Secteur médecine générale

wmds2210  2020-2021  Bruxelles Woluwe

Secteur médecine générale
En raison de la crise du COVID-19, les informations ci-dessous sont susceptibles d’être modifiées, notamment celles qui concernent le mode d’enseignement (en présentiel, en distanciel ou sous un format comodal ou hybride).
3 crédits
36.0 h
Q1
Langue
d'enseignement
Français
Préalables

Le(s) prérequis de cette Unité d’enseignement (UE) sont précisés à la fin de cette fiche, en regard des programmes/formations qui proposent cette UE.
Thèmes abordés
1. De septembre à janvier, l'étudiant(e) sera invité(e) lors de cours magistraux en auditoire à poursuivre et approfondir
l'apprentissage des modules découverts en Master1, complétés par une réflexion sur l'organisation des soins en Belgique et
la responsabilité sociétale du médecin. Ces outils, utilisés couramment en première ligne, sont également utiles en médecine
spécialisée.
L'enseignement est conçu pour permettre au futur médecin de résoudre des situations cliniques de complexité croissante. L'apprentissage d'un dossier médical structuré en ligne (BeCare Crisnet) sera poursuivi en y intégrant l'utilisation d'une codification internationale, la réalisation d'une consultation de prévention ainsi qu'un génogramme dans le cadre d'une systémique familiale complexe.
2. Parallèlement à cet enseignement théorique en auditoire, par équipe de dix, les étudiant(e)s sont invités à une rencontre sur le
terrain avec un(e) patient(e) ayant été confronté(e) à une pathologie bien identifiable pour laquelle une démarche clinique incluant
un volet préventif, un volet de systémique familiale, une interrogation sur le statut social et une prise en charge individualisée doit
être élaborée. La réalisation d'une vidéo (avec l'aide du CAV de LLN) servira de support à la présentation de 29 cours cliniques
en auditoires durant le second semestre, point d'orgue à leur observation de terrain. Une recherche de références ainsi que la
rédaction d'un travail de synthèse écrit complètera cette démarche. L'évaluation prend en compte la manière dont sont intégrés
dans cette observation clinique les apprentissages des modules enseignés en Master 1 et au premier semestre de Master 2.
Acquis
d'apprentissage

A la fin de cette unité d’enseignement, l’étudiant est capable de :

1 Objectifs généraux :
Former à une démarche clinique centrée sur le patient avec une vision interdisciplinaire de la pratique médicale. Faire découvrir
les principes et la pratique de la médecine générale en Belgique
Objectifs spécifiques :
Au terme du secteur MEGE de Master 2, l'étudiant(e) doit
pouvoir mener personnellement au domicile d'un(e) patient(e) une démarche clinique simple (anamnèse, examen clinique,
hypothèses diagnostiques, plan d'action, prise en charge thérapeutique) et se poser les questions cliniques pertinentesréaliser
personnellement une recherche de références pertinentes et validées pour un cas clinique simple auquel il a été confrontépouvoir
élaborer une démarche préventive individualisée et mener une consultation de prévention gérer un dossier médical en utilisant une
codification internationale, utilisant un logiciel informatique en ligne (BeCare), introduire une consultation de prévention réaliser
un génogramme au départ d'une anamnèse familiale complexepouvoir discerner avec pertinence les implications économiques et
sociétales d'une prise en charge médicale individualisée de qualité.
 
Contenu
Dans le but de développer une réflexion transversale, et avec la vision holistique de la première ligne de soins, les cours et cliniques proposés par le secteur médecine générale développent le concept de travail en réseau.
Quatre parties dans ce cours permettront d'aborder différents aspects de la pratique de première ligne en lien avec les autres acteurs de soins, que ce soit d'autres prestataires de première ligne, des médecins hospitaliers, ou encore les acteurs plus administratifs (médecins conseils de mutuelle, structure INAMI)
La première partie présente l'organisation des soins de santé en Belgique, le fonctionnement de la sécurité sociale belge, et une réflexion sur la responsabilité sociétale du médecin.
La deuxième partie poursuivra l'enseignement de l'EBM, en approfondissant les concepts déjà développés les années précédentes.
La troisième partie comporte six cours cliniques de médecine générale, abordant à partir de pathologies chroniques et de prévention, les différents éléments à prendre en compte dans la gestion de ces situations. 
Enfin, la quatrième partie consiste en un stage de quatre semaines dans une pratique de médecine générale, au courant du mois de novembre.
Méthodes d'enseignement

En raison de la crise du COVID-19, les informations de cette rubrique sont particulièrement susceptibles d’être modifiées.

Les quatre parties de ce cours visent à présenter les compétences spécifiques de la médecine générale et la façon de gérer des situations chroniques et/ou complexes. Quels sont les outils utilisés en médecine générale, face à l'incertitude et à l'absence d'examens complémentaires sur le même lieu ?
La première partie concernant l'organisation des soins de santé en Belgique et la pharmacovigilance est donnée en auditoire, sous forme d'un enseignement magistral, mais interactif.
La partie EBM comporte quelques rencontres en auditoire, mais surtout la réalisation individuelle de 3 modules en ligne (rédigés en collaboration avec l'université de Laval) qui sont évalués et font partie intégrante de la cote finale.
Les différents cours cliniques sont présentés par différents enseignants (médecin généraliste) en collaboration avec des groupes d'étudiants volontaires (dans le cadre du projet "Visage de patients"). Ces étudiants rencontreront sur le terrain de la pratique de médecine générale des patients et/ou des structures liés à la thématique. Ils présenteront en auditoire le fruit de leur travail, sous forme audio, photo ou vidéo. Ce travail, moyennant la rédaction d'un rapport écrit personnel pourra être valorisé dans le cadre du port-folio comme "activité extérieure"
Modes d'évaluation
des acquis des étudiants

En raison de la crise du COVID-19, les informations de cette rubrique sont particulièrement susceptibles d’être modifiées.

Un examen écrit de type QCM/QROC est prévu au cours de la session de janvier. Il reprend deux parties de cours sur site (Organisation des soins de santé et cours cliniques). Le stage est évalué par ailleurs. Pour la partie EBM, 2 points sont attribués pour la réalisation des modules en ligne et 8 points pour un travail de groupe avec rédaction d'un rapport individuel.
Pondération pour chaque partie : organisation des soins de santé, pharmacologie et responsabilité sociétale : 10 points, EBM : 10 points (dont 2 points pour la réalisation des modules en ligne), cliniques de médecine générale : 10 points.
Par ailleurs un crédit port-folio est accordé aux étudiants qui ont participé à la préparation des cliniques. Cela comporte aussi la rédaction d'un rapport d'activité extérieure à incorporer dans leur port-folio.
Le type d’évaluation choisi lors de la 1ère session d’examen peut être soumis à modification au regard du nombre d’étudiant·es inscrit·es à la seconde session                
Bibliographie
Notes de cours des différents modules d'enseignement (Moodle)
Support de cours
  • Les ressources bibliographiques sont déposées sur le site Moodle du cours par chacun des enseignants.
Faculté ou entité
en charge
Force majeure
Modes d'évaluation
des acquis des étudiants
Examen écrit de type QCM
Durée: 2H
Toute la matière est à voir pour l'examen


Programmes / formations proposant cette unité d'enseignement (UE)

Intitulé du programme
Sigle
Crédits
Prérequis
Acquis
d'apprentissage
Master [180] en médecine