Lo scrittore e il cinema

lrom2856  2019-2020  Louvain-la-Neuve

Lo scrittore e il cinema
Note du 29 juin 2020
Sans connaitre encore le temps que dureront les mesures de distances sociales liées à la pandémie de Covid-19, et quels que soient les changements qui ont dû être opérés dans l’évaluation de la session de juin 2020 par rapport à ce que prévoit la présente fiche descriptive, de nouvelles modalités d’évaluation des unités d’enseignement peuvent encore être adoptées par l’enseignant ; des précisions sur ces modalités ont été -ou seront-communiquées par les enseignant·es aux étudiant·es dans les plus brefs délais.
5 crédits
15.0 h
Q1

Cette unité d'enseignement bisannuelle est dispensée en 2019-2020
Enseignants
Maeder Costantino; Martelli Matteo (supplée Maeder Costantino);
Langue
d'enseignement
Italien
Préalables
Pré-requis (idéalement en termes de compétences) :
  1. Bonne connaissance de la langue et de la littérature italiennes, du roman du XXème siècle ;
  2. Connaissance de base en narratologie et sémiologie.
  3. Savoir s'exprimer oralement en italien. Savoir rédiger un texte en italien.
  4. Connaître les notions de base de la narratologie et de l'analyse textuelle.
Thèmes abordés
Après une phase de méfiance et de rejet, les écrivains découvrent le cinéma. Des écrivains comme Giovanni Verga ont contribué au développement de ce nouvel art. Après la Seconde Guerre mondiale, la collaboration des écrivains devient de plus en plus importante. Pasolini, Moravia, Zavattini, Bassani, et aujourd'hui Lucarelli, Cerami ou Fois, travaillent pour la télévision ou le cinéma, sans se préoccuper de préjugés. Ce qui compte c'est le résultat, l'efficacité de l'écriture en fonction de l'objectif. À l'heure actuelle, il manque encore une réflexion critique qui permette de juger la valeur poétique et esthétique d'un sujet ou d'un script cinématographique ; ce manque sera thématisé lors du cours. Approches : sémiotique, post-sémiotique, cultural studies.
Acquis
d'apprentissage

A la fin de cette unité d’enseignement, l’étudiant est capable de :

1
  • Savoir analyser un sujet/script cinématographique.
  • Connaître les modes de fonctionnement d'un sujet/script cinématographique.
  • Connaître des caractéristiques d'un sujet/script cinématographique.
  • Savoir interpréter un sujet/script cinématographique selon des méthodes sémiotiques et post-sémiotiques.
  • Savoir reconnaître les traits distinctifs d'un sujet/script cinématographique et les replacer dans leur contexte culturel.
 

La contribution de cette UE au développement et à la maîtrise des compétences et acquis du (des) programme(s) est accessible à la fin de cette fiche, dans la partie « Programmes/formations proposant cette unité d’enseignement (UE) ».
Contenu
Le cours est dédié au personnage « étrange », « hors du commun », « différent », souvent « inadapté » et involontairement « comique ». Écrivains et cinéastes italiens se sont souvent penchés sur cette figure.

Pier Paolo Pasolini, un des majeurs écrivains, cinéastes et hommes de culture de la péninsule a essayé d'établir l'écriture pour le cinéma comme nouveau genre littéraire, comme c'est le cas aujourd'hui pour le théâtre ou la plupart des poésies qui souvent n'étaient que les paroles de compositions musicales.

Nous analyserons donc comment des écrivains et littéraires se sont approchés de l'écriture pour le cinéma, aussi comme forme littéraire, et pourquoi et comment ils ont exploité la figure du personnage « différent ».

Au cours, nous traiterons:

La ricotta de Pier Paolo Pasolini (scénario, sujet et réalisation),

Miracolo a Milano de Vittorio de Sica (réalisation) et de Zavattini (auteur du livre Totò il buono sur lequel se base le scénario, et auteur du scénario) et enfin

La voce della luna de Federico Fellini (réalisation et scénario) qui se base sur le roman Il poema dei lunatici d'Ermanno Cavazzoni (collaboration au scénario).
Méthodes d'enseignement
Cours avec caractère de séminaire. Après une première série de leçons magistrales, on passe à la discussion de travaux remis par les étudiants en fonction des stratégies interprétatives présentés auparavant.
Modes d'évaluation
des acquis des étudiants
L'étudiant prépare une analyse d'un sujet ou d'un script cinématographique en relation avec l'oeuvre narrative correspondante. Cet essai ne dépasse pas douze pages, avec bibliographie. Le texte est rédigé selon les normes de rédaction scientifique. L'étudiant présente d'abord en classe les résultats de sa recherche, les discute avec les collègues et les enseignants et remet enfin une version définitive de son travail.
Autres infos
Un cineforum accompagnera ce cours.
Bibliographie
P.P.Pasolini, Empirismo eretico, Milano, Garzanti, 1975.
P.P. Pasolini, La ricotta, in Per il cinema, Milano : Mondadori, 2001.
P.P. Pasolini, Che cosa sono le nuvole, in Per il cinema, Milano : Mondadori, 2001.
Shakespeare, Othello,
P.P. Pasolini, Teorema, in Per il cinema, Milano : Mondadori, 2001
P.P. Pasolini, Teorema, romanzo, Milano : Garzanti 1968.

V. Cerami, Consigli a un giovane scrittore, Milano, Mondadori, 2010.
S. Chatman, Story and discourse: narrative structure in fiction and film, Ithaca (N.Y.), Cornell University press, 1983.
S. Cortellazzo, D. Tomasi, Letteratura e cinema, Bari, Laterza 2008.
N. Dusi, Il cinema come traduzione, Torino, Utet, 2006.
V. Jouve, L'effet-personnage dans le roman, Paris, Puf, 1998.
B. McFarlane, Novel to Film. An Introduction to the Theory of Adaptation, Oxford, Clarendon Press, 1996.
Lu Shengui, Transformation et réception du texte par le film: pour une nouvelle problématique de l'adaptation, Bern, Peter Lang, 1999.
Faculté ou entité
en charge


Programmes / formations proposant cette unité d'enseignement (UE)

Intitulé du programme
Sigle
Crédits
Prérequis
Acquis
d'apprentissage
Master [60] en langues et lettres modernes, orientation générale

Master [120] en langues et lettres françaises et romanes, orientation générale

Master [120] en langues et lettres modernes, orientation générale