Analyse critique des organisations et des marchés

LECGE1317  2019-2020  Louvain-la-Neuve

Analyse critique des organisations et des marchés
4.0 crédits
30.0 h
1q

Enseignants
de Nanteuil Matthieu; Amougou Joseph (supplée de Nanteuil Matthieu);
Langue
d'enseignement
Français
Thèmes abordés

Organisations, marchés
Rationalité formelle, rationalité substantielle
Taylorisme
Fordisme, Post-­fordisme
Commodities
Types de marché (produits et services, travail, capitaux)
Modes d'organisation
Formes de l'échange économie (marchand, non-­marchand, public).

Acquis
d'apprentissage

A la fin de ce cours, l'étudiant(e) sera en mesure :

  • de disposer de définitions stables des catégories d' « organisation » et de « marché » ;
  • de maîtriser les bases de l'épistémologie critique (historicisation et pluralisation des catégories étudiées) ;
  • d'identifier un problème d'organisation et/ou une organisation de marché ;
  • d'être conscient des enjeux éthiques liés aux phénomènes observés.

La contribution de cette UE au développement et à la maîtrise des compétences et acquis du (des) programme(s) est accessible à la fin de cette fiche, dans la partie « Programmes/formations proposant cette unité d’enseignement (UE) ».

Contenu

Synthèse et plan ' S'appuyant sur de nombreux exemples, mobilisant les acquis de la sociologie des organisations et de l'anthropologie économique, ce cours propose de réfléchir aux bases sociales de l'économie à travers une analyse critique des organisations et des marchés. Par « organisation », il désigne les structures collectives orientées vers la production de biens et de services. Par « marché », les acteurs et institutions qui fixent les conditions de l'échange économique

Partant de la distinction entre « rationalité formelle » et « rationalité matérielle » (Max Weber) ou « rationalité formelle » et « rationalité substantive » (Karl Polanyi), il s'intéresse aux rapports sociaux qui sous--'tendent la formation de chacune des catégories, à leur dynamique historique et à leur pluralité. Après une analyse critique de l'économie politique classique (naissance de la division du travail, formation des commodities), il montre comment les organisations se sont progressivement émancipées de leur dépendance au marché ' avant de s'y soumettre à nouveau dans la période contemporaine ', mais aussi comment les marchés se sont progressivement constitués en organisations. Parallèlement, il souligne la pluralité persistante des modes d'organisation (entreprise duale, bureaucratie professionnelle, organisation en réseau, etc.) et des formes de l'échange économique (marchand, non--'marchand, autre, etc.).

Dégageant le critère de rationalité d'une lecture étroitement utilitariste, ce cours vise plus largement à interroger le « prix à payer », en termes de rapports humains et de degré de marchandisation, au développement économique. Il conclut en formulant des propositions pour une éthique de la rationalisation (Weber) et de la marchandisation (Polanyi).

Méthodes d'enseignement

Le cours alterne cours magistraux, conférences d'économistes ou de professionnels des organisations, travaux de groupes.

Bibliographie

Boyer R. et Durand J.--'P., 1993, L'Apres--'fordisme, Paris, Syros.

Caillé A., 2010, Théorie anti-utilitariste de l'action. Fragments d'une sociologie générale, Paris, La Découverte;

 ' 1989, Critique de la raison utilitaire, Paris, La Découverte.

Callon M. (eds), 1998, The Laws of Markets, Oxford, Blackwell.

Coleman J., 1986, Individual Interests and Collective Actions. Selected Essays, Cambridge, Cambridge University Press.

Crozier M., 1982 Le Phénomène bureaucratique. Essai sur les tendances bureaucratiques des systèmes d'organisation modernes et sur leurs relations en France avec le système social et culturel, Paris, Seuil [1963] ;

Crozier M. et Friedberg E., 1977, L'Acteur et le système. Les contraintes de l'action collective, Paris, Seuil.

Dumont L., 1977, Homo aequalis. Genèse et épanouissement de l'idéologie économique, Paris, Gallimard.

Durkheim E., 2008, De la division du travail social, Paris, Flammarion [1893].

Fontaine L., 2014, Le Marché : histoires et usages d'une conquête sociale, Paris, Gallimard ;

' 2008, L'Economie morale. Pauvreté, crédit et confiance dans l'Europe préindustrielle, Paris, Gallimard.

Foucault M., 2001, L'Herméneutique du sujet. Cours au collège de France (1981--'1983), Paris, Gallimard ;

' 1975, Surveiller et punir. Naissance de la prison, Paris, Gallimard ;

Friedberg E., 1993, Le Pouvoir et la règle. Dynamiques de l'action organisée, Paris, Seuil.

Friedmann G., 1956, Le travail en miettes, Paris, Gallimard.

Granovetter M., 2000, Le marché autrement : les réseaux dans l'économie, Paris, Desclée de Brouwer.

Granovetter M. & Swedberg R., 2001, The Sociology of Economic Life, Boulder, Westview Press, 2nd ed.

Laville J.--'L., 1997, « Le renouveau de la sociologie économique » in Cahiers internationaux de sociologie, vol. CIII (229--'235);

' 2010, Politique de l'association, Paris, le Seuil.

Laville J.--'L. et Nyssens M., 2001, Les services sociaux entre associations, marché et Etat : l'aide aux personnes âgées, Paris, La Découverte.

Luhmann N., 1999, Politique et complexité, Paris, Cerf.

March J. G., Simon H. A, 1974, Les Organisations : problèmes psychosociologiques, préf. de M. Crozier, Paris, Dunod, [1969], trad. par J.--'C. Rouchy.

Mauss M., 2012, Essai sur le don : forme et raison de l'échange dans les sociétés archaïques, Paris, PUF, 2e ed. [1925].

Mintzberg H., 1999, « Nous vivons dans le culte du management », in P. Cabin (dir.), Les Organisations, Paris, Sciences humaines, p. 91--'97 ;

' 1994, The Rise and Fall of Strategic Planning, New--'York, Prentice--'Hall;

' 1986, Le Pouvoir dans les organisations, Paris, Ed. d'Organisation.

de Montmollin M. (dir.), 1984, Le Taylorisme, Paris, La Découverte.

Nyssens M. (eds), 2006, Social enterprise: At the Crossroads of Market, Public Policies and Civil Societies, New York, Routledge.

Polanyi K., 1983, La Grande transformation. Aux origines politiques et économiques de notre temps, Paris, Gallimard.

Reynaud J.--'D., 1989, Les Règles du jeu. L'action collective et la régulation sociale, Paris, A. Colin;

Sainsaulieu R., 1987, Sociologie de l'organisation et de l'entreprise, Presses de la FNSP, Paris.

Smith A., 1991, Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations, Paris, Flammarion, [1776].

Terssac (de) G. (eds.), 2003, La Théorie de la régulation sociale de Jean--'Daniel Reynaud, Paris, La Découverte.

Veltz P., 2000, Le Nouveau monde industriel, Pris, Gallimard. Weber M., 1971, Economie et société, Paris, Plon [1956].

Williamson O., 1999, The Economics of Transaction Costs, Cheltemham, Elgar.

Faculté ou entité
en charge


Programmes / formations proposant cette unité d'enseignement (UE)

Intitulé du programme
Sigle
Crédits
Prérequis
Acquis
d'apprentissage
Mineure en gestion (initiation)
4
-

Mineure en sciences humaines et sociales
4
-

Bachelier en sciences économiques et de gestion
4
-

Approfondissement en communication
4
-

Bachelier en sciences humaines et sociales
4
-

Bachelier : ingénieur de gestion
4
-

Approfondissement en sciences et technologies de l'information et de la communication (pour seule réinscription)
4
-

Master [60] en sciences du travail (horaire décalé)
4
-