Philosophie moderne (questions approfondies)

lfilo2252  2022-2023  Louvain-la-Neuve

Philosophie moderne (questions approfondies)
5.00 crédits
30.0 h
Q2
Langue
d'enseignement
Français
Préalables
Le cours suppose une formation de base en histoire de la philosophie, surtout ancienne et médiévale.
Aptitude à lire des textes en français et en anglais.
Thèmes abordés
Le cours d’histoire de la philosophie moderne s’emploiera à approfondir la connaissance d’un ou plusieurs auteurs ou courants de la période concernée en partant d’un thème ou d’un corpus déterminé.
Le cours sera particulièrement attentif à comprendre les raisons pour lesquelles les philosophes européens se sont qualifiés de « modernes » depuis le XVIe siècles, et interrogera cette prétention à la nouveauté à la fois tant par rapport aux systèmes philosophiques européens du passé que par rapport aux cultures non-européennes en cette période de « grandes découvertes » et de globalisation naissante.
Le cours sera particulièrement attentif à la genèse du sujet choisi et, s’appuyant sur un état de la recherche actualisé, tentera d’éclairer ce sujet et de faire progresser les questions qui lui sont liées.
Le champ historique de ce cours va du XVIe siècle jusqu’au début du XIXe siècle et pourra inclure à la fois des auteurs canoniques et des représentants d’un canon alternatif, en s’intéressant à des traditions négligées par l’historiographie courante : traditions scolastiques, traditions régionales, la contribution des femmes à la philosophie moderne, ou encore les problèmes spécifiques à l’interculturalité (par exemple le dialogue amorcé avec des traditions non-européennes à la modernité, la philosophie chinoise en particulier).
Le champ systématique ne sera pas restrictif puisque le cours pourra mettre simultanément ou alternativement l’accent sur des problématiques de philosophie théorique ou de philosophie pratique. On consacrera une attention particulière aux outils de recherche et aux questions de traduction.
Acquis
d'apprentissage

A la fin de cette unité d’enseignement, l’étudiant est capable de :

1 lire, comprendre et commenter des textes de la période concernée;
 
2 identifier les sources textuelles historiques d’un problème philosophique spécifique, et comprendre les relations de filiation entre auteurs;
 
3 évaluer la pertinence d’un argument historique pour notre réflexion aujourd’hui;
 
4 interroger de façon critique et réflexive la constitution des grands canons historiques tels que le « rationalisme », « empirisme », « philosophie des Lumières », « idéalisme allemand », etc.;
 
5 se servir des outils de recherche spécifiques pour la philosophie moderne : dictionnaires, lexiques, répertoires, principales revues;
 
6 se rendre attentive ou attentif aux problèmes posés par la traduction des textes philosophiques modernes;
 
7 rédiger des travaux écrits bien structurés avec des thèmes bien circonscrits, dans le but de préparer à la rédaction du mémoire de fin d’études.
 
Contenu
Ontologie et anthropologie dans l’Idéalisme Allemand. Schelling, Hegel, Hölderlin.
Plutôt que de d’opposer les philosophes idéalistes, l’objectif du cours consistera à cerner leur point de départ commun à partir de textes de jeunesse et notamment du texte de l’Athaeneum souvent nommé le Systemprogramm. L'enjeu sera de comprendre comment c’est autour d'une volonté commune d’intervenir tant dans la culture scientifique que dans les domaines du politique et de la religion qu’une nouvelle génération philosophique a pris  son élan. Elle partageait avec les romantiques et les maîtres de l’école transcendantale l’idée qu’un point critique avait été atteint dans le développement des savoirs, des institutions politiques et des attentes éthiques. Les textes étudiés permettront d’analyser les répercussions de ce constat sur la recherche transversale d’une nouvelle ontologie du commun suivant les développements propres à chaque auteur majeur.
Méthodes d'enseignement
Exposé magistraux, lectures personnelles, travail personnel
Modes d'évaluation
des acquis des étudiants
Travail de 10 pages à réaliser à partir d’une lecture d’un commentaire proposé en farde de lecture. Suite à l’envoi de ce travail par mail, l’étudiant recevra en retour une question sur le travail à préparer pour l’examen oral.
Exposé de la réponse à la question lors de l’examen oral (15 min.).
Le travail peut être réalisé en français, en anglais, en espagnol ou en allemand, moyennant accord avec le titulaire.
Autres infos
English-friendly coourse : cours enseigné en français mais offrant  des facilités en anglais
Ressources
en ligne
Les notes de cours se trouvent  sur Moodle
Bibliographie
Bibilographie
Fichte J. G., Le caractère du temps présent, Vrin, Paris.
Gérard G., Hegel ou la quête de l'efficience de la pensée. Première partie: les années de formation (1770-1807), Peteers, Louvain-la-Neuve, 2020.
HEGEL, G. W. F., Phénoménologie de l’esprit [1807], trad. par Jean Hyppolite. Paris, Aubier, 1941 (2 tomes).
MAESSCHALCK M., Penser la religion, De Fichte et Schelling à Agamben, PIE Peter Lang, Bruxelles/Bern/Berlin/New York/Oxford/Wien, 2022.
SCHELLING, F. W. J., Recherches philosophiques sur l’essence de la liberté humaine in Schelling, F. W. J., Oeuvres Métaphysiques. Paris, Gallimard, 1980.
Bibliographie secondaire recommandée (sélection) :
BALIBAR E., Citoyen Sujet et autres essais d'anthropologie philosophique, PUF, Paris, 2011. (Chap. IV De la certitude sensible à la loi du genre:Hegel, Benveniste, Derrida).
Fischbach F., Fichte et Hegel, la reconnaissance (1. éd), P. U. F., Paris, 1999.
GABRIEL M., Transcendental Ontology. Essays in German Idealism. Continuum, Londres, 2011.
Gourdain S., Sortir du transcendantal, Heidegger et sa lecture de Schelling, Ousia, Bruxelles, 2018.
HYPPOLITE J., Logique et Existence. Paris, PUF, 1952 (Chap.I L'ineffable).
Labarrière P-J, Structures et mouvement dialectique dans la "Phénoménologie de l'esprit" de Hegel, Aubier, Paris, 1992. 
LEBRUN, G., La Patience du Concept, Gallimard, Paris, 1972 (Chap. III, Ce vieux mot d’athéisme).
Maesschalck M., « L’engendrement du commencement selon Schelling : signification et enjeux d’une protologie de la conscience », in M. Vetö (dir), Philosophie, théologie, littérature. Hommage à Xavier Tilliette, Peeters, Louvain/Paris, 2011, pp. 293-318.
ROUX A., (dir.), Schelling en 1809, une liberté pour le bien et pour le mal, Vrin, Paris, 2010.
Ruda, F., Hegel’s rabble: an investigation into Hegel’s Philosophy of right, Bloomsbury, Londre, 2013.
SandKühler H.G. (ed.), Handbuch Deutscher Idealismus, Metzler, Stuttgart/Weimar, 2005 (trad. fr. J.-Fr. Kervegan, Manuel de l’idéalisme allemand, Cerf, 2015).
Vaysse J.-M., L'inconscient des Modernes, Gallimard, Paris, 1999.
Žižek S., The Abyss of Freedom, Ages of the World, F.W.J. Schelling, The University of Michigan Press, Ann Arbor, 1997.
Faculté ou entité
en charge


Programmes / formations proposant cette unité d'enseignement (UE)

Intitulé du programme
Sigle
Crédits
Prérequis
Acquis
d'apprentissage
Master [60] en philosophie

Master [120] en philosophie

Certificat universitaire en philosophie (approfondissement)