Ethique familiale

ltheo2312  2022-2023  Louvain-la-Neuve

Ethique familiale
4.00 crédits
30.0 h
Q2

Cette unité d'enseignement bisannuelle est dispensée en 2022-2023
Enseignants
Langue
d'enseignement
Français
Thèmes abordés
Pour atteindre ces objectifs, l'activité :
- portera sur une question particulière de l'éthique familiale ;
- en explorera les enjeux humains, sociaux et politiques ;
- en présentera une évaluation éthique du point de vue philosophique et théologique.
Acquis
d'apprentissage

A la fin de cette unité d’enseignement, l’étudiant est capable de :

1 clarifier les catégories fondamentales de la réflexion éthique sur les questions que posent aujourd'hui le mariage et la famille ;
 
2 situer les contributions des traditions chrétiennes aux débats à ce sujet.
 
Contenu
De nos jours, le modèle de la famille reposant sur l’engagement matrimonial, et particulièrement sacramentel en registre chrétien, se trouve questionné par de nouvelles revendications, par le vote de nouvelles législations, particulièrement dans les pays occidentaux et aux États-Unis. Ces nouvelles configurations du couple, de la famille apparaissent pour certains comme de nouveaux modèles de liens, de couple et de famille qui remettent, partiellement ou radicalement, en cause bien des modèles traditionnels de penser et de vivre les liens familiaux.  Ces questions n’échappent pas à l’actualité des débats ecclésiaux puisqu’elles ont été abordées dans le document de travail rendu public en novembre 2013 « Les défis pastoraux de la famille dans le contexte de l’évangélisation » en vue de préparer le synode des évêques de 2014-2015, signalant à la fois les risques de certaines théories du gender axées sur l’autonomie du sujet contemporain et un refus d’une approche de la loi naturelle, tout en signalant le souhait de nombreuses conférences épiscopales à travers le monde d’aller au-delà des condamnations générales pour offrir une réponse raisonnée et crédibles. Le synode relatif à la famille chrétienne de 2016 aurait-il pu aller plus loin dans sa réflexion ?
Ces problématiques engageant le devenir de la famille contemporaine, et par voie de conséquence une certaine structuration et représentation de la société, méritent donc d’être étudiées, comprises et évaluées tant d’un point de vue humain, de société, que dans leur dimension éthique, théologique et ecclésiale
Méthodes d'enseignement
Cours magistral et large place au débat et à la discussion.
Modes d'évaluation
des acquis des étudiants
Chaque étudiant(e) réalisera une synthèse critique et personnelle du parcours d’enseignement, étayée de repères bibliographiques, et sera capable d’élaborer certains points d’appels éthiques et théologiques relatifs à un chapitre du cours qu’il (elle) aura choisi.
Un travail écrit sera remis au secrétariat de TECO au minimum 15 jours avant le début de la session d’examens. Ce travail se répartira de la sorte :
  • La première partie (max. 7 pages) approfondira un chapitre du cours (au choix). Il ne s’agit pas de répéter la matière mais d’aller plus loin grâce à une recherche bibliographique. Cet approfondissement touchera tant l’approche éthique que théologique de la question.
  • La deuxième partie constituera une synthèse critique (max. 3 pages) de la thématique d’ensemble du cours dispensé : qu’est-ce que j’en pense ? Comment je me situe ? Pourquoi ?
  • L’élaboration d’une bibliographie des ressources utilisées : livres, articles, ressources électroniques.
Ce travail sera déposé au secrétariat de la TECO pour le 20 mai 2022 au plus tard. Il fera l’objet d’un échange avec l’enseignant durant la session d’examens.
Ressources
en ligne
Chaque chapitre terminé sera déposé sur moodle par l'enseignant.
D. Jacquemin, Aimer, s'aimer et se laisser aimer, Bruxelles, Lessius, 2019.
Bibliographie
Une bibliographie sera remise et commentée lors du premier cours.
Faculté ou entité
en charge


Programmes / formations proposant cette unité d'enseignement (UE)

Intitulé du programme
Sigle
Crédits
Prérequis
Acquis
d'apprentissage
Master [60] en théologie

Master [120] en théologie

Master [120] en sciences politiques, orientation relations internationales

Master [120] en sciences de la famille et de la sexualité

Master [120] en administration publique