Vulgarisation scientifique

lcomu2600  2021-2022  Louvain-la-Neuve

Vulgarisation scientifique
5 crédits
30.0 h
Q1
Enseignants
Langue
d'enseignement
Français
Thèmes abordés
Ce cours propose une discussion sur les rapports entre vulgarisation et discours scientifique. Pour ce faire, il analyse les trois moments impliqués par un dispositif de vulgarisation :
  • la production d'un discours vulgarisateur : rôle psychosocial, scientifique, ... du médiateur ou "troisième homme", contraintes d'un discours didactique...
  • la reformulation d'un discours source en un discours second : paraphrase, transcodage, traduction, mise en récit, métaphorisation...
  • la reconnaissance par le public du message vulgarisé:déchiffrement et appropriation des informations scientifiques, attitudes d'un lecteur de vulgarisation scientifique...
Acquis
d'apprentissage

A la fin de cette unité d’enseignement, l’étudiant est capable de :

1. Connaître les principales théories relatives à la vulgarisation scientifique et leurs auteurs respectifs ; 
 
2. Evaluer un dispositif de communication ou de vulgarisation scientifique et de concevoir les adaptations nécessaires ;
 
3. Concevoir et mettre en forme un petit dispositif de vulgarisation (impliquant au minimum du texte et de l'image) visant la reformulation d'un savoir scientifique.
 
Contenu
Le premier chapitre du cours « Vulgarisation, sciences et société » a pour objectif de contextualiser la pratique de la vulgarisation scientifique (VS) en identifiant ses enjeux et principaux défis contemporains. Au départ d’un rapide historique, il propose de distinguer trois approches (déficitaire, dialogique, participative) qui traversent encore aujourd’hui les réflexions sur la VS et sa pratique afin d’identifier leurs apports et limites.
Le second chapitre présente la VS comme étant une forme spécifique de communication. Ce chapitre réalise un panorama des grandes questions posées par les sciences de l’information et de la communication et qui permettent de penser et pratiquer la VS en s’intéressant aux enjeux liés :
  • à la mise en forme et la reformulation ;
  • aux relations entre les acteurs de la communication ;
  • aux effets cognitifs ;
  • à l’engagement et à la participation.
Ces explorations théoriques ont pour objectif de construite une grille d’analyse permettant aux étudiant·es d’aiguiser leurs compétences d’évaluation et de conception de dispositifs de VS.
Méthodes d'enseignement
Le cours se déroulera en présentiel en alternant exposés donnés par le professeur, discussions avec les étudiant·es, études de cas, séminaires d’échange sur l’avancement des travaux et présentations de travaux finaux. Éventuellement, certaines séances du cours devront être préparées préalablement par une lecture critique de textes ou de documents audiovisuels. 
Modes d'évaluation
des acquis des étudiants
Travail collectif : Les étudiant·es répartis en groupe doivent réaliser un dispositif de vulgarisation au départ d’une thématique et d’un format identifiés au début du cours. Afin de réaliser ce dispositif, les étudiant·es doivent au préalable réaliser un travail d’analyse de documents scientifiques et de documents de vulgarisation existants afin d’établir un scénario de vulgarisation. Ces analyses préparatoires et ce scénario sont partagés en séance lors d’un séminaire avec l’ensemble du groupe afin de tester le scénario et l’améliorer. Les étudiant·es doivent ensuite adapter le scénario, réaliser le dispositif et le tester auprès d’un public. Le dispositif créé et le résultat de l’évaluation sont présentés lors d’un séminaire organisé à la fin du quadrimestre. L’ensemble de la démarche est présentée dans un rapport réflexif évalué pour 60% de la note finale.
Examen écrit : un examen écrit à livre fermé est organisé en session et portera sur la connaissance et la capacité à mobiliser les concepts et théories vus au cours. Cet examen est évalué pour 40% de la note finale.
Évaluation en seconde session : les conditions restent identiques, et les étudiant·es sont évalués sur base d’un travail collectif de réalisation d’un dispositif de VS présenté dans un rapport réflexif (60% de la note) et sur base d’un examen écrit (40%). La note d’une évaluation réussie obtenue en première session pour l'examen écrit ou le travail peut être reportée à la seconde session. Si tel est le cas, lors de la seconde session, l'étudiant·s ne repasse alors que la partie pour laquelle il n'a pas obtenu la moitié des points en première session. 
Autres infos
English-friendly course : 
  • Reading: bibliographical references in English can be provided 
  • Questions: students can ask their questions in English 
  • Evaluation: students can do presentations and write essays in English; oral translation will be provided in case of Quiz 
  • Dictionary: students are allowed to use a dictionary (monolingual French dictionary or bilingual French-mother tongue dictionary, as specified by the teacher) 
Ressources
en ligne
Les supports de présentation, liens utiles, consignes de travaux et autres ressources extérieures seront mis à disposition des étudiants sur la plateforme Moodle du cours. 
Bibliographie
Bucchi, M., & Trench, B. (Éds.). (2021). Routledge Handbook of Public Communication of Science and Technology : Third Edition (3e éd.). Routledge. https://doi.org/10.4324/9781003039242
Priest, S., Goodwin, J., & Dahlstrom, M. F. (Éds.). (2018). Ethics and Practice in Science Communication (1st edition). University of Chicago Press.
Faculté ou entité
en charge


Programmes / formations proposant cette unité d'enseignement (UE)

Intitulé du programme
Sigle
Crédits
Prérequis
Acquis
d'apprentissage
Master [120] en linguistique

Master [120] en journalisme

Master [120] : bioingénieur en sciences et technologies de l'environnement

Master [120] en histoire

Master [120] en sciences et technologies de l'information et de la communication

Master [120] en communication

Master [120] : bioingénieur en chimie et bioindustries

Master [120] en communication

Master [60] en information et communication

Master [120] en sciences et gestion de l'environnement