Géographie médicale et de la santé

lgeo2230  2020-2021  Louvain-la-Neuve

Géographie médicale et de la santé
En raison de la crise du COVID-19, les informations ci-dessous sont susceptibles d’être modifiées, notamment celles qui concernent le mode d’enseignement (en présentiel, en distanciel ou sous un format comodal ou hybride).
5 crédits
30.0 h + 30.0 h
Q1
Enseignants
Langue
d'enseignement
Français
Préalables
LGEO1342 Systèmes d'Information Géographique
LGEO1321 Géographie rurale et de la santé (ce prérequis sera à confimer en fonction du contenu du nouveau cours).
Thèmes abordés
L'angle d'approche privilégié pour tous les thèmes est l'espace.
Géographie médicale
- Perspectives historiques : maladies infectieuses dans l'histoire (collecte de données historiques)
- Aspects géographiques de l'émergence de maladies dans le monde contemporain (collecte de données dans un contexte prospectif)
- Modélisation des maladies chroniques (associations aux variables socio-économiques ; défis liés à l'usage de données spatiales : points
vs. aires ; unités standards d'observation (recensement) vs. épidémiologie).
Géographie de la santé
- Analyse et constitution de l'offre de services sanitaires
- Risques chimiques dans l'air et dans l'eau (analyse de points sources, analyses de groupement) Environnement, développement et enjeux sanitaires
- Biodiversité et risque sanitaire
- Ecosystem health / ecohealth (approche de la santé humain envisageant les systèmes de manière holistique) dans les pays industrialisés
et/ou dans les pays en développement
Savoir-faire
Savoir identifier le caractère spatial et géographique de problématiques liées à la santé ;
Savoir identifier et faire appel à des méthodes avancées d'analyse spatiale et quantitative (essentiellement vues par ailleurs) ;
Comprendre les enjeux spatiaux de question de santé publique, et savoir distinguer ceux-ci de ceux liés au risque des individus ;
Pouvoir identifier les facteurs environnementaux susceptibles d'influencer la situation sanitaire d'une population
Savoir-être
Pouvoir évaluer de manière critique des sources de données ;
Pouvoir aborder la littérature scientifique de manière critique, en étant capable d'en explorer divers champs (y compris médical) ;
Pouvoir participer à des discussions visant la construction du savoir en groupe.
Acquis
d'apprentissage

A la fin de cette unité d’enseignement, l’étudiant est capable de :

1 La plupart, sinon la totalité, des questions de santé peuvent être examinées sous l'angle du spatial, et cet angle peut contribuer significativement à des prises de décision du ressort de la santé publique. Par ailleurs, la capacité du géographe à intégrer les caractères physique et humain de l'espace peut être clé dans la compréhension de la distribution spatiale et temporelle du risque. Ceci est particulièrement pertinent dans le contexte actuel des changements globaux. Il s'agit donc bien d'une branche de la géographie humaine, qui partage avec les autres thématiques de la discipline ses méthodes et ses fondements.
 
Contenu
Le cours propose de découvrir l’apport de la géographie dans le contexte de la santé publique. Comment nos interactions avec le milieu affectent notre santé ? Comment les outils de la géographie, tels que la cartographie ou la modélisation, peuvent offrir une perspective additionnelle de valeur pour comprendre les enjeux sanitaires d’aujourd’hui ? L'angle d'approche privilégié pour tous les thèmes est l'espace. Le large panel des sujets traités couvre les maladies infectieuses dans l’histoire et dans le contexte du changement environnemental global ; la modélisation des maladies chroniques dans le contexte géographique, l’usage des données spatiales, l’offre de services sanitaires, la biodiversité, les concepts de One Health et d’écosanté.
Méthodes d'enseignement

En raison de la crise du COVID-19, les informations de cette rubrique sont particulièrement susceptibles d’être modifiées.

Cours en auditoire et travaux pratiques visant la production d’une mini-recherche sur un sujet choisi par l’étudiant∙e.
Modes d'évaluation
des acquis des étudiants

En raison de la crise du COVID-19, les informations de cette rubrique sont particulièrement susceptibles d’être modifiées.

Partie théorique (50% de la note finale, dont 60% examen, et 40% évaluation continue)
Un travail à rendre (« research paper ») en plusieurs parties (50% de la note finale, dont 75% pour le travail écrit et 25% pour la présentation orale). L'objectif est pour l'étudiant∙e d'approfondir les éléments vus au cours via le choix d'une maladie/ d'une question de provision de Services, toujours en se focalisant sur la question spatiale. Le travail comprendra trois parties.
1. Introduction : choix et présentation de la problématique
2. Revue de la littérature, recherche et présentation des données éventuelles.
3. Mise en carte, analyse, discussion
Le travail sera aussi présenté oralement au reste du groupe.
La note de l’évaluation continue est attachée à chacune des sessions d’examens de l’année académique.
Ressources
en ligne
https://moodleucl.uclouvain.be/course/view.php?id=7572
Faculté ou entité
en charge
Force majeure
Modes d'évaluation
des acquis des étudiants
La crise sanitaire implique des incertitudes quant aux modalités d’évaluation en particulier pour la session de janvier. Ma modalité retenue pour ce cours est :
  • Examen écrit sur Moodle


Programmes / formations proposant cette unité d'enseignement (UE)

Intitulé du programme
Sigle
Crédits
Prérequis
Acquis
d'apprentissage
Master [60] en sciences géographiques, orientation générale

Master [120] en sciences de la santé publique

Master [120] en sciences géographiques, orientation climatologie

Master [120] en sciences géographiques, orientation générale

Master [120] en sciences de la population et du développement