la-Neuve

Projet intégré en diagnostic environnemental
5.0 crédits
30.0 h + 30.0 h
1q

Enseignants
Jacquemart Anne-Laure (coordinateur);
Langue
d'enseignement
Français
Préalables

Cours de biologie et de sciences de la terre du premier bloc annuel : LBIR1150, LBIO1112 et LBIR1130.

Le(s) prérequis de cette Unité d’enseignement (UE) sont précisés à la fin de cette fiche, en regard des programmes/formations qui proposent cette UE.
Thèmes abordés

Ce cours permettra à l'étudiant de développer une connaissance opérationnelle de la détermination des végétaux. Cette connaissance sera intégrée avec des concepts de pédologie et de gestion des écosystèmes agricoles, forestiers ou semi-naturels afin de réaliser un projet interdisciplinaire visant à réaliser un diagnostic environnemental ou agronomique. Un accent particulier sera mis sur les compétences transversales nécessaires à la gestion d'un projet, d'un groupe et à la communication des résultats.

Acquis
d'apprentissage

AA : Au terme du cours LBIR1270, l'e'tudiant sera capable de :

· Mener un projet en e'quipe, en planifiant les e'tapes et la coordination de ce projet en fonction d'objectifs pre'de'finis et d'e'che'ances qui sont impose'es.

· Communiquer par l'interme'diaire d'une présentation orale et d'un rapport e'crit les re'sultats et conclusions principaux relatifs a' la re'alisation d'un projet, en suivant un canevas rigoureux et en utilisant un style et une forme respectant les standards scientifiques.

· Justifier les choix me'thodologiques qui ont e'te' pris lors de l'analyse.

· Utiliser ade'quatement les ressources bureautiques (Word, Excel, PowerPoint) pour la re'daction du rapport.

· Re'aliser un diagnostic environnemental sur un site particulier (milieux agricoles, forestiers, friches en re'habilitation, re'serves, ') en fonction d'un objectif.

· Reconnaitre les principales familles d'Angiospermes

· Connaitre le vocabulaire de base en systématique végétale

· Identifier une plante en suivant une clé dichotomique (Flore)

· Re'aliser un herbier

· Donner une de'finition du sol et reconnaitre les limites de celles-ci.

. Discuter les facteurs de formation du sol

· Identifier les horizons principaux dans un profil de sol sur base d'observations de terrain.

· Interpréter les propriétés générales du sol sur base du contexte géologique et de l'utilisation du sol

. Lire la carte nume'rique des sols de Wallonie.

· Etablir des liens entre ve'ge'tation, type de sol et bioge'ographie.

Les acquis d'apprentissage de l'activite' contribuent au re'fe'rentiel de compe'tences du programme pour les points suivants : 1.1, 1.5, 1.6, 3.5, 3.6, 3.7, 4.3, 5.1, 5.2, 5.3, 5.4, 6.2, 6.4, 6.5, 6.6, 6.8, 6.9, 8.1, 8.2, 8.3.

 

Référentiel de compétence

 

1. utiliser de manière critique un corpus de savoirs (connaissances, méthodes et techniques, modèles et processus) en sciences naturelles et humaines dans le domaine de l'ingénierie agronomique, biologique, chimique et environnementale.

 

1.1 Connaître et comprendre les fondements et concepts de base de savoirs en Sciences fondamentales (tronc commun), maîtriser leur formalisme, et ce plus spécifiquement pour les disciplines suivantes

1.5 Mobiliser ses savoirs de manière critique face à un problème simple

1.6 Mobiliser des savoirs multiples (articuler des concepts de disciplines différentes) pour comprendre un problème multidisciplinaire.

 

3. appliquer une méthodologie pertinente pour un travail de recherche, mettant en 'uvre une démarche scientifique analytique et, le cas échéant systémique en vue d'approfondir une problématique de recherche inédite relevant de l'ingénierie agronomique, biologique, chimique et environnementale, en intégrant plusieurs disciplines.

 

3.5 Analyser et interpréter les résultats jusqu'à la critique argumentée, pour une question scientifique bien délimitée.

3.6 Faire preuve d'un esprit de synthèse et formuler des conclusions, pour une question scientifique bien délimitée.

3.7 Dans chacune des compétences reprises ci-dessus, faire preuve de la rigueur, de la précision et de l'esprit critique indispensables à toute démarche scientifique.

 

4. formuler et analyser une problématique simple dans le domaine de l'ingénierie agronomique, biologique, chimique et environnementale liée à des situations nouvelles présentant un certain degré d'incertitude. Par une approche systémique et multidisciplinaire, il est capable de concevoir des solutions pertinentes, durables et innovantes.

 

4.3 Analyser et résoudre la problématique simple à l'aide des concepts clés, et formuler les hypothèses sous-jacentes aux concepts.

 

5. concevoir et mener un projet pluridisciplinaire, seul et en équipe, avec les acteurs concernés. Il tient compte des objectifs et intègre les composantes scientifiques, techniques, environnementales, économiques et humaines qui le caractérisent.

 

5.1 Connaître et comprendre les principes d'un apprentissage collaboratif.

5.2 Planifier et élaborer, seul et en équipe, en fonction d'objectifs prédéfinis, toutes les étapes d'un projet et s'y engager collectivement après avoir réparti les tâches.

5.3 Contribuer à l'avancement du projet et au succès de l'équipe en partageant l'information et son expertise en vue d'atteindre de manière efficace l'objectif visé.

5.4 Reconnaître et prendre en considération la diversité des points de vue des membres d'une équipe.

 

6. communiquer, dialoguer et convaincre, en français et en anglais (niveau B2 du cadre européen commun des références pour les langues, publié par le Conseil de l'Europe), de manière professionnelle, tant à l'oral qu'à l'écrit, en s'adaptant à ses interlocuteurs et au contexte.

 

6.2 Communiquer des informations, des idées, des solutions, et des conclusions ainsi que les connaissances et principes sous-jacents, de façon claire, structurée, argumentée, concise ou exhaustive (selon le cas) tant à l'oral qu'à l'écrit, selon les standards de communication spécifiques au contexte.

6.4 Réaliser des graphiques, sans et avec outils informatiques, répondant aux standards scientifiques.

6.5 Communiquer le résultat d'observations et/ou d'expériences, de manière pertinente à l'aide de tableaux et de graphiques scientifiques.

6.6 Dialoguer de façon efficace et respectueuse avec ses pairs et les enseignants, en faisant preuve de capacité d'écoute, d'empathie et d'assertivité.

6.8 Expliquer et argumenter ses avis et ses points de vue à ses pairs et aux enseignants.

6.9 Maitriser les logiciels de base pour une communication efficace dans les activités de formation

 

8. faire preuve d'autonomie et de proactivité dans l'acquisition de nouveaux savoirs et le développement de nouvelles compétences afin de pouvoir s'adapter à des contextes changeants ou incertains et d'y évoluer positivement. Il se sera construit un projet professionnel et aura également intégré une logique de développement continu.

 

8.1 S'adapter à une multiplicité de situations d'apprentissage et en tirer parti.

8.2 Gérer de façon autonome sa formation et son travail : définir les priorités, anticiper et planifier l'ensemble de ses activités dans le temps.

8.3 Gérer son stress et des frustrations face à des situations non totalement balisées ou des situations d'urgence.

La contribution de cette UE au développement et à la maîtrise des compétences et acquis du (des) programme(s) est accessible à la fin de cette fiche, dans la partie « Programmes/formations proposant cette unité d’enseignement (UE) ».

Contenu

L’unité d’enseignement (UE) s’articule autour d’un projet de groupe dont l’objectif est la réalisation d’un diagnostic environnemental ou agronomique. L’UE permettra à l’étudiant de développer une connaissance opérationnelle de la détermination des végétaux qui sera intégrée avec des concepts de pédologie et de gestion des écosystèmes agricoles, forestiers ou semi-naturels. Un accent particulier sera mis sur les compétences transversales nécessaires à la gestion d’un projet, d’un groupe et à la communication orale et écrite des résultats. Les étudiants seront amenés par groupe à choisir un site d’étude, à le caractériser aux niveaux géographique, pédologique et végétal, et à lier ces informations avec le mode de gestion du site sur base des concepts et des compétences acquis.

Méthodes d'enseignement
  • Cours théoriques en présentiel abordant les concepts nécessaires à la réalisation du projet
  • Excursion à la ferme de Lauzelle (Louvain-La-Neuve) pour apprendre à réaliser un relevé de végétation et une description générale d’un profil de sol.
  • Travaux pratiques de systématique végétale et apprentissage de l’utilisation d’une flore
  • Travaux pratiques de dynamique de groupe visant à développer les compétences transversales nécessaires à la gestion d’un groupe et d’un projet et à la communication des résultats.
Modes d'évaluation
des acquis des étudiants
  • L’évaluation portera sur le diagnostic du site et sur les travaux pratiques.
  • L’évaluation du diagnostic du site par groupe est basée sur une présentation orale finale et la rédaction d’un rapport de synthèse, ainsi que la remise d’un herbier de 12 plantes.
  • L’évaluation des travaux pratiques de systématique végétale se fera via un test au cours du quadrimestre.
  • Dess travaux seront à remettre dans le cadre des travaux pratiques de dynamique de groupe
Ressources
en ligne
Bibliographie
  • Judd et al. 2008. Plant Systematics. A phylogenetic approach.
  • Jacquemart, A.-L. & Descamps, C. 2018. Flore écologique de Belgique, suivant APGIV. Editions Erasme. 646 pp.

 

Faculté ou entité
en charge


Programmes / formations proposant cette unité d'enseignement (UE)

Intitulé du programme
Sigle
Crédits
Prérequis
Acquis
d'apprentissage
Bachelier en sciences de l'ingénieur, orientation bioingénieur

Approfondissement en sciences géographiques
5
-