Séminaire d'archéologie italienne et des provinces romaines B

larko2677  2021-2022  Louvain-la-Neuve

Séminaire d'archéologie italienne et des provinces romaines B
5.00 crédits
15.0 h
Q2

Cette unité d'enseignement bisannuelle est dispensée en 2021-2022
Enseignants
Cavalieri Marco; Marano Martina (supplée Cavalieri Marco);
Langue
d'enseignement
Français
Préalables
Au moins un des cours LARKO du module en archéologie Archéologie de l'Italie et des provinces romaines.
Thèmes abordés
Le séminaire est concentré sur des problèmes spécifiques d'interprétation en relation avec l'utilisation de sources archéologiques pour la reconstruction des relations sociales et politiques au cours de l'âge du fer et d'époque historique (Italie et provinces romaines).
Acquis
d'apprentissage

A la fin de cette unité d’enseignement, l’étudiant est capable de :

1 Formation avancée des étudiants qui veulent se spécialiser en archéologie de la péninsule italienne et des provinces romaines.
Le but est de développer un sens critique et des méthodes analytiques du monde classique (culture matérielle, architecture, sculpture et peinture etc.).
Application de concepts théoriques et anthropologiques dans l'interprétation archéologique.
 
Contenu
Le séminaire s'articule autour d'une thématique commune, qui est traitée d'une multitude de points de vue, en favorisant une approche multi-disciplinaire qui illustre aux étudiants les potentialités d'une telle approche pour la connaissance des sociétés de l'Antiquité.
La thématique retenue pour l’année académique 2021-2022 est la suivante :
« L’Architecture urbaine à l’époque romaine : formes, fonctions, techniques de constructions, idéologie ».
Comme le dit Vitruve, la science de l’architecte naît « ex fabrica et ratiocinatione », c’est-à-dire à partir de deux activités : la construction matérielle et l’étude théorique. La construction matérielle, celle réalisée par les mains des hommes, ne donne pas d’autorité aux œuvres si elle n’est pas supportée par les études théoriques ; vice-versa, la seule érudition ne suffit pas à trouver la vraie essence des choses (De Arch. I, 1). Ces deux âmes, la construction matérielle et l’étude théorique, ont coexisté dans l’architecture romaine antique, célèbre encore aujourd’hui pour ses chefs-d’œuvre d’ingénierie capables de résister aux siècles. Ce séminaire aura pour but d’analyser la forma aedificiorum, c’est-à-dire de comprendre et étudier les caractéristiques extérieures des bâtiments privés et publics réalisés en contexte urbain, mais aussi leur plan, leur dessin et plus en général leur fonction à travers des exemples. A partir de cela, on arrivera à « lire et déchiffrer » les techniques de construction et les dynamiques de chantier à l’époque romaine. Une attention particulière sera donnée au message idéologique qui imprègne l’architecture romaine afin de comprendre le rôle des monuments publics dans la propagande du pouvoir central.    
Méthodes d'enseignement
Exposés ex-cathedra de l’enseignant ou de conférenciers invités sur des sujets spécifiques liés à l’architecture romaine. Les étudiant(e)s sont invité(e)s à participer de façon active aux exposés. A la fin du cours et en fonction du nombre d’étudiant(e)s, les exposés ex-cathedra seront remplacés par des présentations orales préparées par les étudiant(e)s sur un thème d’approfondissement choisi pendant le cours.
Les thèmes d’approfondissement seront communiqués par l’enseignant pendant le premier cours : le choix du thème est libre et doit être communiqué à l’enseignant à une date fixée au premier cours.
A côté de la présentation orale, un travail écrit concernant le thème d’approfondissement choisi devra être préparé par chaque étudiant(e)s.
Présentation orale (dates à fixer) : l’étudiant(e) doit faire une présentation PPT de maximum 20 minutes ; l’exposé sera clôturé par une discussion menée par l’étudiant(e) même (la participation active à la discussion est recommandée et sera considérée dans la note finale).  Chaque étudiant(e) doit diffuser à tous les participants du séminaire un article préparatoire (max. 30 pages) au moins 2 semaines avant l’exposé afin que tout le monde puisse participer de manière active à la discussion.
Travail écrit : synthèse de max. 30 pages sur le thème d’approfondissement choisi. A rendre avant le 31 mai 2022.
Modes d'évaluation
des acquis des étudiants
Présentation orale (30% de la note), travail écrit (50% de la note) et participation à la discussion générale qui suivra à chaque présentation orale (20% de la note).  
Pour tout renseignement, contacter : Dr. Martina Marano (martina.marano@uclouvain.be)
Autres infos
/
Ressources
en ligne
/
Bibliographie
La liste bibliographique sera fournie par l'enseignant au cours.
The bibliographic list will be provided by the teacher during the seminar.
Faculté ou entité
en charge


Programmes / formations proposant cette unité d'enseignement (UE)

Intitulé du programme
Sigle
Crédits
Prérequis
Acquis
d'apprentissage
Master [120] en histoire de l'art et archéologie, orientation générale

Master [60] en histoire de l'art et archéologie, orientation générale