Learning outcomes

The challenge that faces students in physical education in their future careers is to formulate an expert response to the huge needs of our society as far as physical movement is concerned. The objective of the training in physical education is therefore to become a professional in movement.

Physical education professionals maximize the movement potential of human beings to benefit their health. To do this they must fully understand the characteristics of movement and its effects and use them in education. They know their target audiences in terms of age and their motor, physiological, psychological or sociological features. They can organize, communicate and use their skills and knowledge appropriately. They are anxious to assess their practices and update them.

While all these objectives are shared with the 60 credit Master, students on the 120 credit course may specialize by taking focuses and optional subjects.

On successful completion of this programme, each student is able to :

1. maitriser de manière intégrée des savoirs et des savoir-faire complexes (méthodologiques, techniques, didactiques et pratiques), par le biais d'une recherche, dans le cadre de travaux et d'un mémoire lui permettant d’intervenir et de résoudre des problèmes qui relèvent du domaine de la motricité sportive, expressive, sécuritaire, de la santé (bien-être), du conditionnement physique, de la psychomotricité, du management et de la gestion des organisations sportives, et éventuellement de celui de la kinésithérapie et réadaptation.

1.1. Enoncer les référentiels théoriques majeurs qui sous-tendent l'action (en sciences humaines, sciences exactes, sciences biomédicales, sciences du mouvement).
1.2. Démontrer un savoir-faire pratique, technique, méthodologique et didactique dans ces domaines.
1.3. Exercer sa propre activité physique et sportive dans le but d’accéder à un niveau de maitrise indispensable à une bonne intervention.
1.4. Articuler et intégrer ces différents champs de connaissances (interdisciplinarité).

2. intervenir efficacement et résoudre des problèmes complexes dans les domaines de la motricité sportive, expressive, sécuritaire, de la santé (bien-être), du conditionnement physique, de la psychomotricité, du management et de la gestion des organisations sportives, et éventuellement de celui de la kinésithérapie et réadaptation en s’appuyant sur une démarche autonome et un raisonnement scientifiques.

2.1. Identifier les caractéristiques techniques adaptées et inadaptées d'un geste ou d’une situation et planifie des solutions motrices ou autres adaptées aux objectifs et caractéristiques des participants (amont de l’action).
2.2. Organiser l'intervention en l'adaptant aux objectifs et caractéristiques des participants par l’observation, l’évaluation et le réajustement (pendant l’action).
2.3. Evaluer les résultats de ses interventions (observation structurée sur la base des connaissances), analyse ses pratiques en développant la dimension réflexive (aval de l’action) et améliore, le cas échéant, ses interventions futures.

3. adapter sa communication aux objectifs d'intervention, aux caractéristiques des interlocuteurs (bénéficiaires et les professionnels du domaine) et du contexte (présenter, commenter, accompagner, coordonner,…).

3.1. Expliquer et argumenter ses avis et ses points de vue à ses interlocuteurs.
3.2. Dialoguer de façon efficace et adaptée avec ses interlocuteurs, en faisant preuve de capacité d’écoute, d’empathie et d’assertivité.
3.3. Utiliser efficacement différentes techniques et divers outils de communication (supports visuels, présentation, langages verbal et corporel, …).

4. collaborer avec des professionnels (d' "autre type") pour atteindre des objectifs communs et produire des résultats positifs.

4.1. Décoder et transformer le cas échéant, les comportements individuels et collectifs des membres des groupes qu’il anime, ainsi que les activités qui y sont associées,
4.2. Percevoir l’impact du contexte sur la dynamique des groupes qu’il anime (temps, lieu et infrastructure, type d’activité, climat organisationnel, ...) et sur les situations où l’activité en équipe est préférable à l’activité individuelle, et vice et versa. Il agit en conséquence de ce qu’il perçoit.

5. développer son autonomie et se construire un projet professionnel dans une logique de développement continu.

5.1. Développer des stratégies pour s’adapter à un environnement professionnel et identifie des éléments de bien-être au travail.
5.2. Intégrer de manière autonome de nouvelles compétences en relation avec les finalités et les options choisies.
5.3. Inscrire sa formation dans le temps, affine ses projets professionnels et prépare son entrée en carrière.

6. se comporter en intervenant responsable en mettant en œuvre un savoir-être professionnel dans le respect de l’éthique et de la déontologie professionnelle.

6.1. Contribuer aux débats et controverses actuels dans le domaine des sciences de la motricité, e.a. ceux qui touchent au bien-être et à la santé.
6.2. Justifier aussi ses interventions sur la base de sa réflexion sur l’impact social des progrès scientifiques dans les domaines des sciences de la motricité.
6.3. Dans une approche éthique et déontologique, rester vigilant en toutes circonstances à la justesse de sa relation au corps.

7. Pour les étudiants ayant suivi la finalité didactique (enseignement): mobiliser les compétences nécessaires pour entamer efficacement le métier d’enseignant du secondaire supérieur en éducation physique, et pouvoir y évoluer positivement

7.1. Intervenir en contexte scolaire, en partenariat avec différents acteurs
7.2. Enseigner en situations authentiques et variées
7.3. Exercer un regard réflexif et se projeter dans une logique de développement continu

Pour plus de détails, consultez l'Teacher Training Certificate (upper secondary education) - Physical Education.