Séminaire de recherche: méthodes et outils thématiques

lbarc2131  2021-2022  Bruxelles Saint-Gilles

Séminaire de recherche: méthodes et outils thématiques
3 crédits
30.0 h
Q2
Langue
d'enseignement
Français
Thèmes abordés
L’UE, donnée en cotitulature, a pour objectif de former l’étudiant·e à l’expérimentation d’outils méthodologiques qui lui permettent de choisir la thématique dans laquelle évoluera son sujet de TFE aux Q9 et Q10, à savoir, Eco-architectures, Héritages, Territorialités et Typologies.
L’UE amène l’étudiant·e à situer son sujet de TFE :
  • Face à la littérature scientifique et aux « bonnes pratiques » de projet existantes dans le champ de la thématique que l’étudiant·e a choisie ;
  • Au regard des enjeux contemporains relatifs à la thématique considérée ;
  • Par rapport aux sujets de TFé des autres étudiant·es qui partagent les mêmes outils méthodologiques.
La finalité de cette UE est de préciser le cadre de chaque TFE (définition d’un sujet de TFE, réalisation d’un état de l’art, définition d’une approche méthodologique, traitement du sujet et formulation des résultats attendus) afin que l’étudiant·e soit à même d’inscrire son sujet de TFE dans une thématique de recherche.
Acquis
d'apprentissage

A la fin de cette unité d’enseignement, l’étudiant est capable de :

1 Au terme de cette unité d’enseignement, l’étudiant·e sera capable de :
-              Développer et argumenter les enjeux liés à son sujet de TFÉ, au regard de la situation contemporaine et de l’état de l’art y afférant ;
-              Choisir la stratégie de collecte de données la plus à même de rencontrer les enjeux du sujet et la spécificité de la thématique dans laquelle il s’inscrit ;
-              Appliquer une méthode de recherche, en détaillant, au regard du contexte dans lequel s’inscrit son sujet, les pistes de recherche à investiguer ;
-              Argumenter la composition d’un comité d’accompagnement en identifiant la spécificité d’un Co-promoteur expert face à son sujet et en justifiant le choix thématique des UE Séminaire de recherche : Développement thématique [LBARC2230] en Q9 ainsi que Atelier de recherche : Synthèse et articulation thématiques [LBARC2231] en Q10.
Contribution au référentiel AA :
Situer son action
  • Expérimenter et évaluer les possibilités de transformation d’un contexte.
Mobiliser d’autres disciplines
  • Manipuler stratégiquement des contenus d'autres disciplines pour questionner la conception et la mise en oeuvre du projet d'architecture 

Exprimer une démarche architecturale
  • Exprimer clairement oralement, graphiquement et par écrit les fondements de ses (ou d’une) idée(s).
Adopter une attitude professionnelle
  • Organiser, planifier, développer et synthétiser un travail individuel ou collectif.
 
Contenu
MODULE "PATRIMOINE"
L'UE, appelée Séminaire de recherche critique- Module Patrimoine, est co-titularisée.
Le travail du séminaire de recherche critique est parallèle à l'atelier d'architecture et vise à mener l'étudiant·e à argumenter, développer et affiner la question qui articulera son TFE et à en récolter les données factuelles, référentielles et méthodologiques. Cette approche sera enrichie d'un travail de groupe visant à la production de savoirs partageables.
Questionnement général de l'atelier (liste non exhaustive) :
  1. le patrimoine comme vecteur d'identité et manifestation d'une mémoire collective
  2. les traces du patrimoine sur le territoire
  3. matérialité de l'intervention, notions de lacunes, de réversibilité,...
  4. déontologie de l'intégration et de la restauration
  5. le patrimoine face aux enjeux économiques de demain et aux notions de soutenabilité
Outils pédagogiques :  argumenter, confronter, fédérer
  1. L'étudiant·e présente son dossier individuel (pré-mémoire) et confronte son sujet afin de constituer un groupe de travail avec d'autres sujets semblables (sous-domaines).
  2. Le groupe de travail présente et confronte son sous-domaine à l'ensemble des étudiant·es , tire les enseignements des interactions et présente ses conclusions.
  3. Enrichi de l'interaction au sein de son groupe et entre groupes de travail, ainsi que des apports théoriques des co-titulaires, l'étudiant·e précise, formule et présente la question individuelle qui articulera son TFE.
La notion de projet et du programme qui y sera lié n'est pas du ressort du séminaire et sera concrétisée lors de l'atelier TFE organisé lors du second quadrimestre.
---
MODULE "ECOLOGIES"
Ce module aborde les façons dont l’architecte peut contribuer concrètement à la réalisation des Objectifs de Developpement Durable énoncés par l’ONU. Il invite à dépasser les pratiques actuelles pour identifier des façons de faire innovantes, originales, disruptives, mais crédibles et appuyées sur des bases solides, tant scientifiques qu’architecturales, relevant donc des utopies réalisables.
Pour atteindre cet objectif le module « écologies » entend développer deux compétences essentielles de l’architecte : d’une part sa capacité d’observation et d’écoute et d’autre part sa force de proposition.
  • Par l’observation du monde et l’écoute des climatologues, politiques, sociologues, économistes, agronomes, … l’architecte aiguise sa comprehension des problématiques, sa perception des enjeux et identifie les choix sociétaux pour y répondre.
  • Par sa force de proposition, son rôle est de rendre désirable des projets faisant la synthèse des solutions partielles développées par les divers spécialistes. En rendant le changement désirable, il contribue à le faire advenir.
L’imbrication des multiples crises démocratiques, sociales, environnementales sert de  terreau à l’imagination de propositions globales, qui ne peuvent naître que de la collaboration à tous niveaux (entre les disciplines, les corps de la société… et entre étudiants). 
Concrètement, dans ce séminaire, les étudiants travaillent chacun sur leur thème de TFE, en l’enrichissant d’apports d’experts et en le confrontant aux travaux de leurs pairs pour en comprendre les tenants et aboutissants.
La situation particulière et les objectifs spécifiques de la Région Bruxelles-Capitale (stratégie de rénovation, plans Air-Climat-Energie, GoodMove, GoodFood, etc.) sert de base commune pour ancrer les discussions dans un contexte particulier. Cette approche se veut opérationnelle sur le plan de de la recherc documentaire et des collaborations entre étudiants. Elle n’est toutefois pas exclusive d’autres territoires si des sujets en phase avec les objectifs du modules permettent d’y développer des thématiques pertinentes.
---
MODULE TYPOLOGIES
Architectures : Ecrits
Questions contemporaines à travers l'histoire et la théorie comme arguments d’une démarche projectuelle
 
Ce que l’on va faire :
Le séminaire vise un partage de connaissances théoriques dans une perspective projectuelle.  
Au cours de celui-ci, l’étudiant se construit un référentiel solide lui permettant d’asseoir 
son projet TFE personnel par le biais d’écrits d’architectes praticiens traitant de ce thème.
et de le situer en rapport avec des questions soulevées par les participants étudiants du séminaire.
L’analyse théorique permet à l’étudiant d’inscrire son projet de TFE dans une dimension historique, d'un point 
de vue théorique, critique et culturel. Cette mise en perspective d’un écrit se fera sur trois plans bibliographiques:
- bibliographie propre à un référentiel architectural, urbain ou paysager (proposée à la rentrée);
- bibliographie propre au contexte social et culturel contemporain (cette année sur le thème de la pièce);
- bibliographie propre à une scénarisation que le sujet de TFÉ appelle (en construction avec l’étudiant).
Il s’agira aussi 
- de produire un panorama qui situe et révèle le réseau de références dans lequel s’enracine le TFÉ,
- de produire un collage qui présente la dimension spéculative du TFÉ en et sur l’architecture.
 
Comment on va le faire :
La mise en perspective culturelle et historique du sujet de TFÉ de l’étudiant se fait 
dans la construction d’un triptyque. Les deux premiers volets situent la question. 
Le troisième volet éprouve les capacités de la question à produire du projet :
L’écrit va délimiter le cadre de la question de TFÉ et explorer la description du type édifié visé .
Le panorama va délimiter le réseau de références convoquées par la question de TFÉ .
Le collage va illustrer les perspectives de projet visées par la question de TFÉ .

Objectifs du séminaire
Ce cours aborde des enjeux contemporains rapportés aux spécificités des travaux entrepris 
par les étudiants en cette fin d’études.  
Cette année, le séminaire prolongera le thème transversal « d’écrire en et sur l’architecture », 
décliné par chacun des étudiant dans le cadre du développement de son travail de fin d’études.
Le séminaire vise un partage de connaissances théoriques dans une perspective projectuelle.  
Au cours de celui-ci, l’étudiant se construit un référentiel solide lui permettant d’asseoir son projet 
TFÉ personnel et de le situer en rapport avec des questions soulevées par les participants étudiants 
du séminaire.
---
MODULE TERRITOIRE
L’objectif du séminaire est consolider les bases des TFE des étudiants en développant les éléments suivant :
  • Question de recherche : Illustrer l’objet de la recherche au moyen d’un indice concret témoignant de sa réalité, de sa nature et de son actualité (objet, extrait de presse, d’archives, d’interview, image …). Partant de cette expression concrète, formuler précisément la question de recherche, définir le terrain d’étude et identifier les partenaires (étudiants, académiques, publics, associatifs, …) avec qui développer le travail.
  • Objectifs et état de l’art : identifier une sélection des publications scientifiques et de références de projets de territoire qui font état des connaissances et expériences générales sur la question de recherche, identifier les publications et projets qui font état des connaissances et expériences spécifiques au terrain d’étude, identifier les TFE antérieurs qui offrent des bases de travail. Synthétiser les principaux acquis et les principales questions ouvertes dans ce corpus de références. Préciser l’originalité de la contribution visée par le TFE.
  • Méthodologie et données : Identifier les sources de données disponibles (données quantitatives, données qualitatives, données cartographiques, archives…), les méthodes de constitution de nouvelles données (observation in situ, relevés, interviews, workshops, outils collaboratifs numériques…) et les partenaires nécessaires. Identifier les « working packages » et réaliser un planning.
  • Résultats attendus : illustrer au moyen de références et esquisser les types documents qui seront produits : représentation de l’indice initial, cartographies, projets, modes de représentation et outils de co-production.
Valorisation : identifier le ou les organisme(s) (administration publique, centre de recherche, association, …) capables de valoriser les résultats de la recherche au-delà du cadre des cours de la chaine TFE et obtenir un accord de parrainage du travail (minimum 2-3 rencontres en cours d’année, lecture du TFE et participation au jury, diffusion du travail dans leur réseau).
Pour y parvenir, plusieurs exposés théoriques relatifs aux enjeux et méthodes spécifiques de projet de territoire viendront alimenter la réflexion :
  • Analyse typo-morphologique
  • Initiation aux logiciels de cartographie GIS
  • Recherche par le projet 
  • Co-production 
Méthodes d'enseignement
MODULE "PATRIMOINE"
Le module est composé
  • d'apports théoriques et référentiels donnés par les co-titulaires en corrélation avec l'avancement du séminaire et de ses questionnements.
  • de séances de séminaires encadrés par les co-titulaires portant sur la recherche et le partage d'informations liées à la question. Les recherches sont effectuées en autonomie par les étudiant·e·s. Les séminaires sont alimentés par des exposés d'introduction par les co-titulaires, des exposés par les étudiant·e·s de leur travail en cours et des échanges.
  • de travail en en autonomie autour de la thématique personnelle, faisant l'objet de la question de recherche.
Le séminaire s'appuiera sur des outils pédagogiques qui seront proposés aux étudiant·e·s afin de confronter leur question dans le domaine du patrimoine, comme en regard des enjeux sociétaux et autres disciplines.
Outils pédagogiques : argumenter,  confronter, fédérer.
Moyens pédagogiques proposés :
  • L'étudiant·e présente son dossier individuel à l'ensemble du groupe et confronte son sujet afin de constituer un groupe de travail avec d'autres sujets semblables (sous domaine).
  • Le groupe de travail présente et confronte son sous domaine à l'ensemble des étudiant·e·s, il tire les enseignements et présente ses conclusions.
  • Enrichi de l'interaction au sein de son groupe et entre les groupes de travail l'étudiant·e précise, formule et présente la question individuelle qui articulera son TFE.
Les co-titulaires participent tous à la coordination d'ensemble de l'activité (contenu et modes opératoires).
---
MODULE "ECOLOGIES"
Le séminaire est organisé en séance bimensuelles de 4h (cfr calendrier). 
Chaque séminaire combine un temps d’échange sur des questions collectives, un temps d’échange individuels avec chaque étudiant.e sur l’avancée de son travail personnel et des échanges par groupes axés sur des aspects méthodologiques.
L’étudiant.e accumule au fil des séminaires une documentation scientifique et architecturale pertinente pour son sujet de TFE, lui permettant de réaliser un état de l’art, d’identifier une question de recherche précise et de définir une méthode de travail adéquate.
Le dernier séminaire est dédié à une présentation de l’état d’avancement du projet de TFE de chaque étudiant.e, et donne lieu à un retour formatif de la part des enseignants.
---
MODULE TYPOLOGIES
L’étudiant développe une aptitude active à l'exploration et à l’usage de références, à la confrontation d'idées et à l'intégration des connaissances acquises dans la définition de son TFÉ.
Le séminaire de recherche est un lieu d'échange et de travail où la présence de l'étudiant est requise. Dans le cadre de travaux individuels, le séminaire exploite diverses méthodes pédagogiques et didactiques : 
* l'interaction collective, les "tablées", l'accompagnement individualisé, l'affichage et 
* les critiques collégiales, les exposés thématiques, éventuellement la visite d'une exposition, la vision d'un spectacle, un voyage….
Parallèlement aux activités encadrées, l'étudiant élabore, développe et finalise son travail de manière autonome.
La construction pédagogique de cette unité d’enseignement comprend la prise de contact et l’organisation de cours et de conférences avec des académiques dont les expertises couvrent des champs de recherche proches de la thématique visée, mais qui apportent aussi des compléments d'autres disciplines à même de nourrir un regard croisé (pluri- ou transdisciplinaire) sur la question.
L’unité d’enseignement se compose de : 
1) COURS THÉORIQUES
L'enseignement portera sur : 
- des faits ;
- des références ;
- des méthodes.
2) SÉMINAIRES-ATELIERS
Le séminaire est conçu comme un lieu de production d'une collection :
    - de références particulières mises en commun pour leur dimension collective;
    - de points de vue individuels.
Chaque étudiant est amené à produire :
* un écrit dans lequel il décrit précisément la mise en contexte de sa question.
Celui-ci se développe en itération avec les avis des participants au séminaire
* un panorama bibliographique dans lequel il représente graphiquement le réseau de références 
qui fonde sa réflexion. Celui-ci s’inscrira dans une continuité réflexive du groupe d’étudiants participants au séminaire
* un collage qui présente la dimension spéculative de son TFÉ.
 
Chaque étudiant est invité à tenir un carnet culturel, dans lequel il consigne des comptes rendus critiques 
d'activités (lectures, spectacles, films, concerts, expositions, …) susceptibles 
de nourrir et d'enrichir le parcours intellectuel de son TFÉ.
---
MODULE TERRITOIRE
Le séminaire se déroule principalement sous forme de discussions collectives où chacun présente les avancements de son travail et critique constructivement le travail des autres. Selon les nécessités exprimées durant ces discussions, des exposés théoriques viennent apporter les compléments nécessaires.
Modes d'évaluation
des acquis des étudiants
MODULE "PATRIMOINE"
Le séminaire de recherche comprend une production collective et la présentation, en fin de processus, de l'état d'avancement des recherches personnelles de l'étudiant·e en lien avec son TFE.
La production collective fait l'objet, par équipe, d'un dossier de recueil de données et d'analyse et d'une production graphique permettant d'identifier les hypothèses de recherche collective développées à l'atelier en lien avec les questionnements développés dans l'atelier d'architecture (Q9 / master 2).
L'évaluation des acquis d'apprentissage pondérée par une évaluation continue se présente de deux manières différentes :
  • évaluation continue dans le séminaire, portant sur la présentation des sous-domaines. Elle prend en compte le processus de recherches et d'analyse technique des données à exploiter dans le cadre du séminaire de recherche.
  • évaluation individuelle de l'étudiant·e basée sur le dossier qu'il/elle soumettra hors séminaire (lors de la session d'examens). Elle porte sur la question, son développement et sa contextualisation ainsi que l'élaboration d'un travail portant sur le site et des projets référentiels. L'intégration et la contextualisation des savoirs partageables dégagés dans le séminaire sera également prise en compte.
Les co-titulaires participent ensemble à l'évaluation de l'activité.
---
MODULE "ECOLOGIES"
Cette unité d’enseignement fait l’objet :
  • d’une évaluation individuelle continue valorisant l’enrichissement progressif par l’étudiant de ses références scientifiques et architecturales 
  • d’une évaluation finale sur base d’un rapport écrit individuel avec défense orale en session, portant sur la présentation par l’étudiant d’un cadre précis de TFE, en lien avec la production réalisée lors des séminaires : question structurée, domaine d'étude, méthode de recherche, état des connaissances dans le domaine, visée du travail et prise de position. 
---
MODULE TYPOLOGIES
L'évaluation des acquis d'apprentissage se fait sous la forme d'une remise finale, pondérée par une évaluation continue (certificative).  
Cette unité d’enseignement est un séminaire, la présence active de chacun est requise.  
Au-delà de trois absences injustifiées, l’étudiant se verra refusée l’inscription à l’examen.
L’évaluation porte sur :
- la présence et l'apport de l'étudiant au séminaire 5/20
- les trois productions décrites ci-dessus 
(+ évaluations intermédiaires de l'avancement des travaux) 
    - panorama   4/20 (dont l’évaluation intermédiaire valant 2/20)
    - collage        4/20 (dont l’évaluation intermédiaire valant 2/20)
    - écrit            7/20 (dont l’évaluation intermédiaire valant 3/20).
L'évaluation est communiquée via une cote unique.
Les notes des évaluations intermédiaires ainsi que celle appréciant l'activité de 
l'étudiant pendant le séminaire (soit 11 points sur 20) sont réputées « rattachée[s] 
à chacune des sessions d'examens ».
 
Bibliographie
 
 
Faculté ou entité
en charge


Programmes / formations proposant cette unité d'enseignement (UE)

Intitulé du programme
Sigle
Crédits
Prérequis
Acquis
d'apprentissage
Master [120] en architecture/BXL