Sociologie des médias numériques

mcomu1202  2021-2022  Mons

Sociologie des médias numériques
5.00 crédits
30.0 h + 10.0 h
Q1
Enseignants
. SOMEBODY (supplée Roginsky Sandrine); Roginsky Sandrine; Vanoost Marie (supplée Roginsky Sandrine);
Langue
d'enseignement
Français
Préalables
MCOMU1101 - Information et communication

Le(s) prérequis de cette Unité d’enseignement (UE) sont précisés à la fin de cette fiche, en regard des programmes/formations qui proposent cette UE.
Thèmes abordés
  • La communication approchée par les médias : des médias de masse à internet
  • La production médiatique
  • Les professionnels des médias
  • Les usages et les effets des médias
  • Les relations entre les médias et les publics
  • La place et le rôle des médias dans la société
Acquis
d'apprentissage

A la fin de cette unité d’enseignement, l’étudiant est capable de :

1 Au terme de cet enseignement, l'étudiant sera capable :
  • De maîtriser les concepts mais aussi les méthodes et les terrains mobilisés en sociologie des médias ;
  • D'appréhender la place et le rôle des médias dans leur contexte socio-historique, et d'interroger les bouleversements (techniques, sociaux, mais aussi professionnels) introduits par l'arrivée de chacun d'eux, en particulier internet ;  
  • De définir et saisir la complexité de l'information médiatique, les professionnels qui la produisent et les publics qui sont envisagés dans les processus de fabrication, au regard notamment d'internet ;
  • De s'interroger sur les modalités d'enquête qui cherchent à mesurer les effets des médias, comme de ceux qui cherchent à étudier les usages des médias
  • De questionner la place et le rôle des médias dans l'espace public.
 
Contenu
Ce cours succède au cours MCOMU1101 et, cette fois, se focalise sur les concepts, méthodes et terrains de recherche propres à la sociologie des médias. C'est donc la communication médiatisée qui est le fil rouge du cours.
  • Des médias de masse à internet : histoire et développement des médias, avec un focus sur l'espace médiatique à l'heure d'internet qui est ainsi remis en contexte. La notion de dispositif est abordée, en mobilisant une approche sociotechnique afin d'interroger la matérialité des dispositifs en contexte social.
  • La production médiatique : il s'agit ici de s'intéresser en particulier à l'information médiatique,  avec là encore un focus sur l'information médiatique à l'heure d'internet, à la fois en termes de fabrication, de circulation mais également de réception de l'information. La question des rumeurs, fausses informations ou « fake news » est abordée, celle des pratiques culturelles également. Par ailleurs, les méthodes de recherche pour analyser les contenus médiatiques et les acteurs impliqués sont présentées et discutées. 
  • Les professionnels des médias : la manière dont des groupes professionnels se sont constitués au sein de l'espace médiatique, et en particulier autour de la notion de production de l'information, sera discutée, avec par conséquent un focus sur la profession de journaliste, au regard des sources d'information que peuvent être les communicateurs. Là encore, la manière dont internet contribue à reconfigurer les identités professionnelles sera un point d'entrée privilégié.  
  • Les usages et les effets des médias : en passant en revue les différentes approches théoriques de la question des médias (effets directs, effets limités, uses & gratification, codage/décodage, etc.), l'objectif est alors de réfléchir aux usages contemporains, notamment d'internet, et de s'interroger sur les modalités de recherche pour tenter de décrypter des « effets »
  • Les relations entre les médias et les publics : l'approche par la réception est importante en cela qu'elle permet d'interroger les modalités d'appropriation des médias et la manière dont les publics sont envisagés dans la production et la circulation de l'information médiatique
  • La place et le rôle des médias dans la société : les médias, et l'information qu'ils produisent, jouent un rôle essentiel dans les systèmes politiques. Cette question doit être articulée à celle de l'espace public, qui sera ainsi abordée dans le cours. Comme pour les autres thèmes, un focus sera proposé sur l'espace public médiatique à l'heure d'internet. 
Méthodes d'enseignement
Méthodes d'enseignement mixtes: Le cours mêlera des activités d’enseignement ex cathedra et des séances de lectures et d’analyses de cas. Le TP consistera en la restitution sonore du travail mené en groupe dans le cadre des séances de lectures et d’analyses des cas. Les étudiant·es devront mobiliser les éléments vus en cours à chaque étape du processus.  
Modes d'évaluation
des acquis des étudiants
Première session 
  • Examen écrit de restitution et de réflexion : 50% 
  • Participation au cours et travail d’approfondissement durant le quadrimestre : 25%  
  • Réalisation du podcast : 25% 
Deuxième session  
  • Les points acquis pour la participation au cours et le projet de TP sont repris de la première session et ne peuvent être modifiés en deuxième session. Ils valent toujours, respectivement, pour 25% et 25% de la note.   
  • Examen écrit (mêmes modalités qu'en première session) : 50% de la note. 
Bibliographie
Ph. Breton et S. Proulx, L'explosion de la communication. Introduction aux théories et aux pratiques de la communication, Paris, La découverte, 2006 (2e éd.).
D. Maigret, Sociologie de la communication et des médias, Paris, A.Colin,2007(2e éd.).
A. et M. Mattelart, Histoire des théories de la communication, Paris, La Découverte ,2004.
A.Ollivier, Les sciences de la communication.Théories et acquis, Paris, A.Colin, 2007.
S. Olivesi, Sciences de l'information et de la communication. Objets, savoirs, discipline, Grenoble, PUG, 2006.
Faculté ou entité
en charge


Programmes / formations proposant cette unité d'enseignement (UE)

Intitulé du programme
Sigle
Crédits
Prérequis
Acquis
d'apprentissage
Bachelier en information et communication