Identités locales et globalisation

ldesf2204  2019-2020  Louvain-la-Neuve

Identités locales et globalisation
Note du 29 juin 2020
Sans connaitre encore le temps que dureront les mesures de distances sociales liées à la pandémie de Covid-19, et quels que soient les changements qui ont dû être opérés dans l’évaluation de la session de juin 2020 par rapport à ce que prévoit la présente fiche descriptive, de nouvelles modalités d’évaluation des unités d’enseignement peuvent encore être adoptées par l’enseignant ; des précisions sur ces modalités ont été -ou seront-communiquées par les enseignant·es aux étudiant·es dans les plus brefs délais.
5 crédits
30.0 h
Q2
Enseignants
Langue
d'enseignement
Français
Thèmes abordés
  • Globalisation et transformation des imaginaires ;
  • Appartenances identitaires, authenticité et autochtonie, rôle de la frontière et construction de l'altérité ;
  • Tension « local » - « global », invention du « local », décentralisation de l'Etat, jeux politiques locaux et construction des élites politiques locales ;
  • Gouvernance des ressources naturelles, stratégies d'acteurs, transformation de la « propriété », monétarisation des transactions et « conservation de la nature » ;
  • Coopération au développement : rhétoriques et buzzwords, société civile, coalitions, alliances et réseaux, approche Nord-Sud, migration.
Contenu
La première partie du cours est consacrée à l'étude critique de la notion de globalisation, de ses paradoxes, de ses conséquences et des enjeux théoriques et méthodologiques qu'elle soulève. Elle revient ainsi sur l'origine de cette notion, son contexte historique d'émergence et questionne la nécessité de penser la globalisation en termes de continuité historique et/ou de rupture. Elle aborde la transformation des imaginaires contemporains en contexte globalisé ainsi que les processus d'homogénéisation et/ou d'occidentalisation du monde versus l'hétérogénéité des cultures. En s'appuyant sur des travaux ethnographiques réalisés dans le Delta intérieur du fleuve Niger au Mali, la deuxième partie du cours se centre sur la construction des appartenances identitaires et de l'altérité. Elle questionne le rôle joué par la frontière et les revendications identitaires en contexte globalisé. Elle aborde ainsi les notions d'autochtonie et d'authenticité. En s'appuyant sur ces mêmes travaux ethnographiques, la troisième partie du cours explore les tensions entre le « local » et le « global » à travers la gouvernance locale des ressources naturelles, les stratégies d'acteurs, la transformation de la « propriété », la monétarisation d'une série de transactions et les enjeux de « conservation de la nature ». La dernière partie du coursaborde la reconfiguration du champ de la coopération au développement au regard de la globalisation. Il s'agit de questionner les discours et autres buzzwords produits par le complexe développementiste, d'interroger la notion de « société cvile », de réseaux et l'institutionnalisation des mouvements sociaux dans ce cadre.
Méthodes d'enseignement
Objectifs et méthodes d'enseignement : Pour chacune des parties du cours, les exposés aborderont plusieurs études de cas permettant de faire émerger les débats théoriques sous-jacents aux problématiques discutées, tout en les ancrant dans des réalités concrètes de terrain. Le cours permettra à l'étudiant de développer (1) une compréhension de la notion de globalisation, des débats théoriques associés et de ses conséquences pragmatiques contemporaines, (2) une compréhension des processus de constructions identitaires dans un monde globalisé, (3)  une compréhension des tensions entre le « local » et le « global » et (4) une compréhension de la reconfiguration du champ de la coopération au développement au regard de la globalisation. Les études de cas seront basées sur les expériences ethnographiques et professionnelles de l'enseignante en milieu rural au Mali et dans le champ de la coopération au développement. Les apports théoriques puiseront principalement dans des travaux de recherche anthropologiques et sociologiques. Chaque cours sera orienté autour d'une thématique principale. Il comprendra un exposé magistral suivi d'un temps d'échanges et de questions. A travers ce cours, l'étudiant sera, d'une part, en mesure d'analyser, de manière critique, les enjeux contemporains de la globalisation et leurs impacts sur les processus de construction des appartenances identitaires et, d'autre part, d'adopter une posture réflexive nécessaire tant dans des perspectives de recherche que d'intervention.    
Modes d'évaluation
des acquis des étudiants
Examen oral basé sur les notes, les supports de cours et les lectures conseillées.
Bibliographie
Bibliographie indicative :
Agier, M., La condition cosmopolite. L'anthropologie à l'épreuve du piège identitaire, La Découverte, Paris, 2013.
Amselle, J.-L., « La globalisation. « Grand partage » ou mauvais cadrage ? », L'Homme, n° 156, 2000, pp. 207-225.
Abélès, M., Anthropologie de la globalisation, Payot, Paris, 2008.
Appadurai, A.,Après le colonialisme. Les conséquences culturelles de la globalisation, Payot, Paris, 2001.
Assayag, J., « La culture comme fait social global ? Anthropologie et (post)modernité »,L'Homme, n°148, 1998, pp. 201-224.
Assayag, J., La mondialisation vue d'ailleurs, L'Inde désorientée, Paris, Seuil, 2005.
Assayag J., « Les sciences sociales à l'épreuve de la mondialisation. Le cas de l'Inde et bien au-delà », Cahiers internationaux de sociologie, n° 123, pp. 197-215, 2007.
Bayart, J-F., 1996, L'illusion identitaire, Paris, Fayard.
Bayart, J-F., Geschiere, P., Nyamnjoh, F., « Autochtonie et citoyenneté en Afrique de l'Ouest », Critique Internationale, 10, pp. 177-194.
Bréda, C., Deridder, M., Laurent, P-J., (dir) La modernité insécurisée. Anthropologie des conséquences de la mondialisation, Académia-L'Harmattan, Louvain-la-Neuve, 2012, 467p.
De Lame D., Mazzocchetti J. (dir.), Interfaces empiriques de la mondialisation. African junctions under the Neoliberal development paradigm, Musée royal de l'Afrique central, (MRAC), Studies in Social Sciences and Humanities, vol. 173, Tervuren.
Deridder, M., « Elections municipales dans le Delta intérieur du fleuve Niger (Mali) ou « Ceux qui cherchent le pouvoir sont parmi nous » in De Lame D., Mazzocchetti J. (dir.), Interfaces empiriques de la mondialisation. African junctions under the Neoliberal development paradigm, Musée royal de l'Afrique central, (MRAC), Studies in Social Sciences and Humanities, vol. 173, Tervuren, 2012, pp.307-332.
Deridder M., « Invention du « local », élites politiques et décentralisation de  l'Etat au Mali » in Hagberg S., Kibora L., Körling G. & Sissoko M. (dir). Démocratie par le bas et politique municipale au Sahel. Karthala, Paris, 2016 (à paraître).
Fay, C., Koné, F.Y., Quiminal, C., (Dir.), Décentralisation et pouvoirs en Afrique. En contrepoint, modèles territoriaux français, IRD, Paris, 2006.
Geschiere, P., Meyer, B.,(Ed.), Globalization and Identity, Dialectics of Flow and Closure, Blackwell, Oxford, 1999.
Geschiere, P., The perils of belonging: Autochtony, citizenship, and exclusion in Africa and Europe, University of Chicago Press, Chicago, 2009.
Giddens, A., 1994, Les conséquences de la modernité, Paris, l'Harmattan.
Hagberg, S.,(dir) « Inventer et mobiliser le local », Bulletin de l'APAD, 31-32, 2010.
Jolivet, M-J., Rey-Hulman, D. (dir), Jeux d'identités. Etudes comparative à partir de la Caraïbe, L'Harmattan, Paris, pp. 167-202.
Kopytoff, I., « The Internal African Frontier : The Making of African Political Culture », in Kopytoff, I. (dir), The African Frontier : The Reproduction of Traditional African Societies, Indiana University Press, Bloomington-Indianapolis, pp. 3-87.
Loraux, N., « L'autochtonie : une topique athénienne. Le mythe dans l'espace civique. », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations. 34e année, N°. 1, 1979. pp. 3-26.
Loraux, N., Né de la terre. Mythe et politique à Athènes, Editions du Seuil, Paris, 2009.
Piot, C. Isolément global. La modernité du village au Togo, Karthala, Paris, 2008.
Quensière, J. (dir), La pêche dans le Delta Central du Niger. Approche pluridisciplinaire d'un système de production halieutique, ORSTOM/Karthala, 1994.
Faculté ou entité
en charge


Programmes / formations proposant cette unité d'enseignement (UE)

Intitulé du programme
Sigle
Crédits
Prérequis
Acquis
d'apprentissage
Master de spécialisation en développement, environnement et sociétés