Evaluation des politiques économiques et sociales

lecon2352  2021-2022  Louvain-la-Neuve

Evaluation des politiques économiques et sociales
La version que vous consultez n'est pas définitive. Cette fiche d’activité peut encore faire l'objet de modifications. La version finale sera disponible le 1er juin.
5 crédits
30.0 h
Q1
Enseignants
Langue
d'enseignement
Français
Thèmes abordés
La première partie introduit aux méthodes d'analyse coût-bénéfice. Elle couvre (i) les notions de base : les " coûts " et " bénéfices " d'une politique ; (ii) le taux d'escompte social ; (iii) le coût des fonds publics ; (iv) la prise en compte de l'équité (distribution de revenus) ; (v) l'évaluation de la valeur des biens non-marchands ; (vi) la rédaction d'un rapport d'analyse coût-bénéfice. La deuxième partie est consacrée à l'apprentissage des méthodes d'estimation de l'impact causal d'une politique sur la variable d'intérêt. Elle traite (i) du problème fondamental d'évaluation : l'absence d'observation du " contre-factuel " (=ce qui serait advenu en l'absence de la politique) ; (ii) des statistiques d'intérêt (distribution de l'impact, impact moyen,…) et du problème d'identification ; (iii) d'une méthode d'estimation. L'enseignant veille à ce que les notions théoriques soient mises en pratique à partir d'exercices appliqués à des politiques publiques variées : travaux publics, soins de santé, éducation, marché du travail, etc. L'étudiant ap-plique les méthode d'analyse sur un exemple concret. Dans la mesure du possible, un ou deux experts sont invi-tés pour exposer la réalisation d'analyses coût-bénéfice dans le cadre de leur activité professionnelle.
Acquis
d'apprentissage

A la fin de cette unité d’enseignement, l’étudiant est capable de :

1 Devrait-on subsidier l'extension de l'aéroport à Bierset ? Faut-il rembourser au patient un certain traitement mé-dical ? Le programme de suivi de l'effort de recherche des chômeurs est-il efficace ? Ce cours vise à introduire l'étudiant aux méthodes d'évaluation de politiques publiques. La première partie du cours (la plus importante) introduit à l'analyse de coût-bénéfice (social) des politiques pu-bliques. Il s'agit d'évaluer si les impacts causés par une politique génèrent plus de bénéfice à la société (ce qui suppose de mesurer les impacts pour la collectivité sous une forme monétaire) qu'ils en coûtent. Le cours montre-ra comment l'analyse peut non seulement tenir compte de critères d'efficacité, mais aussi d'équité. Au terme du cours, l'étudiant devrait être capable de réaliser une analyse coût-bénéfice appliquée à des cas concrets. Une analyse coût-bénéfice ne peut être réalisée que si l'on dispose d'une estimation fiable des effets de la politi-que évaluée. Si le temps le permet, la deuxième partie du cours traite des méthodes d'estimation de l'effet " cau-sal " d'une politique. Elle prolonge les méthodes vues dans le cours de micro-économétrie du tronc commun. Au terme du cours, l'étudiant pourra mettre en œuvre les méthodes d'estimation sur des données réelles.
 

La contribution de cette UE au développement et à la maîtrise des compétences et acquis du (des) programme(s) est accessible à la fin de cette fiche, dans la partie « Programmes/formations proposant cette unité d’enseignement (UE) ».
Contenu
La première partie introduit à la théorie de l'analyse coût-bénéfice. Elle traite les thèmes cités ci-dessus sur base d'un exposé appuyé par des transparents. Cet exposé est basé sur des textes de référence qui permettent à l'étudiant d'approfondir la matière. L'enseignant illustre les concepts théoriques sur base d'exemples concrets. Si possible, un cours est consacré à un exposé d'une analyse coût-bénéfice par un expert. La deuxième partie traite de l'estimation de l'effet " causal ". Elle part à nouveau d'un exposé qui s'appuie sur des transparents et des textes de référence. Le cours se limitera à détailler une méthode d'estimation : la mé-thode " d'appariement ". L'étudiant apprendra comment cette méthode d'estimation peut être mise en œuvre en pratique. La dernière partie du cours est consacrée à la préparation d'un rapport coût-bénéfice appliqué à un problème imposé et basé sur des données réelles. A cette fin, une grille d'analyse est préparée par l'enseignant. En suivant cette grille, les étudiants pourront mettre en pratique les concepts qu'ils ont appris dans la partie théorique. L'enseignant sera disponible pendant la phase de préparation du travail pour aider l'étudiant à résoudre les pro-blèmes auxquels il fait face dans la préparation de son rapport.
Méthodes d'enseignement
Le cours sera organisé autour de trois axes
- Enseignements théoriques sur les méthodes d’évaluations, revues systématique, analyses coût-bénéfice et coût efficacité
- Application sur des exercices, études de cas, rapports d’évaluation, articles scientifiques, etc.
- Projet de groupe sur une politique/intervention à choisir
Modes d'évaluation
des acquis des étudiants
La note globale pour ce cours comprend un projet de groupe (40%), un travail individuel sur des exercices (20%) et un examen écrit individuel (40%). 
Projet de groupe
Les étudiants développeront tout au long du cours un projet d’évaluation d’une politique de leur choix. Ce travail sera effectué par groupe de trois. Les étudiants devront sélectionner une intervention/politique, passer en revue la littérature existante, effectuer une théorie du changement et proposer un plan d’évaluation d’impact et d’analyse coût-bénéfice ou coût-efficacité. Le travail final consistera en un rapport de dix pages maximum (hors annexes).
  1. Idées de politique à évaluer. Avant le début du cours du 16 octobre, les étudiants devront remettre en ligne sur Moodle une description rapide (maximum 20 lignes) de la politique sélectionnée ainsi que la composition du groupe d’étudiants travaillant sur ce projet. La politique peut être une intervention d’une ONG, un programme gouvernemental, un projet d’une entreprise privée, etc. mis en œuvre dans un pays en développement ou dans un pays industrialisé. La politique doit avoir pour objectif the répondre à un besoin d’ordre social (éducation, santé, emploi, etc.). L’intervention peut être terminée, en cours ou planifiée dans le futur. Il n’est pas possible de choisir des interventions pour lesquelles l’évaluation a déjà été entièrement effectuée. La description à envoyer doit contenir le nom de l’organisation qui met en œuvre l’intervention, les composantes principales du programme, les lieux et dates de mise en œuvre, le nombre de bénéficiaires et quelques informations sur leurs caractéristiques.
  2. Validation du choix de la politique. Pour le 30 octobre, les groupes qui ont proposé une politique qui ne convient pas dans le cadre de ce cours sont informés et doivent soumettre rapidement une autre politique. Ceux qui ne reçoivent pas de nouvelles de ma part peuvent considérer que leur projet est validé.
  3. Discussion des projets par groupe. Le 27 novembre, un cours entier sera consacré à l’état d’avancement des projets. Chaque groupe pourra prendre rendez-vous et discuter de son projet pendant une quinzaine de minutes.
  4. Projet final (10 pages) à rendre pour le 12 janvier 2020.
Exercices
Les étudiants devront travailler régulièrement sur des études de cas, rapports ou articles et devront répondre à quelques questions à soumettre sur Moodle avant le début du cours. Les exemples d’exercices incluent:
  • Questions de compréhension sur des évaluations (rapports d’évaluation ou articles scientifiques)
  • Analyse de données pour mesurer l’impact d’un programme.
  • Développement de théories de changement ou plan de collecte des données
Le critère de notation des exercices est l’effort effectué par l’étudiant pour répondre aux questions.
Les étudiants qui ne souhaitent pas effectuer les exercices (ou ont une note d’exercice insuffisante) ont la possibilité de répondre à une question supplémentaire lors de l’examen individuel comptant pour 20% de la note finale.
Examen
Un examen individuel en présentiel aura lieu durant la session de janvier si les conditions sanitaires le permettent. En cas d'impossibilité d'organiser un épreuve en présentiel, l'examen sera un examen individuel à livre ouvert à effectuer pendant une durée limitée (1 heure) et à soumettre sur Moodle. 
Autres infos
ECGE1222 Microéconomie : cours obligatoire du baccalauréat en sciences économiques et de gestion, ou cours équivalent Micro-économétrie : cours du tronc commun de l'orientation économie générale du master 120 en sciences économiques. Un examen écrit et une défense orale. Une partie de l'examen consiste en un travail pratique prépa-ré en sous-groupe pendant la dernière partie du cours. L'autre partie concerne des questions sur la théorie et ses applications. L'examen oral est individuel et vise à obtenir un jugement complémen-taire sur le travail et sur l'examen écrit. Certains chapitres du livre de Layard R. et S. Glaister (2003), Cost-Benefit Analysis, Cambridge University Press et certaines parties de l'article de Treich N. (2005), " L'Analyse Coût-Bénéfice de la Prévention des Risques ", mimeo, Université de Toulouse, complété par les transparents et des notes écrites par l'enseignant Les étudiants recevront de l'aide dans l'élaboration de leur travail de sous-groupe.
Faculté ou entité
en charge


Programmes / formations proposant cette unité d'enseignement (UE)

Intitulé du programme
Sigle
Crédits
Prérequis
Acquis
d'apprentissage
Master [120] en administration publique

Master [120] en sciences économiques, orientation générale

Master de spécialisation en méthodes quantitatives en sciences sociales

Master [120] en sciences agronomiques et industries du vivant