Sémiotique cognitive

lcomu2270  2020-2021  Louvain-la-Neuve

Sémiotique cognitive
En raison de la crise du COVID-19, les informations ci-dessous sont susceptibles d’être modifiées, notamment celles qui concernent le mode d’enseignement (en présentiel, en distanciel ou sous un format comodal ou hybride).
5 crédits
30.0 h
Q1
Enseignants
Langue
d'enseignement
Français
Thèmes abordés
Le cours introduit les étudiants à la problématique des rapports entre représentations matérielles et représentations mentales, entre processus sémiotiques et processus cognitifs. Il se base partiellement sur les acquis des étudiants dans le domaine de la sémiotique.
La première partie du cours est consacrée aux origines de la communication humaine, et se focalise sur les deux questions suivantes: Quelle est la spécificité de la communication humaine d'un point de vue cognitif ? Comment a-t-elle émergé dans l'évolution de notre espèce ?
La seconde partie développe plusieurs théories et concepts issus des sciences cognitives (e.g. théorie des schémas, sémantique cognitive, cognition distribuée) permettant d'envisager les relations entre systèmes de représentation et activité cognitive, et présente leur utilité dans l'analyse des effets cognitifs des dispositifs de communication médiatisée.
Acquis
d'apprentissage

A la fin de cette unité d’enseignement, l’étudiant est capable de :

1.

Envisager la communication humaine comme un processus collaboratif reposant sur une infrastructure cognitive spécifique à l'espèce ;

 
2.

Situer cette conception de la communication en regard de conceptions alternatives étudiées dans le cadre de son cursus ;

 
3.

Comprendre les principaux concepts qui sous-tendent l'analyse sémio-cognitive des situations de communication ;

 
4. Utiliser ces concepts pour analyser un dispositif communicationnel en termes sémio-cognitifs, et pour poser des hypothèses sur les relations entre les propriétés techno-sémiotiques de celui-ci et l'activité cognitive de ses usagers.
 

La contribution de cette UE au développement et à la maîtrise des compétences et acquis du (des) programme(s) est accessible à la fin de cette fiche, dans la partie « Programmes/formations proposant cette unité d’enseignement (UE) ».
Contenu
Le cours comporte deux parties.
  1. Origines de la communication humaine: l'infrastructure cognitive de la communication coopérative humaine.
  2. Communication et cognition: outils conceptuels. Cette partie présente un ensemble de concepts sous-tendant l'analyse sémio-cognitive de situations de communication, notamment :
  • la notion de projection conceptuelle dans l'étude de la métaphore et de l'intégration conceptuelle ;
  • les notions de système cognitif et de distribution de la cognition (à travers le temps, sur les membres d'un groupe social et entre l'humain et l'environnement) dans le cadre de la cognition distribuée ;
  • les notions de schémas/schématicité et de modèle mental et leurs implications sur les questions de la représentation et de la connaissance.
La première partie du cours fournit un cadrage théorique contextualisant la matière de la seconde partie, plus orientée vers l'analyse de dispositifs de communication.
Méthodes d'enseignement

En raison de la crise du COVID-19, les informations de cette rubrique sont particulièrement susceptibles d’être modifiées.

Le cours est structuré comme suit
  1. Séance introductive de présentation du cours, des principaux questionnements couverts et des évolutions théoriques ayant mené à l'émergence de la sémiotique cognitive, des modalités d'enseignement et d'évaluation
  2. Première partie du cours sur les origines de la communication humaine
    1. Séances en mode séminaire, nécessitant un travail préparatoire de lecture et de rédaction de la part des étudiants, la révision en séance, en petits groupes, des productions écrites des participant·es, et la discussion collective de ces productions révisées
    2. Séance de synthèse de la matière discutée en séminaire 
  3. Seconde partie du cours
    1. Exposés magistraux des approches théoriques
    2. Le cas échéant, exercices d'application des concepts à des dispositifs médiatiques, préparés en séance par les étudiant·es constitué·es en groupes, puis discutés collectivement
L'ensemble des séances du cours se donnent normalement en présentiel.
En fonction de l'évolution des mesures sanitaires relatives au covid19, les aménagements suivants pourront être apportés:
  1. Les parties de séance de séminaire (partie 1) nécessitant le travail en petits groupes seront menées en mode asynchrone distanciel, entre les séances.
  2. Le travail sur les exercices d'application (partie 2) en petits groupes seront également menées en mode asynchrone distanciel, entre les séances (ceci pouvant mener à raccourcir certaines séances).
  3. Si la capacité de l'auditoire ne permet pas l'accueil de l'ensemble des étudiant·es,
    1. les exposés magistraux (introduction, séance de synthèse de la première partie, séances de la seconde partie) seront donnés en comodalité: présence de la majortié des étudiant·es, et possibilité de suivi à distance grâce à la diffusion via Teams.
    2. la discussion collective des travaux menés en petits groupes sera, elle, tenue en comodalité: présence de la majortié des étudiant·es, et possibilité de suivi à distance grâce à la diffusion via Teams.
Modes d'évaluation
des acquis des étudiants

En raison de la crise du COVID-19, les informations de cette rubrique sont particulièrement susceptibles d’être modifiées.

L'évaluation du cours comprend:
  • un travail d'application sur l'une des parties du cours, impliquant :
    • la lecture d'un ou deux articles scientifiques relatifs à cette partie ;
    • l'application des concepts relatifs à cette partie à une situation de communication médiatisée au choix ;
    • sous la forme d'un compte-rendu de quelques pages témoignant de votre capacité à comprendre les concepts présentés dans les articles et de les appliquer dans une démarche analytique.
  • un examen écrit comprenant quatre ou cinq questions portant sur les grandes parties du cours, chaque étudiant étant dispensé de répondre à la question correspondant à la partie qu'il a abordée dans son travail.
  • le cas échéant, la participation aux séances du cours organisées sous forme de séminaire (présentation et discussion de textes)
En fonction des mesures sanitaires liées au covid19 en vigueur durant la session d'examen, l'examen écrit pourra soit être maintenu en présentiel, soit être organisé à distance, soit être remplacé par un examen oral à distance.
Ressources
en ligne
Site web moodle:
  • descriptif du cours
  • annonces concernant le cours
  • transparents projetés au cours (pdf posté après chaque séance)
  • syllabus du cours (pdf)
  • lectures complémentaires (pdf)
  • espace de rédaction collaborative (glossaire/wiki)
  • consignes et espace de dépôt du travail final
Bibliographie
Première partie du cours (texte de base)
  • Tomasello, M. (2008). Origins of Human Communication. Cambridge (MA): MIT Press. 
Seconde partie du cours (liste indicative)
  • Collins, A., & Gentner, D. (1987). How people construct mental models. In D. Holland & N. Quinn (Éd.), Cultural Models in Thought and Language (p. 243‑265). Cambridge (MA): Cambridge University Press.
  • Fauconnier Gilles & Turner Mark (2002) [Chapter 3: The Elements of Blending] in The Way We Think – Conceptual Blending and the Mind’s Hidden Complexities, New York : Basic Books, pp. 39-57 
  • Fauconnier, Gilles  (2001) “Conceptual blending and analogy”, in D. Gentner,  K. Holyoak, & B. Kokinov, The analogical mind: Perspectives from cognitive science, Cambridge, MA: M.I.T. Press, pp. 255-286
  • Gentner D., Bowdle B., Wolff Ph. & Boronat C. (2001) "Metaphor is like Analogy." In Gentner D., Holyoak K. & Kokinov B. (eds) The analogical mind: Perspectives from cognitive science, Cambridge (MA): M.I.T. Press, pp. 199-253
  • Gentner, D. (2002). Mental Models, Psychology of. In N. J. Smelser & P. B. Baltes (Éd.), International Encyclopedia of the Social and Behavioral Sciences (p. 9683‑9687). Amsterdam: Elsevier Press. 
  • Gentner, D., & Gentner, D. R. (1983). Flowing waters or teeming crowds: Mental models of electricity. In D. Gentner & A. Stevens (Éd.), Mental Models (p. 99‑129). Hillsdale, NJ, USA: Lawrence Erlbaum Associates Inc.
  • Grady, Joseph, Oakley, Todd, & Coulson, Seana (1999) “Conceptual Blending and Metaphor”, in Steen G. & Gibbs R. (dir.)  Metaphor in Cognitive Linguistics, Amsterdam & Philadelphia: John Benjamins, pp. 101-124
  • Hegarty, M., & Just, M. A. (1993). Constructing mental models of machines from text and diagrams. Journal of memory and language, 32(6), 717–742.
  • Hollan, J., Hutchins, E., & Kirsh, D. (2000) “Distributed Cognition: Toward a New Foundation for  Human-Computer Interaction Research”,  ACM Transactions on Computer-Human Interaction, 7(2):174-196
  • Hutchins,  E.  (2001)  Distributed  Cognition.  In  N.  J.  Smelser  &  P.  B.  Baltes  (eds) International  Encyclopedia  of  the  Social  and Behavioral  Sciences,  Amsterdam:  Elsevier  Press,  pp.  2068-2072 
  • Hutchins, Edwin (2005)  "Material Anchors  for  Conceptual  Blends" in  Journal of Pragmatics, 37, pp. 1555-1577
  • Jacquinot, G. (1977). Chapitre III : Quelques structures propres au film à intention didactique.  Dans  Image  et  pédagogie.  Analyse  sémiologique  du  film  à  intention  didactique.  Paris:  P.U.F. 
  • Jonassen, D. H. (1995). Operationalizing Mental Models: Strategies for Assessing Mental Models to Support Meaningful Learning and Design-supportive Learning Environments. In The First International Conference on Computer Support for Collaborative Learning (p. 182–186). Hillsdale, NJ, USA: L. Erlbaum Associates Inc. https://doi.org/10.3115/222020.222166
  • Kirsh, D. & Maglio P. (1994) On Distinguishing Epistemic from Pragmatic Actions. Cognitive Science, 18:513-549
  • Kirsh, D. (1995) Complementary strategies: Why we use our hands when we think. In Johanna D. Moore & Jill Fain Lehman (eds) Proceedings of the Seventeenth Annual Conference of the Cognitive Science Society. pp. 212-217.
  • Kirsh, D. (1995) The Intelligent Use of Space. Artificial Intelligence, 73(1-2):31-68 
  • Lakoff G. & Johnson M. (1985) Les métaphores dans la vie quotidienne, Paris : Ed. de Minuit (trad. fr. de M. de Fornel et J.-J. Leclere)
  • Lakoff, G. (1993) “The contemporary theory of metaphor” in Ortony, A. (ed) Metaphor and Thought (2nd edition), Cambridge (MA): Cambridge University Press
  • Lowe, R., & Boucheix, J.-M. (2008). Learning from animated diagrams: How are mental models built? In Diagrammatic representation and inference (p. 266–281). Springer Berlin Heidelberg. Consulté à l’adresse http://link.springer.com/chapter/10.1007/978-3-540-87730-1_25 
  • Mayer, R. E. (2009). Multimedia Learning (2e éd.). Cambridge University Press.
  • Meunier  J.-P.  (2003)  [8.  Les  schémas]  &  [9.  La  schématisation]  in  Approches  systémiques  de  la communication, Bruxelles: De Boeck Université, pp. 196-205 
  • Norman, D. A. (1983). Some observations on mental models. In D. Gentner & A. Stevens (Éd.), Mental Models (p. 7‑14). Hillsdale, NJ, USA: Lawrence Erlbaum Associates Inc.
  • Norman, D.A. (1993) "Les artéfacts cognitifs" in Conein B., Dodier N., Thévenot L. (dir) Raisons Pratiques, n°4
  • Rumelhart D. & Norman D. (1995) « Les schémas », in Le Ny J.-F. & Gineste M.-D. (dir), La Psychologie, Larousse,  coll.  “textes  essentiels  ”,  pp.  308-318,  traduit  par  M.-C.  Baland  (éd.  orig.  :  (1983)  “Representation in memory. CHIP 116”, in Steven’s Handbook of experimental psychology, New York, Wiley, pp. 38-48)
  • Tomasello, M. (1999) [Chapter 1: A Puzzle and a Hypothesis] in The Cultural Origins of Human Cognition, Cambridge, MA: Harvard University Press
  • Toth, E. E., Suthers, D. D., & Lesgold, A. M. (2002). Mapping to know: The effects of representational guidance and reflective assessment on scientific inquiry.  Science Education, 86(2), 264–286. 
     
Support de cours
  • Syllabus (disponible en pdf sur moodle)
  • Portefeuille de lectures (disponible en pdf sur moodle)
  • Transparents projetés en séance (disponibles sur moodle en pdf)
Faculté ou entité
en charge


Programmes / formations proposant cette unité d'enseignement (UE)

Intitulé du programme
Sigle
Crédits
Prérequis
Acquis
d'apprentissage
Master [120] en sciences et technologies de l'information et de la communication

Master [60] en information et communication

Master [120] en linguistique