Learning outcomes

The cross-disciplinary Advanced Master's degree in Visual Cultures primarily aims to enable students to think and act as a cultural critic, i.e. applying a reflective and critical approach to society through its past and present visual output. In this way, by the end of their 60-credit course, students will have an active and integrated expert understanding of a body of disciplinary and multidisciplinary knowledge (awareness, terminology, issues, methods, conceptual frameworks) essential for them to become experts in the different fields of visual communication and the history of images.

Students will be able to study and analyse an image or a corpus of images (regardless of the medium) or a complex issue using the methodologies specific to the disciplines of communication and history of art, while at the same time improving their critical eye.

They will be able to complete an original, individual research assignment dealing with a large and varied quantity of data, using a rigorous and systematic approach. They will demonstrate independence in managing a research project and an individual project, and more generally in keeping their knowledge updated.

This Master's degree therefore seeks to train people who are receptive to the cultural and socio-professional worlds, mainly in terms of their visual dimensions, and who are capable of integrating into them easily and efficiently.

On successful completion of this programme, each student is able to :

1. Penser et agir en tant qu’acteur culturel critique : Poser un regard réflexif et critique sur la société au travers de ses productions visuelles passées et présentes.

1.1. Être un citoyen actif conscient des enjeux actuels liés aux productions visuelles en les replaçant dans un réseau socioculturel et historique complexe ;
1.2. Faire preuve d’indépendance intellectuelle dans le raisonnement, porter un regard critique sur des productions visuelles à travers une grande diversité de médiums (cinéma, télévision, vidéo, photographie, peinture, sculpture, gravure…) ;
1.3. Penser et agir dans la multi- et l’interdisciplinarité en s’ouvrant à d’autres cadres conceptuels et méthodologiques en vue non seulement d’engranger des connaissances mais d’être capable de construire soi-même ce savoir.

2. Maîtriser des savoirs : Maîtriser de manière active et intégrée un corpus de savoirs disciplinaires (histoire de l’art, anthropologie de l’image, sémiologie, sociologie, narratologie, études culturelles…) et pluridisciplinaires (connaissances, terminologies, problématiques, méthodes, cadres conceptuels) indispensables pour agir avec expertise dans les domaines de la communication visuelle et de l’iconologie.

2.1. Maîtriser un socle de savoirs dans les domaines de la communication et de l’histoire de l’art ;
2.2. Maîtriser des savoirs spécialisés dans des domaines encore plus spécifiques (visual studies, iconologie, anthropologie du visuel, sémiologie…) ;
2.3. Articuler et confronter des savoirs issus de disciplines connexes (histoire, anthropologie, sociologie, etc.) ;
2.4. À partir des savoirs acquis, contribuer au développement de nouveaux savoirs dans le domaine des études sur les cultures visuelles.

3. Appliquer les méthodologies disciplinaires : Étudier et analyser une image ou un corpus d’images, une problématique complexe en convoquant les méthodologies propres aux disciplines de la communication et de l’histoire de l’art.

3.1. Étudier une image ou un corpus d’images, tous médiums confondus, à travers une analyse technologique, sémiologique, anthropologique, iconologique… ;
3.2. Être capable de les resituer dans leur contexte historique et socioculturel, d’en comprendre les interactions et les enjeux ;
3.3. Réfléchir à l’apport de nouvelles méthodes et faire évoluer ces méthodes dans un souci d’adaptation aux situations concrètes et diverses.

4. Effectuer une recherche en appliquant une démarche scientifique : Mener à bien un travail de recherche original et personnel brassant une quantité importante et diversifiée d’informations selon une démarche systématique et rigoureuse.

4.1. Construire et traiter des problématiques spécifiques autour d’un sujet donné. Faire preuve d’un raisonnement clair et structuré en appliquant, et en adaptant, si nécessaire, des cadres conceptuels donnés ;
4.2. Effectuer une recherche sur un sujet ou une problématique donné : décrire, organiser et synthétiser les données de manière systématique et rigoureuse. Critiquer et confronter les documents ;
4.3. Interroger le corpus d’informations de manière pertinente : y appliquer les méthodologies disciplinaires tout en y apportant son propre regard réflexif et critique, construisant un travail neuf et personnel sur la problématique ;
4.4. Communiquer de manière scientifique et pédagogique, oralement et par écrit, les résultats de sa recherche.

5. Gérer de façon autonome son travail et son parcours de développement : Faire preuve d’une capacité d’autonomie dans la gestion d’une recherche, d’un projet personnel et plus largement dans la mise à jour de ses connaissances.

5.1. Gérer en autonomie un travail de recherche en appliquant une démarche scientifique et en transposant les savoirs et les méthodologies à des problématiques nouvelles et des situations pluridisciplinaires ;
5.2. Planifier et gérer son propre parcours, poser des choix personnels dans sa formation ;
5.3. Développer sa curiosité intellectuelle : être intéressé et ouvert aux perspectives d’évolution et de changement tant dans le domaine des connaissances que dans celui des méthodes de médiation de ces savoirs ;
5.4. Être acteur de sa formation : gérer de manière autonome l’acquisition et la mise à jour de ses connaissances et de ses savoir-faire ;
5.5. Gérer son temps et planifier les étapes de la réalisation d’un projet.