Sémiotique générale

MCOMU1208  2019-2020  Mons

Sémiotique générale
5.0 crédits
30.0 h
1q

Enseignants
Langue
d'enseignement
Français
Préalables

/

Thèmes abordés

La partie ex cathedra aborde la théorie générale des signes.

  • Notions de linguistique saussurienne (éléments de syntaxique et de sémantique) et introduction à la sémiologie structurale (Buyssens, Priéto, Hjelmslev,
    Barthes, Eco,').
  • Notions de pragmatique linguistique (analyse des contextes déïctique et
    interactionnel: Austin, Searle, Ducrot,') et générale (Jakobson, Bateson,
    Goffman,').
  • Notions de sémiotique "inférentielle" (Peirce, Sperber et Wilson,').


Les séances d'exercices sont consacrées à:

  • appliquer les concepts et notions abordés à des corpus sociaux divers: publicité, mode, affichage politique, discours (information journalistique, message scientifique, propagande politique,'), etc
  • initier l'étudiant à une démarche d'analyse sémiotique méthodique.
Acquis
d'apprentissage

  • 1

    Au terme de cet enseignement l'étudiant sera capable

    •  de présenter et discuter des principaux cadres théoriques et conceptuels
    • permettant l'étude des systèmes de signes (digitaux et analogiques) ;
    • de situer la sémiologie dans le champ des sciences de la communication et plus
      largement des sciences sociales ;

     
    sémiotiques élémentaires (média articulant texte et image)

La contribution de cette UE au développement et à la maîtrise des compétences et acquis du (des) programme(s) est accessible à la fin de cette fiche, dans la partie « Programmes/formations proposant cette unité d’enseignement (UE) ».

Contenu

Le cours amorce sa réflexion à partir d'une sémiotique " restreinte ", celle issue de la linguistique de F. de Saussure -la sémiologie structurale- pour s'intéresser ensuite, avec le courant pragmatique, aux contextes propres de l'interaction et déboucher enfin sur une sémiotique " élargie ", celle de C.S. Peirce qui situe l'interprétation au centre du fonctionnement des différents types de signe et ouvre la voie aujourd'hui à la sémiotique cognitive.

Ce faisant, le cours aborde, discute et confronte les notions essentielles de chacun de ces courants et s'efforce de rendre compte du point de vue spécifique emprunté par chacun d'eux : la signification du signe, la relation induite par lui, les mécanismes cognitifs qu'il sollicite et l'interprétation dont il fait l'objet et en même temps le constitue.

Le cours s'efforce d'illustrer au mieux chaque concept et pour y parvenir recourt fréquemment à des dispositifs communicationnels faisant partie de notre quotidien : situations interactives, presse, sites web, émissions de télévision, pubs, affiches, etc. Les différents supports de cours permettent à l'étudiant de renvoyer les notions à leurs contextes scientifiques d'origine.

Méthodes d'enseignement

Cours magistral. En fonction des thématiques abordées, certains procédés interactifs sont exploités.

Modes d'évaluation
des acquis des étudiants

L'évaluation porte sur la compréhension et l'assimilation des notions et cadres théoriques de la sémiotique, notamment en vue de pouvoir les mobiliser pour décrire de façon rigoureuse le fonctionnement de dispositifs sémiotiques élémentaires.

L'examen est oral.

 

Bibliographie
  • Ph. Verhaegen, Signe et communication, De Boeck, Bruxelles, 2010

/

Faculté ou entité
en charge


Programmes / formations proposant cette unité d'enseignement (UE)

Intitulé du programme
Sigle
Crédits
Prérequis
Acquis
d'apprentissage
Bachelier en information et communication
5
-