Biologie des interactions

LBIR1354  2019-2020  Louvain-la-Neuve

Biologie des interactions
3.0 crédits
22.5 h + 15.0 h
2q

Enseignants
Langue
d'enseignement
Français
Préalables

Il est supposé que l'étudiant (1) a une connaissance suffisante de la langue française lui permettant de suivre ou d'exposer sans ambiguïté un discours structuré oral ou écrit, (2) maîtrise les bases de la biologie telles que les notions d'espèces, de physiologie animale et végétale, des cycles de vie des procaryotes et des eucaryotes (algues, ptéridophytes, gymnospermes, angiospermes, mycètes, invertébrés, vertébrés).

Le(s) prérequis de cette Unité d’enseignement (UE) sont précisés à la fin de cette fiche, en regard des programmes/formations qui proposent cette UE.
Thèmes abordés

Ce cours vise à présenter les notions fondamentales des interactions biologiques et de leur évolution en vue de leur utilisation dans le domaine de la bioingéniérie au sens large. En particulier, les thèmes suivants seront développés : (1) Interactions intraspécifiques (stratégies d'allocation des ressources, cycles de vie et modes de reproduction, dissémination et banques de graines, dormance et germination, clonalité, tables de fécondité et de survie, taux de croissance des populations; (2) Interactions interspécifiques : positives (mutualismes, symbioses : mycorhizes (notions de mycologie), fixation d'azote, autres (lichens, fourmis) ; antagonistes (compétition interspécifique et allélopathie, herbivorie (notions entomologie, introduction pour le cours de M1), parasitisme, pathogènes (phytopathologie), prédateurs. Comme synthèse, le cas des espèces exotiques envahissantes sera discuté.

Acquis
d'apprentissage

AA : Au terme du cours LBIR1354, l'étudiant sera capable de :

·      Comprendre les interactions biologiques entre espèces et en dégager les conséquences en termes de coexistence et de compétition

·      Identifier les étapes cruciales dans le cycle de vie d'un organisme assurant sa survie

·      Reconnaître les principaux ordres d'insectes et les principales familles de mycètes sur base de spécimens et de clés de détermination

·      Transposer les concepts théoriques de la biologie des interactions à des problèmes concrets ayant trait au domaine de la bioingénierie (gestion d'écosystèmes)

Les acquis d'apprentissage de l'activité contribuent au référentiel de compétences du programme pour les points suivants : B1.2, B1.4 et B2.4.

La contribution de cette UE au développement et à la maîtrise des compétences et acquis du (des) programme(s) est accessible à la fin de cette fiche, dans la partie « Programmes/formations proposant cette unité d’enseignement (UE) ».

Contenu

Ce nouveau cours abordera différents types d'interactions intra- et inter-spécifiques, depuis le mutualisme (pollinisation par ex) et symbioses (lichens, coraux) jusqu'au parasitisme en passant par la compétition, la prédation et l'herbivorie.

Méthodes d'enseignement

Des cours théoriques seront proposés en auditoires et les travaux pratiques comporteront à la fois des initiations en salle de déterminations (plantes, insectes, ....) et des sorties de terrain.

Modes d'évaluation
des acquis des étudiants

Rapport à rendre pour l'ensemble des travaux pratiques (analyse d'un site au travers des interactions observées) et d'un examen écrit théorique.

Ressources
en ligne

www.biologievegetale.be

Bibliographie
  • Community Ecology - Mittelbach G.G.
  • Plant-Animal interactions and evolutionary approach. Herrera C.M. & Pellmyn O.
Faculté ou entité
en charge


Programmes / formations proposant cette unité d'enseignement (UE)

Intitulé du programme
Sigle
Crédits
Prérequis
Acquis
d'apprentissage
Mineure en développement et environnement
4
-

Master de spécialisation interdisciplinaire en sciences et gestion de l'environnement et du développement durable
3
-

Bachelier en sciences de l'ingénieur, orientation bioingénieur

Master [120] en sciences et gestion de l'environnement
3
-