Approche interdisciplinaire de la prévention et du traitement de la délinquance

LCRIM2306  2019-2020  Louvain-la-Neuve

Approche interdisciplinaire de la prévention et du traitement de la délinquance
6.0 crédits
30.0 h
1q

Enseignants
Langue
d'enseignement
Français
Thèmes abordés

Définition des notions de base afin de discerner les spécificités et de préciser les modes d'interactions possibles entre elles : protection, prévention, aide, accompagnement, suivi, (ré)éducation, remédiation, médiation, soins thérapeutiques ou palliatifs).

Examen des relations entre réaction pénale et réponse visant la santé/qualité de vie.

Etude des interactions institutions-pratiques, ainsi que de l'impact des contextes dans lesquels l'intervention se déroule (prison, probation, libération conditionnelle, aide contrainte, réseaux d'intervenants)

Analyse des différents modèles possibles pour concevoir les problèmes en cause et de ceux qui concernent le traitement, ainsi que des modalités de rapport entre ces deux ordres de modèles.

Exposé des paradigmes méthodologiques majeurs dans leurs modèles théoriques, leurs principes techniques, les processus de changement auxquels ils oeuvrent et dans leurs applications en matière de délinquance (que l'on en soit auteur ou/et victime).

Illustrations par des témoignages cliniques.

Analyse des particularités dues à l'âge des intéressés (enfance, adolescence, âge adulte) ainsi qu'à la prise en charge de famille, de couple ou autre groupe.

Discussion de recherches évaluatives en matière de traitement de la délinquance

Acquis
d'apprentissage

  • 1

    Au terme du cours, l'étudiant sera capable de :
    - différencier la pluralité des formes d'intervention et des types de finalités qui peuvent tous relever de la prévention et du traitement ;
    - penser l'articulation entre la prévention/protection et le traitement d'une part et d'autre part la répression et la sanction ;
    - discriminer les niveaux individuel, collectif et institutionnel en tant que cibles, moyens et dimensions de l'intervention
    - apprécier les contributions respectives des diverses disciplines qui mènent des recherches en ce domaine ;
    - évaluer les spécificités et les indications des différents modèles mis en pratique en fonction des formes de délinquance concernées et suivant la théorisation des problèmes en cause.

La contribution de cette UE au développement et à la maîtrise des compétences et acquis du (des) programme(s) est accessible à la fin de cette fiche, dans la partie « Programmes/formations proposant cette unité d’enseignement (UE) ».

Contenu

Lors de la 1ère séance un des deux titulaires présentera les stratégies générales et l'organisation du cours ; la dernière reprendra les enjeux en insistant sur l'interdisciplinarité, avec un temps de questions et d'évaluation.

La première partie du cours (en concertation avec A. Masson dans une perspective de co-titulature) aborde le problème de la prévention, du traitement et de la thérapie ainsi que leur spécialisation à travers des cargéories "spécifiques" de délinquant, actuellement très sensibles, et qui sera considérée comme révélatrice des enjeux de la prévention et du traitement. Le problème sera particulièrement étudié à partir du milieu pénitentiaire (prison et défense sociale) du point de vue d'une clinique criminologique et d'une recherche empirique sur les pratiques psychologiques et de travail social.

Le cours est structuré comme suit :

  1. Problème du diagnostic et de la spécialisation des stratégies de prévention et "curatives" ainsi que de l'élaboration des classifications et typologies de délinquants
  2. Présentation des principaux modèles thérapeutiques, de leurs présupposés et fondements. 
  3. Analyse des discours critiques sur le traitement, les "intraitables", les "monstres" et les "négateurs". 
  4. Examen critique des stratégies prédictives et actuarielles inscrites dans une évolution historique, scientifique et politique.

Le cours est constitué d'exposés magistraux éventuellement complétés par des témoignages de professionnels de terrain.

Dans la seconde partie, les troubles de l'adolescence seront convoqués comme exemplaires afin de situer les enjeux d'une intervention avant la survenue ou durant l'installation de la problématique, celle-ci nouant les dimensions psychiatriques (psychose, tr. de l'humeur, tr. de personnalité...) et sociales (décrochage, errance, désinsertion...) avec celles de la délinquance (violence, transgression, passage à l'acte...). Nous examinerons ce qu'implique une telle intrication quant à la manière de penser l'interdisciplinarité dans les pratiques.

Les thématiques étudiées seront en outre :
- la tension entre les effets identifiants (groupe cible, vulnérabilité, signes de souffrance...) et le décalage préventif ou thérapeutique ;
- le niveau de l'intervention (individuel, familial, collectif ; comportement, symptôme, vécu) et les effets à d'autres niveaux ;
- les dispositifs concrets et modes d'intervention ;
- les types d'articulation entre approches et acteurs (concertation, synergie et spécificité, travail en réseau). 

Méthodes d'enseignement

Exposé des problématiques et commentaires de textes

Modes d'évaluation
des acquis des étudiants

Examen oral

Autres infos

Support : Notes de synthèse et textes de référence.

Faculté ou entité
en charge


Programmes / formations proposant cette unité d'enseignement (UE)

Intitulé du programme
Sigle
Crédits
Prérequis
Acquis
d'apprentissage
Master [120] en criminologie