Philosophy and epistemology of the economics

lecon2061  2020-2021  Louvain-la-Neuve

Philosophy and epistemology of the economics
En raison de la crise du COVID-19, les informations ci-dessous sont susceptibles d’être modifiées, notamment celles qui concernent le mode d’enseignement (en présentiel, en distanciel ou sous un format comodal ou hybride).
5 crédits
30.0 h
Q1
Enseignants
Langue
d'enseignement
Anglais
Thèmes abordés
L'enseignant de ce cours veillera à centrer son propos sur deux grandes questions : (1) Comment les économistes travaillent-ils et que disent-ils de ce qu'ils font ? Qu'en est-il de leur préten-tion à " faire de la science " ? Qu'est-ce qu'une science ? (2) Le travail des économistes et ce qu'ils en disent relève-t-il d'une cohérence en profondeur ? L'économie, comme science sociale, est-elle réellement " au service de la société ", et si oui, de quelle manière ? En somme il s'agit de structurer l'enseignement avec un premier volet d'" épistémologie positive " et un second volet d' " épistémologie critique ". Ne privilégier qu'un de ces deux volets ferait du cours soit une apologie simpliste des pratiques actuelles de la discipline, soit une critique gratuite et exagérée.
Acquis
d'apprentissage

A la fin de cette unité d’enseignement, l’étudiant est capable de :

1 L'épistémologie est l'étude de la formation et de la circulation du savoir. L'épistémologie de la science écono-mique étudie la façon dont les économistes produisent leurs affirmations sur le monde économique, la manière dont ils font circuler ces affirmations, et la cohérence de leur savoir. Au terme de ce cours, l'étudiant écono-miste devrait posséder une image plus précise et plus claire des présupposés, des méthodes et des " points aveu-gles " de la science économique. Il devrait pouvoir articuler à la fois les forces et les faiblesses de l'approche économique, et mieux comprendre la tension entre le désir de " scientificité " (qui a souvent tendance à vouloir unifier le champ de l'économie) et le désir de " pluralité explicative " (qui tend au contraire à refuser l'unification). En somme, il s'agit dans ce cours de clarifier le débat entre ceux qui pensent que l'économie ac-tuelle est en voie de devenir un science et ceux qui pensent qu'elle a toujours été, et ne peut qu'être, une " idéo-logie ".
 

La contribution de cette UE au développement et à la maîtrise des compétences et acquis du (des) programme(s) est accessible à la fin de cette fiche, dans la partie « Programmes/formations proposant cette unité d’enseignement (UE) ».
Contenu
Ce cours initie les étudiants à l’épistémologie en général, et à l’épistémologie de l’économie en particulier. Les thèmes suivants seront abordés : critères de scientificité, méthodes de validation des savoirs, obstacles épistémologiques, révolutions scientifiques, le statut de l’économie comme « science », le statut des « lois économiques », la dynamique d’évolution des savoirs en économie, la place des jugements de valeur en économie, et le rapport entre l’économie, la politique et l’idéologie.
Méthodes d'enseignement

En raison de la crise du COVID-19, les informations de cette rubrique sont particulièrement susceptibles d’être modifiées.

Le cours sera organisé en deux parties.
Une première partie sera constituée de cours ex cathedra portant sur l’épistémologie et l’épistémologie de l’économie. Il s’agira d’introduire les éléments de base permettant d’étudier la production – et le statut – des savoirs, et de mettre en perspective, à l’aide de ces éléments, les méthodes et les savoirs de la discipline économique, ainsi que leurs évolutions au cours des derniers siècles.
Une seconde partie sera constituée de présentations orales, par les étudiants, de chapitres pris dans les « classiques » de la philosophie de l’économie. Il s’agira de permettre aux étudiants de se familiariser avec la pratique de la critique des discours économiques, et de leur permettre de découvrir, par eux-mêmes, que la pratique du questionnement des fondations du savoir économique peut contribuer à enrichir la compréhension de nombres de problèmes économiques.
TOUTES LES INFORMATIONS PRATIQUES /LOGISTIQUES CONCERNANT L'ORGANISATION DE CE COURS (MODE D'ENSEIGNEMENT EN FONCTION DU CODE COULEUR QUI PREVAUT) SONT DISPONIBLES SUR MOODLE.
Modes d'évaluation
des acquis des étudiants

En raison de la crise du COVID-19, les informations de cette rubrique sont particulièrement susceptibles d’être modifiées.

L’évaluation sera basée sur un examen final écrit à cahier ouvert, et consistant en un court essai (deux pages) sur une question ouverte d'épistémologie et de philosophie de l'économie. Les critères d'évaluation incluent: (1) la pertinence des matériaux conceptuels mobilisés; (2) la clarté et la précision des énoncés (définition des termes); (3) la justification des énoncés; (4) l'originalité des arguments.
Bibliographie
  • Boumans, M., Davies, J. (2015). Economic Methodology: Understanding Economics as a Science, Routledge, London.
  • Kolm, S.C. (1986). Philosophie Economique. Le Seuil, Paris.
  • Leontief, W. (1966). Essays in Economics. White Plains: International Arts and Sciences Press, New-York.
  • Robinson, J. (1962). Economic Philosophy. An Essay on the Progress of Economic Thought. Anchor Books, New-York.
  • Sen, A.K. (1982). Choice, Welfare and Measurement, Harvard University Press.
  • Sen, A.K. (1985). On Ethics and Economics, Clarendon Press, Oxford.
  • Soler, L. (2019). Introduction à l’Epistémologie. Ellipses, Paris.
Support de cours
  • Slides du cours (fournis par l'enseignant) disponibles à l'avance sur Moodle
Faculté ou entité
en charge


Programmes / formations proposant cette unité d'enseignement (UE)

Intitulé du programme
Sigle
Crédits
Prérequis
Acquis
d'apprentissage
Master [120] en philosophie

Master [120] en éthique

Master [120] en sciences économiques, orientation générale

Certificat universitaire en éthique économique et sociale

Master [60] en philosophie