Epistémologies de la recherche en études de genre

lgenr2100  2021-2022  Bruxelles

Epistémologies de la recherche en études de genre
5 crédits
24.0 h
Q1
Enseignants
Degavre Florence (coordinateur(trice)); Lasserre Audrey;
Langue
d'enseignement
Français
Thèmes abordés
Le genre est un élément majeur de structuration des sociétés et un concept innovant qui s'est imposé dans l'analyse de terrains de plus en plus nombreux et variés, pour y saisir la différentiation des sexes et la reproduction des inégalités entre hommes et femmes. Le développement d'un véritable champ d'étude interdisciplinaire autour de ces questions a permis l'élaboration d'une riche gamme de théories et de méthodes sans toutefois proposer une boite à outil unifiée. Par ailleurs, la pluralité des contextes institutionnels dans lequel le genre est mobilisé ainsi que son rapport privilégié mais complexe avec les différentes branches de la théorisation et de la pratique féministes a enrichi le concept d'une polysémie qui rend son emploi délicat. Si, en théorie, toute situation ou phénomène est susceptible de faire l'objet d'une analyse au prisme du genre, la mise en place d'une méthode pour parvenir à l'analyser est assurément un enjeu en soi du processus de production du savoir.
Ce cours a pour but d'introduire aux méthodes de recherche dans le cadre des études de genre. Il enseigne différentes façons de mobiliser le concept de genre à des fins de production d'un savoir critique et émancipateur et examine les aspects méthodologiques du processus de recherche dans le cadre des études de genre. Il s'agit d'outiller les étudiant·e·s afin qu'il·elles puissent mener leurs propres réflexions en la matière. Le cours interroge également si et en quoi les méthodes de recherche mobilisant le genre amènent à faire de la recherche « différemment ».
Acquis
d'apprentissage

A la fin de cette unité d’enseignement, l’étudiant est capable de :

1 Lire de façon approfondie, comprendre et restituer le contenu d'articles et ouvrages mobilisant le genre ;
 
2 Formuler une question de recherche en mobilisant le concept de genre ;
 
3 Choisir une méthode permettant de recueillir les données nécessaires à la réalisation de la recherche et anticiper les risques liés à la non prise en compte du genre ;
 
4 Identifier la littérature appropriée (bibliographie), sélectionner des concepts et justifier de leur rapport aux théories sur le genre ;
 
5 Identifier les défis soulevés par le sujet/les méthodes choisies au regard de l'épistémologie féministe et clarifier votre posture par rapport à ceux-ci ;
 
6 Écrire dans un langage scientifique en utilisant un style « épicène ».
 
Contenu
Le genre est un élément majeur de structuration des sociétés et un concept innovant qui s’est imposé dans l’analyse de problématiques de plus en plus nombreuses et variées, pour y interroger la différenciation des sexes, la reproduction des inégalités entre hommes et femmes, la construction normative des sexualités. Le développement d’un véritable champ d’études interdisciplinaire autour de ces questions à partir de la fin des années 1960 a permis l’élaboration d’une riche gamme de savoirs tandis que la diversité des contextes (militants, académiques) dans lequel le genre est mobilisé ainsi que son rapport, privilégié mais complexe, avec les différentes branches de la théorisation et de la pratique féministes, en ont fait un outil d’analyse indispensable de l’expérience de la domination.
Sur le plan méthodologique, les études de genre se caractérisent par leur important pluralisme : que ce soit dans les techniques de collecte ou d’analyse de données (quanti/quali) ou sur le plan de la construction du savoir théorique, aucune approche n’est exclusive au champ.  Leur particularité se situe dans leur recours à une standpoint epistemology (Harding 2003) afin de défaire les éventuels biais sexistes et androcentriques à toutes les étapes de la recherche dans les différentes branches du savoir académique (Espinola 2012). Les études de genre encouragent une plus grande réflexivité dans la pratique de la recherche, par exemple dans le choix des sujets, des corpus et des techniques d’enquête ou d’analyse ; elle questionne la portée critique et émancipatrice de la recherche, en particulier pour les femmes et les groupes dits minoritaires.
Le cours s’occupe de mettre en valeur, pour réfléchir sur eux, les modèles épistémologiques en jeu dans les études de genre, dans le domaine des sciences humaines et sociales. Il interroge la méthodologie de la production de savoir et introduit aux aspects de techniques de la collecte et de l’analyse de données ou de corpus. Il s’agit d’outiller les étudiant·e·s afin qu’ils·elles puissent mener une réflexion personnelle en la matière. Le cours s’attache à souligner les éléments distinctifs que dégagent les méthodes de recherche mobilisant le genre, et que ne voient pas les recherches menées à l’écart de lui. Concrètement, le cours :
  • donne un aperçu des différentes façons de mobiliser le concept de genre à l’intérieur de plusieurs grandes familles de disciplines ;
  • traite, sur le plan épistémologique, des questions et défis qui découlent de la recherche mobilisant le concept de genre ;
  • initie les étudiant·e·s au questionnement épistémologique féministe alimenté par le développement des études de genre.
Méthodes d'enseignement
Le cours repose sur :
  1. Des exposés thématiques de l’enseignant·e et/ou d’invité·e·s.
  2. Des lectures couvrant les différents thèmes évoqués ci-dessus. L’équipe enseignante proposera une sélection de textes qui devront être lus et préparés avant les séances (un par séance). Chaque étudiant·e sera en mesure de poser une question sur les textes à lire.
  3. Des échanges entre pairs et une restitution sur un avant-projet de travail final (séances 9&10).
Assister aux exposés de l’enseignant·e, (se) poser des questions et contribuer aux échanges entre pairs fait partie de la méthode d’enseignement proposée. Afin de respecter le processus d’apprentissage de chacun·e, nous vous demandons
  • d’éteindre vos téléphones avant l’entrée dans l’auditoire et de ne garder avec vous que ce qui vous sert à prendre des notes ;
  • d’apporter à chaque séance une copie papier ou numérique de l’article à lire.
Les enseignant·e·s peuvent recevoir les étudiant·e·s sur Teams en prenant rendez-vous par mail au préalable. Uniquement les mails concernant une absence ou une demande de rendez-vous feront l’objet d’une réponse. Il n’est pas possible de communiquer par mail sur du contenu de cours. Les mails doivent impérativement être expédiés depuis une adresse institutionnelle (uclouvain.be, ou d’une autre université partenaire).
Modes d'évaluation
des acquis des étudiants
La note finale est la moyenne pondérée des notes 1 et 2. Dans la note finale, la partie 1 vaut pour 8/20 et la partie 2 vaut pour 12/20. Les modalités de la deuxième session d’examen sont identiques à la première session concernant la partie en échec.
  1. Produire une notice de dictionnaire à partir des lectures recommandées au cours. Travail individuel à remettre en session d’examen. 3700 sec, hors références.
  2. Appliquer à un thème ou sujet précis la réflexion sur l’épistémologie de la recherche dans les études de genre. Travail collectif. 25000 signes à remettre en session d'examen. Les étudiant·e·s se mettront par groupe de trois pour produire un travail de nature scientifique sur un sujet en lien avec la matière du cours. Le sujet est à construire à partir d’une question posée dans un des champs disciplinaires suivants :
  • champs disciplinaires concernés par l’étude  des fonctionnements culturels et esthétiques à partir de corpus (Professeure référente : Audrey Lasserre) : littératures, histoire, histoire de l’art, linguistique, communication * et arts visuels, philosophie *,
  • champs disciplinaires concernés par l’étude de données issues de terrains empiriques,  en particulier mettant en jeu le care (Professeure référente : Florence Degavre) : anthropologie, sociologie, économie/socio-économie, psychologie*, sciences politiques*
* pour ces disciplines, les  étudiant·e·s sont incité ·e·s à consulter également des professeur ·e·s spécialistes de cette discipline.
L’objectif est de produire une réflexion sur la démarche à suivre pour analyser avec le genre un objet (terrain empirique, archives, corpus culturels divers). Les étudiant-es poseront les prémisses de l’étude d’un objet avec le souci d’en dégager les enjeux épistémologiques. L’argumentation indiquera la question de recherche et les différentes étapes qui seront traitées. Le travail s’appuiera sur des références théoriques déclarées (articles, auteur ·e , notions, courant théorique).
Ressources
en ligne
Bibliographie générale, portefeuille de lectures et guides de lecture permettront de préparer l’analyse qui sera faite collectivement en cours. Le matériel sera progressivement déposé sur la plateforme UCLine du cours, qu’il convient de consulter régulièrement.
 
Bibliographie
Bibliographie générale (d'autres textes seront progressivement disponibles sur moodle) :
Bereni L., Chauvin S., Jaunait A., Revillard A., 2020 [2008], Introduction aux Gender Studies. Manuel des études sur le genre, Bruxelles, De Boeck, “Ouvertures politiques”, (3e éd.).
Buikema A., Griffin G. Lykke N., 2011, Theories and Methodologies in postgraduate Feminist Research. Researching Differently, Routledge.
Fougeyrollas-Schwebel D., Planté C., Riot-Sarcey M. et Zaidman C., 2003, Le Genre comme catégorie d’analyse. Sociologie, histoire, littérature, Paris, L’Harmattan.
Hesse Biber S., Lena Leavy P., 2014, Feminist Reseach Practice: A Primer, Publisher: Sage Publications Inc, Editors, Second edition.
Rennes J. (ed), 2021 [2016],  Encyclopédie critique du genre, Corps, sexualités, rapports sociaux, Paris: La Découverte, (2e éd. augm.).
Tuhiwai Smith L.,1999, Decolonizing Methodologies: Research and Indigenous Peoples, Zed Books, New York.
Wayne C. Booth, Gregory G. Colomb, and Joseph M. Williams., 2008. The Craft of Research, Third Edition. Chicago: University of Chicago Press.
Faculté ou entité
en charge


Programmes / formations proposant cette unité d'enseignement (UE)

Intitulé du programme
Sigle
Crédits
Prérequis
Acquis
d'apprentissage
Master de spécialisation en études de genre