Défis éthiques et émotionnels de la recherche de terrain

ldvlp2151  2021-2022  Louvain-la-Neuve

Défis éthiques et émotionnels de la recherche de terrain
5 crédits
30.0 h
Q1
Enseignants
Langue
d'enseignement
Français
Préalables
Ce cours est destiné à des étudiants qui ont - au cours de leur parcours - suivi un cours de méthodologie qualitative.
Le cours se donne en français mais demande une connaissance passive de l'anglais pour comprendre la littérature anglophone.
Thèmes abordés
Ce cours est destiné à des chercheurs en sciences sociales qui envisagent faire / ont fait de la recherche de terrain dans des contextes complexes.
Le cours veut amener les participants à une réflexion collective, soutenue par la littérature et des témoignages, sur la manière naviguer au mieux parmi les défis éthiques et émotionnels qu’ils traversent ou traverseront dans les interactions avec leur terrain, avec les populations de recherche, les intermédiaires, et les assistants de recherche. Le cours invite aussi à réfléchir sur sa propre positionnalité vis-à-vis de du terrain, et les défis que cela impose.
Le cours proposera une réflexion tant sur les terrains au Sud comme ceux au Nord. Il est ouvert à des participants avec ou sans expérience de recherche et s’adaptera au profil de chaque chercheur. Il s’oriente envers des chercheurs adoptant des approches qualitatives ou de méthodes mixtes.
 
Acquis
d'apprentissage

A la fin de cette unité d’enseignement, l’étudiant est capable de :

Être capable de s’orienter par rapport à sa propre positionnalité dans son terrain de recherche, et de réfléchir autour des défis éthiques et émotionnels que cette positionnalité implique.
 
Être capable d’identifier des défis éthiques par rapport à son propre projet de recherche, et des stratégies pour y faire face. Être capable de développer une attitude réflexive – ancrée au sein de la littérature scientifique - qui permet de naviguer de manière flexible par rapport aux défis éthiques qui émergeront tout au cours des cycles de recherche.
 
Être capable de réfléchir autour des défis émotionnels par rapport à son propre projet, et des stratégies pour y faire face. Être capable de développer une attitude réflexive – ancrée au sein de la littérature scientifique - par rapport au rôle des émotions dans le processus de recherche.
 
Être capable de donner un input approfondi sur les réflexions de ses collègues, et avoir développé les capacités pour donner un soutien entre pairs aux collègues chercheurs.
 
Contenu
Le cours prend un triple focus d’analyse autour des défis de la recherche de terrain.
Défis éthiques - Au lieu d’adopter une posture positiviste et procédurale par rapport à l’éthique de terrain, le cours approche l’éthique de la recherche comme un domaine continuellement négociée et évoluant en interaction avec le terrain. L’éthique ne se réfléchit donc pas seulement au début d’un projet, mais tout au cours des cycles de recherches. Nos réflexions seront organisées autour de plusieurs questions clé. Par exemple, comment négocier l’accès à son terrain et aux personnes interrogées ? Comment gagner et respecter leur confiance tout en gérant des interprétations complexes autour de l’identité du chercheur et l’agenda de ses recherches ? Comment assurer la sécurité physique et mentale des participants à la recherche tout en gérant leurs attentes auprès du chercheur? Comment faire face aux défis éthiques liés à la diffusion et à la publication des résultats de la recherche ? Et comment restituer les résultats de la recherche au monde scientifique, mais aussi aux participants, à d’autres partenaires potentiels, ou envers le monde de décideurs politiques ? Comment assurer sa propre sécurité, et celle de ses collaborateurs dans le processus de recherche ?
Défis émotionnels – Les chercheurs en sciences sociales sont généralement peu formés pour traiter les dimensions émotionnelles de leurs recherches. Les émotions sont, d’un côté, dévaluées en tant que risque de biais non-scientifique dans le processus de production de connaissances, ou, de l’autre côté, instrumentalisées en tant que source de connaissance à travers l’approfondissement des interactions avec le terrain. Ce qui est en grande partie ignoré, c’est la présence inévitable de l’émotionalité dans tout type de rencontre humaine (y compris sur le terrain). Nos réflexions seront organisées autour de la manière dont l’émotionnalité - engendrée par nos recherches de terrain - interagit avec les trajectoires professionnelles et personnelles des chercheurs. Comment, ainsi, prendre mieux soin de soin dans son métier ?
Positionnalité – Finalement, le cours nous amènera à une réflexion Meta sur qui on est comme chercheur. Comment notre identité affecte-elle nos interactions avec notre terrain ? Comment gérer les défis en lien avec notre positionnalité, en faisant des recherches ‘chez soi’ (pour les chercheurs travaillant dans leur lieu d’origine), ‘chez l’autre’ (pour les chercheurs travaillant sur d’autres contextes), ou ‘l’entre deux’ ? Quel est notre rôle comme scientifique au sein de la société ? Et de quelle manière voulons-nous contribuer à la production des connaissances ?
Méthodes d'enseignement
Le cours combinera des exposés de caractère général avec des études de cas, présentés à travers des textes et/ou des témoignages des participants et des invités ; et des exercices et débats collectifs. Le cours fera appel à plusieurs méthodes d’enseignement innovateurs. Un exercice de théâtre autour des enjeux émotionnels du terrain sera par exemple organisé ainsi que des discussions autour de bandes dessinées en lien avec les sujets du cours.
Modes d'évaluation
des acquis des étudiants
Le cours est valorisé comme un cours de Master (Sigle du cours LDVLP2151 ; 5 ECTS). Le cours peut être valorisé comme un cours doctoral (5 ECTS).
L’évaluation sera basée sur la participation à une dynamique de réflexion et d’analyse individuelle et collective ; des notes de lectures relatives aux textes proposés ; et une participation aux exercices collectives en classe.
  • A la fin du cours, les participants ‘juniors’ (étudiants en master) devront développer un travail de réflexion sous forme d’un blog de 1200 à 1500 mots en lien avec un/des défis éthiques et émotionnels spécifiques en lien avec leur propre projet de recherche. Leurs blogs devront mettre en lien leur propre réflexion avec la littérature scientifique, et avec les débats du cours.
  • Les participants ‘senior’ (doctorants), devront - préalablement au début du cours - développer un draft d’un article de 4000 à 6000 mots par rapport à une question éthique / émotionnelle spécifique à leur recherche. Lors de la semaine du cours, ils auront l'occasion de présenter ce texte et le discuter les autres participants et la professeure. Après la semaine du cours, ils soumettent une version définitive qui sera commentée par la professeure du cours.
Autres infos
Le cours d’hiver s’organise en février 2022. Le 11 février, un séminaire introductif de 3 heures sera organisé en ligne. Ensuite, le cours sera donné lors d’un séjour résidentiel du 14-18 Février à Herentals (Belgique). Le cours implique un frais d'inscription pour couvrir les frais de logement et de repas. Le cours est ouvert à un maximum de 25 participants.
Pour vous inscrire, veuillez envoyer un mail à an.ansoms@uclouvain.be avec une courte motivation de 200 mots, expliquant pourquoi vous voulez suivre le cours.
Faculté ou entité
en charge


Programmes / formations proposant cette unité d'enseignement (UE)

Intitulé du programme
Sigle
Crédits
Prérequis
Acquis
d'apprentissage
Master [120] en sciences de la population et du développement