Learning outcomes

The challenge for students of architecture, at the end of their Master’s course, is to integrate and develop in autonomy the various skills required to analyse, assess and to devise architectural projects. Fully aware of their responsibilities, they will be able to make choices in order to structure the places which are inhabited, invested and produced by local authorities and individuals.

 

During these two years of study, students have an opportunity to further their knowledge in specific areas such as landscaping, urbanism, heritage, architectonics or sustainable development… The skills gained in architecture school will be assessed by external scholars and practicing architects invited to participate in their evaluations, and our graduates’ training will open doors to the field’s multiple dimensions.

The skills needed to enter the profession, introduced over the course of study, will be put into practice and completed by a post-graduation professional internship.

The Master’s degree also opens access to various fields of specialisation thanks to bridges towards complementary Master’s programmes in heritage, urbanism, design… Finally, our faculty’s graduates interested in research can also undertake doctoral work.

On successful completion of this programme, each student is able to :

Concevoir un projet
Face à une question complexe d’ordre architectural, discerner, analyser et intégrer les multiples éléments constitutifs d’une réalité en devenir. De là, produire des hypothèses à partir desquelles le choix d’une mise en forme cohérente redéfinit les lieux.

  • Articuler et développer, selon une logique maîtrisée, les milieux naturels et artificiels (paysage, urbain, édifice) à différentes échelles.
  • Enoncer et hiérarchiser des intentions en vue de poser des choix.
  • Comprendre, expérimenter et synthétiser, par un projet d’architecture, l’agencement de lieux.
  • Analyser, manipuler, penser, inventer par le dessin, la maquette, les pratiques artistiques.
  • Adopter des démarches de type méthodique, créatif, métaphorique, perceptif, collaboratif…

Expérimenter une démarche artistique
Face à une situation quelle qu’elle soit, imaginer et mettre en œuvre une idée capable d’initier un processus de questionnement.

  • Capter l’ « air du temps » et inventer ou actualiser les moyens qui seront à même de le révéler.
  • Cerner et questionner les limites de son imaginaire.
  • Reformuler, s’approprier une question posée et imaginer, produire et explorer de multiples pistes de réponse.
  • Imaginer des leviers capables de transformer l’appréhension du réel.
  • Poser un acte volontaire sur une indétermination de départ en rassemblant des éléments qui sont a priori diffus et hétérogènes pour faire une proposition appréhendable par autrui.

Se constituer une culture architecturale
Connaître et activer des références écrites, dessinées ou construites qui fondent la discipline.

  • Connaître et critiquer les multiples références de la culture disciplinaire.
  • Rechercher des références qui, par analogie, ouvrent à d’autres interprétations du contexte.
  • Produire de la connaissance et participer activement à son propre processus d’apprentissage.

 

 

Situer son action
Observer, analyser et interpréter rigoureusement les multiples composantes matérielles, sociales, culturelles qui constituent la situation dans laquelle s’inscrit la réflexion. Révéler les potentiels de cette situation par l’effet du projet d’architecture.

  • Reconnaître, observer, analyser et évaluer de façon critique des lieux et des contextes complexes,
  • Identifier et interroger, par des regards croisés, les paradigmes qui sous-tendent les analyses.
  • Enoncer des questions qui conditionnent le devenir du contexte étudié et construire des scenarii quant à son évolution potentielle.
  • Expérimenter et évaluer les possibilités de transformation d’un contexte.

Mobiliser d'autres disciplines
Activer sa curiosité pour éprouver les fondements de ses acquis. Adopter une démarche transversale en vue d’opérer les transformations pertinentes.

  • Etre à même d'aller à la rencontre d’autres concepts et méthodes, d'échanger et de nourrir la réflexion architecturale.
  • Situer et synthétiser les savoirs d’autres disciplines.
  • Manipuler stratégiquement des contenus d’autres disciplines pour questionner la conception et la mise en œuvre de l’architecture.
  • Faire retour sur la discipline.

Concrétiser une dimension technique
Intégrer et développer des savoirs techniques et scientifiques de l’édification en vue de les manipuler comme levier d'une conception architecturale performante et soutenable.

  • Connaître et interpréter les principes techniques de l’édification.
  • Observer et évaluer les principes constructifs qui génèrent une dimension formelle, matérielle et temporelle de l’architecture.
  • Savoir faire converger les diverses implications techniques constituant une production architecturale.
  • Discerner et reformuler une compréhension intuitive des structures en vue de concrétiser une production architecturale créative, inventive et/ou innovante.

Exprimer une démarche architecturale
Choisir et utiliser les moyens conventionnels et artistiques pour explorer, déceler, concevoir, donner à voir une réalité, un concept, un projet.

  • Maîtriser les opérations et les codes de la représentation de l’espace, en deux et en trois dimensions.
  • Explorer et restituer l’expérience d’une spatialité complexe en l’observant et en la questionnant.
  • Identifier les fondements d’une hypothèse ou d’une proposition pour les exprimer et les communiquer.
  • Choisir les moyens de communication adéquats en fonction du public et des objectifs visés.
  • Exprimer clairement oralement, graphiquement et par écrit les fondements de ses (ou d’une) idée(s).

Adopter une attitude professionnelle
Agir en tant qu'acteur ou actrice conscient·e de ses responsabilités, prêt·e à interagir avec les intervenants de l'acte de bâtir.

  • Organiser, planifier, développer et synthétiser un travail individuel ou collectif.
  • Ecouter et reformuler les besoins et points de vue des différents interlocuteurs afin de dégager les points convergeant vers les objectifs visés.
  • Agir en acteur ou actrice indépendant·e et critique, conscient·e de l’enjeu de sa mission, de ses responsabilités envers des tiers et de ses obligations légales.
  • Observer l’évolution de la pratique professionnelle, s’adapter en s’impliquant de manière autonome dans une logique de recherche et de développement continu.

Poser des choix engagés
S’engager face à une situation, de manière responsable, en s’appuyant sur une réflexivité sociétale et culturelle.

  • Faire preuve d’éthique et d’une capacité de résistance à travers ses prises de position architecturales.
  • Etre conscient·e de la signification politique de son activité, et de sa responsabilité vis-à-vis de la société, dans l’intérêt public.
  • Formuler un point de vue critique par la mise en relation des différentes perspectives méthodologiques et épistémologiques.
  • Pouvoir juger, en autonomie, du bien fondé d’une idée menant aux objectifs à atteindre par le projet ; poursuivre avec détermination, même par une intervention modeste, la réalisation de cette idée et l’aboutissement de ces objectifs.
  • Formuler des propositions ambitieuses capables de remettre en cause les choix de société.