Théologie fondamentale (herméneutique) II

LTHEO2142  2019-2020  Louvain-la-Neuve

Théologie fondamentale (herméneutique) II
4.0 crédits
30.0 h
1q

Ce cours bisannuel est dispensé en 2014-2015, 2016-2017, ...

Enseignants
Langue
d'enseignement
Français
Thèmes abordés

Pour atteindre ces objectifs, l'activité
- abordera la théologie fondamentale comme la fonction herméneutique de la théologie (en ce sens qu'elle s'efforce d'établir une corrélation critique et réciproque entre l'interprétation de la tradition chrétienne et l'interprétation de notre expérience humaine contemporaine) ;
- mettra en évidence cette fonction (thématisée de manière privilégiée dans les deux grands chapitres de toute théologie fondamentale classique : la révélation et la foi) et ses conséquences méthodologiques pour toute théologie aujourd'hui ;
- approfondira la pensée d'un auteur ou une question spéciale.
 

Acquis
d'apprentissage

Au terme de cette activité, l'étudiant) sera capable de réfléchir sur la nature herméneutique de la théologie, le rapport entre l'herméneutique théologique et l'herméneutique philosophique, l'histoire et les défis de la théologie herméneutique.
 

La contribution de cette UE au développement et à la maîtrise des compétences et acquis du (des) programme(s) est accessible à la fin de cette fiche, dans la partie « Programmes/formations proposant cette unité d’enseignement (UE) ».

Contenu

2018-2019

Le cours cette année portera sur le livre de Jean-Yves Lacoste, Thèses sur le vrai, Paris, PUF, 2018

"Nous ne pouvons nous dispenser d’un concept linguistique du vrai. Nous ne pouvons pas davantage nous dispenser d’un concept phénoménologique du vrai. Et nous ne pouvons enfi n nous dispenser de recourir à l’un et à l’autre, car le vrai se dit et le vrai se donne à l’intuition. Ces affirmations sont élémentaires.

Mais les prendre au sérieux, c’est-à-dire considérer l’expérience entière de la vérité, requiert d’élargir le concept de vérité, de telle manière que : — le vrai ne soit pas seulement affaire de savoir mais, plus largement, affaire de connaissance ; — le vrai puisse être dit dans une multiplicité de langages (philosophique, poétique, scientifique) ; — le vrai soit indissociable de la question de l’être-dans-le-monde ; — le vrai soit à la mesure du logos, dont on montre qu’il excède la ratio sous ses formes modernes.

Le vrai doit à nouveau être pensé. La pensée n’est rien de neuf. Mais son intervention dans les débats sur le vrai, au temps du nihilisme, est plus urgente que jamais."

Méthodes d'enseignement

Lecture en commun du livre de Jean-Yves Lacoste, sous forme de séminaire

Modes d'évaluation
des acquis des étudiants

Exposé pendant le cours et interventions au cours du semestre

Faculté ou entité
en charge


Programmes / formations proposant cette unité d'enseignement (UE)

Intitulé du programme
Sigle
Crédits
Prérequis
Acquis
d'apprentissage
Master [120] en théologie
4
-

Master [60] en théologie
4
-