Architecture, ville et territoire : théories et méthodes de l'urbanisme

ltarc2142  2022-2023  Tournai

Architecture, ville et territoire : théories et méthodes de l'urbanisme
3.00 crédits
30.0 h
Q2
Enseignants
Langue
d'enseignement
Français
Thèmes abordés
Cet enseignement s'appuie sur des compétences déjà abordées en baccalauréat, tout en continuant à les développer.
  1. les rapports entre urbanisme (la ville pensée et projetée) et urbanisation (la ville produite)
  2. les rapports entre géographie, réseaux et formes urbaines
  3. les rapports entre territoires et cohésion sociale
  4. les rapports entre urbanisme et ressources naturelles et paysagères
  5. les formes d'interaction : logiques économiques, systèmes d'acteurs, modalités politiques de décision
Acquis
d'apprentissage

A la fin de cette unité d’enseignement, l’étudiant est capable de :

1 AA spécifiques :
A la fin de cette unité d'enseignement, l'étudiant est capable
  • de reconnaître et comprendre les modèles et les théories qui forment notre mode d'appréhension actuel des territoires urbanisés
  • d'analyser une situation construite complexe
    - en repérant ses éléments structurants (thème 2), les modèles théoriques et politiques sous-jacents (thèmes 1 et 4)
    - en posant des hypothèses sur les interactions techniques, sociales, économiques qui l'ont produite (thèmes 3 et 5)
  • de contribuer à l'élaboration collective de projets urbains en comprenant les enjeux de chacun des acteurs et en connaissant les processus généraux d'urbanisation
Contribution au référentiel AA :
Se constituer une culture architecturale
  • Connaître et  critiquer les multiples références de la culture disciplinaire
  • Produire de la connaissance et participer activement à son propre processus d'apprentissage
Situer son action
  • Reconnaître, observer, analyser et évaluer de façon critique des lieux et des contextes complexes
  • Identifier et interroger, par des regards croisés, les paradigmes qui sous-tendent les analyses
  • Enoncer des questions qui conditionnent le devenir du contexte étudié et construire des scenarii quant à son évolution potentielle
Mobiliser d'autres disciplines
  • Aller à la rencontre d'autres concepts et méthodes, échanger et nourrir la réflexion architecturale
  • Manipuler stratégiquement des contenus d'autres disciplines pour questionner la conception et la mise en oeuvre du projet d'architecture
Exprimer une démarche architecturale
  • Exprimer clairement oralement, graphiquement et par écrit les fondements de ses (ou d'une) idée(s)
Adopter une attitude professionnelle
  • Agir en acteur indépendant et critique, conscient de l'enjeu de sa mission, de ses responsabilités envers des tiers et de ses obligations légales
Poser des choix engagés
  • Faire preuve d'éthique et d'une capacité de résistance à travers ses prises de position architecturales
  • Etre conscient de la signification politique de son activité, et de sa responsabilité vis-à-vis de la société, dans l'intérêt public
 
Contenu
A. Planification et règlementation
A1. 20e siècle (rappel) : de la pensée moderne au projet urbain.
A2. Urbanisme opérationnel en France et/ou situation de maitrise du foncier
A3. Urbanisme opérationnel en Belgique et/ou non maitrise du foncier
B. Théories et doctrines
B1. De l'écologie (19e siècle) au DD. Contrats de quartiers durables
B2. Les communs. La théorie de Ostrom ; Applications en urbanisme.
B3. Localisme et territorialisme (...) - justice spatiale (E Soja, J. lévy)
C. Facteurs et dynamiques
C1. Urbanisme privé et public :- Disney urbaniste ; - val d'Europe.
C2. Croissance et décroissance - Le Bois habité (lille) ; - L'Union (Roubaix)
C3. l'offre et la demande - Gare du Midi (Bxls) - projet de Interlac (Dison)
D. Processus contemporains
D1. Faire avec le déjà-là géographique - Le paysage - Le Landscape urbanism
D2. Faire avec les habitants - baugruppen (All), Coopératives (Zurich),le Pile...
D3. Faire avec les énergies en cours. Urbanisme stratégique RSA (Anvers)
Méthodes d'enseignement
Le principe de ce cours est de croiser quatre types de sujets, avec 3 modules par sujet (cf. contenus).
A- la connaissance des outils et modalités de l'aménagement urbain aujourd'hui ;
B- la connaissance de théories et idéologies contemporaines ;
C- la compréhension de dynamiques qui agissent sur les processus d'urbanisation ;
D- la compréhension de l'émergence de nouvelles modalités d'urbanisme contemporain ;
Les séances sont organisées si possible sur 4h, elles comprennent chacune 2 modules de cours magistral (de 1h15), de 2 sujets différents mais articulés ensemble par une thématique. Entre les 2 modules (1h), un document spécifique, en rapport avec la thématique, est parcouru/visionné ensemble (vidéos, articles, entretiens...) et analysé oralement pour s'exercer à la compréhension des enjeux, des acteurs, des processus qui sont présentés, et développer sa capacité de recul critique.   
Modes d'évaluation
des acquis des étudiants
L'évaluation consiste en un travail de groupe. Il s'agit d'analyser un "projet urbain" au sens large (proposé par les étudiants ou suggéré dans une liste), en suivant une grille de lecture progressivement construite collectivement au fil des cours, à partir d'études de cas. Elle porte sur la compréhension de "la situation de projet" et de ses déterminants locaux ; l'identification des visées du projet (explicites ou implicites, théoriques, idéologiques) ; la capacité à décrire le processus, dans les interactions entre acteurs et temporalités ; l'analyse de la proposition spatiale (dessins à l'échelle, densités et occupations des sols, statuts des sols, espaces publics, etc.) ; l'approfondissement critique d'une problématique spécifique à cette opération.
Est évalué, par ce travail :
- le niveau de connaissances : la capacité de restitution des éléments présentés au cours (outils, doctrines, études de cas, etc.)
- le niveau de compréhension : capacité à mettre en relation des éléments vus au cours, à les identifier ou à les appliquer sur d'autres études de cas.
- le niveau de maitrise : capacité à prendre une distance critique par rapport aux éléments vus au cours, à se positionner par rapport à une question d'urbanisme contemporaine, à construire un argumentaire basé sur ces éléments.
La présence au cours est systématiquement relevée, dans le but d'asseoir les statistiques qui démontrent une forte corrélation entre le taux de présence d'un étudiant et sa réussite à l'examen.
Ressources
en ligne
Les supports visuels de la matière qui a fait l'objet du cours, sont organisés dans un ppt structuré (un par séance). Ils sont mis en ligne sur Moodle dans la semaine qui suit. Il est obligatoire de les maitriser (connaissance et compréhension, contextualisation).
Les documents (vidéos, entretiens, articles...) qui ont été analysés ensemble lors d'une séance sont également mis en ligne sur Moodle. Il est nécessaire d'en avoir une bonne compréhension (enjeux, acteurs, processus...) pour pouvoir s'appuyer sur ces exemples à l'examen.
Les documents annexes, d'autres ressources (articles, vidéos) qui auraient été évoqués à l'oral pour approfondir un point, pour répondre à une question, etc... sont aussi mis à disposition sur Moodle. Il est vivement conseillé de les avoir parcouru (pour les questions de rélfexion).
Bibliographie
BARLES, Sabine, 2005, L’invention des déchets urbains, France, 1790-1970. Seyssel : Champ Vallon (coll. « Milieux »), 300 p.
BRENNER N. (dir.), Implosions/Explosions. Towards a study of planetary urbanization, Berlin : Jovis Verlag, pp. 160-163.
CALLON M., LASCOUMES P., BARTHE Y., 2001, Agir dans un monde incertain. Essai sur la démocratie technique, Paris : éd. du Seuil, 437p.
CHAPEL Enrico, 2010, L’œil raisonné. L’invention de l’urbanisme par la carte, Genève, MētisPresses.
CORIAT Benjamin (dir.), 2015, Le retour des communs. La crise de l'idéologie propriétaire, Paris : éd. Les liens qui libèrent, 250p.
CORNER James, "Terra Fluxus", 2006, in : WALDHEIM Charles (dir.), Landscape Urbanism Reader, Princeton University Press, pp.22-33.
COUTARD Olivier, LEVY Jacques P. (eds.), 2010, Écologies urbaines Paris : Economica / Anthropos (collection Villes), 371 p.
GROSJEAN Bénédicte, 2016, "L'urbanisme bottom-up : l'immersion du concepteur et l'émergence du projet", in Guillot X. (dir.). Ville, territoire, Paysage. Vers un nouveau cycle de pensée du projet, Presses Universitaires de St-Etienne, pp.148-155.
GROSJEAN Bénédicte, 2018, "Horizontal Metropolis: A Tool for a New Kind of Territoriality?", in : VIGANO Paola (dir. sc.), The Horizontal Metropolis Between Urbanism and Urbanization, Springer International Publishing, mai 2018, pp.135-138.
GROSJEAN Bénédicte, 2018, "La huitième condition : l’imbrication. Usages du territoire dans les communs d’Elinor Ostrom", Les Carnets du Paysage (coord. sc. J.-M. Besse) n°33, Actes Sud, pp.131-145.
HARVEY David, 2011, Le capitalisme contre le droit à la ville : Néolibéralisme, urbanisation, résistances, Amsterdam, 93 p.
KAIKA Maria, 2005, City of Flows: Modernity, Nature, and the City, Psychology Press, 200p.
LATOUR Bruno, HERMANT Émilie, 1998, Paris, ville invisible, Les empêcheurs de penser en rond ; Paris, La Découverte, 160p.
LATOUR Bruno, 1991, Nous n'avons jamais été modernes. Essai d'anthropologie symétrique, Paris, La Découverte, « L'armillaire », 211p.
LEFEBVRE H., Le droit à la ville suivi de Espace et politique, Paris, éd. Anthropos, 1972.
LEVY Jacques, FAUCHILLE Jean-Nicolas, POVOAS Ana, 2018, Théorie de la justice spatiale. Géographie du juste et de l'injuste, Paris, éd. O. Jacob, 344p.
MAGNAGHI Alberto, 2014, La biorégion urbaine. Petit traité sur le territoire bien commun, Paris, éd. Eterotopia France.
MERRIFIELD Andy, 2014, the new urban question, London: Pluto Press, 160p.
NEZ Héloïse, 2015, Urbanisme : la parole citoyenne, Lormont, Editions Le bord de l'eau, 284p.
OSTROM Elinor, 1990, Governing the Commons. The evolution of Institutions for Collective Actions, Cambridge University Press. Edition francophone : Gouvernance des Biens communs. Pour une nouvelle approche des ressources naturelles, Louvain-la-Neuve : éd. De Boeck, 2010,
REMY, Jean, 1966, La ville phénomène économique, Bruxelles : Editions Vie ouvrière.
RIFKIN Jeremy, 2014, La nouvelle société du cout marginal zéro. L'internet des objets, l'émergence des communaux et l'éclipse du capitalisme, Paris, Les Liens qui Libèrent, 509p.
SAUNDERS Peter, 1986, Social theory and the urban question, 2e edition, Publisher Routledge., 396p.
SECCHI Bernardo, 2009, La ville du 20e siècle, Paris : éd. Recherches, 218p.
SECCHI Bernardo, 2015, La ville des riches et la ville des pauvres. Urbanisme et inégalités, Geneve : Métis Presses, 90p.
SOJA Eward W. 2010, Seeking Spatial Justice. Minneapolis: University of Minnesota Press, 256p.
TABOURET René, 2016, "Villes, Territoires, Paysages en devenir. Une responsabilité particulière", in : GUILLOT Xavier (dir.), Ville, territoire, paysage. Vers un nouveau cycle de pensée du projet, Presses Universitaires de St Étienne, 2016, pp. 303-309.
VIGANÒ Paola, 2012, Les territoires de l'urbanisme. Le projet comme producteur de connaissance, Geneve : MétisPresses (1e éd.: Roma: Officina Edizioni, 2010), 293p.
VIGANÒ Paola, 2013, « The Horizontal Metropolis and Gloeden’s Diagrams. Two Parallel Stories », in :I mages of the Mid-Size City, OASE, n° 89, 2013, p. 94-111.
VIVIANE Claude, 2006, Faire la ville. Les métiers de l'urbanisme au XXe siècle, Marseille : Éditions Parenthèses, Collection Eupalinos, 253p.
WALDHEIM Charles, 2016, The landscape as urbanism, Princeton University Press.
Faculté ou entité
en charge


Programmes / formations proposant cette unité d'enseignement (UE)

Intitulé du programme
Sigle
Crédits
Prérequis
Acquis
d'apprentissage
Master [120] en architecture/TRN