Sociologie de la pénalité, de la peine et du contrôle social

lcrim2106  2020-2021  Louvain-la-Neuve

Sociologie de la pénalité, de la peine et du contrôle social
En raison de la crise du COVID-19, les informations ci-dessous sont susceptibles d’être modifiées jusqu’au 13 septembre, notamment celles qui concernent le mode d’enseignement (en présentiel, en distanciel ou sous un format comodal ou hybride).
4 crédits
30.0 h
Q2
Enseignants
Langue
d'enseignement
Français
Thèmes abordés
Le cours examine comment,
  • au niveau macro-sociologique, divers auteurs majeurs ont pensé les relations entre formes et formations sociales, d'une part, et formes et formations pénales, d'autre part ;
  • au niveau méso-sociologique, divers auteurs majeurs ont pensé la prison, ses fonctions et ses effets, tout particulièrement pour les personnes privées de leur liberté.
Il présente et discute les théorisations et reprises théoriques, en les rapportant:
  • au contexte dans lequel elles ont été formulées ;
  • à la perspective théorique dans laquelle elles s'inscrivent ;
  • aux recherches empiriques à partir desquelles elles ont été formulées, éprouvées et modifiées
  • aux applications auxquelles, le cas échéant, elles ont donné lieu.
La capacité de 
- formuler des hypothèses de recherche à partir des théories étudiées
- mobiliser les théories étudiées pour problématiser une situation
- mobiliser les outils et techniques d'analyse requis pour l'évaluation critique de la pénalité et de peines déterminées est stimulée dans le cadre de l'enseignement magistral.
Acquis
d'apprentissage

A la fin de cette unité d’enseignement, l’étudiant est capable de :

1

Le cours vise à développer la formation sociologique des étudiants en leur proposant d'analyser les contributions de la sociologie à l'étude de la pénalité, de la peine et du contrôle social.

Trois objectifs plus spécifiques sont assignés au cours :

- Développer l'esprit critique des étudiants, notamment

  • en situant la pénalité par rapport à d'autres dispositifs de régulation sociale ;
  • en développant la connaissance et la maîtrise des outils d'analyse requis pour l'évaluation critique de la pénalité et de peines déterminées
  • en mettant en évidence les inférences qu'il est possible de tirer à partir de l'observation historique ou empirique de systèmes concrets de peines

- Développer leurs connaissances en matière de théories sociologiques de la pénalité et de la peine, ainsi que la compréhension des concepts et des propositions que ces théories énoncent et articulent ;

- Leur apprendre à voir dans ces théories, concepts et propositions des outils utiles et perfectibles et à les mobiliser dans un usage pratique, scientifique ou politique.

 

La contribution de cette UE au développement et à la maîtrise des compétences et acquis du (des) programme(s) est accessible à la fin de cette fiche, dans la partie « Programmes/formations proposant cette unité d’enseignement (UE) ».
Contenu
Le cours s'organise autour de la présentation des théories de la pénalité et des peines développées par :
(1) Emile Durhkeim, Goerg rusche and Otto Kirchheimer, Michel Foucault
(2) Donald Clemmer, Gresham Sykes, Erving Goffman, Phil Zimbardo.
Des études contemporaines retravaillant les oeuvres léguées par ces théoriciens seront présentées et discutées.
Méthodes d'enseignement

En raison de la crise du COVID-19, les informations de cette rubrique sont particulièrement susceptibles d’être modifiées jusqu’au 13 septembre.

Cours ex cathedra . La présence à tous les cours est requise.
Modes d'évaluation
des acquis des étudiants

En raison de la crise du COVID-19, les informations de cette rubrique sont particulièrement susceptibles d’être modifiées jusqu’au 13 septembre.

Examen écrit (QCM + 2 questions ouvertes)
Ressources
en ligne
Portefeuille de lectures sur Moodle
Faculté ou entité
en charge


Programmes / formations proposant cette unité d'enseignement (UE)

Intitulé du programme
Sigle
Crédits
Prérequis
Acquis
d'apprentissage
Master [120] en criminologie

Master [120] en sociologie

Bachelier en sociologie et anthropologie

Master [120] en anthropologie