Historique

Louvain-La-Neuve

Jury PRIX ADEL 2019:

  • Monsieur Philippe Donnay
  • Monsieur Vincent Bodart
  • Monsieur Eric Toulemonde
  • Monsieur François Courtoy
  • Monsieur Arno Baurin

Prix de l'ADEL 2019:

Claire Duchêne est la lauréate du Prix ADEL 2019 pour son mémoire intitulé :

"Nudges to Combat Early School Leaving in Belgium, and More Specifically in the Fédération Wallonie-Bruxelles"

Le promoteur est Monsieur Johannes Johnen

Le lecteur est Monsieur Vincent Vandenberghe

"Education is an essential prerequisite in our developed society. Setting out from this premise, this thesis aims to better understand the problematic of early school leaving in Belgium (and more specifically in the Fédération Wallonie-Bruxelles), and suggests an original way to combat it. Indeed, using the insights of behavioral economics, we examine the potential biases at stake leading to a dropout decision and develop two nudges in order to decrease the number of young people leaving the education system without a higher secondary qualification. Those ones either directly target students or operate via the influence of parents and their experimental design is based on the concept of randomized control trial."

 

Jury PRIX ADEL 2018:

  • Monsieur Philippe Donnay
  • Madame Muriel Dejemeppe
  • Monsieur Johannes Johnen
  • Monsieur Romain Houssa
  • Monsieur François Courtoy

Prix de l'ADEL 2018:

Il a été attribué à Arno BAURIN pour son mémoire intitulé "Job penibility: measurements and policy discussions".

Promoteurs Monsieur Jean HINDRIKS
Lecteur: Monsieur Vincent Vandenberghe
 

Comme vous le savez certainement, le gouvernement fédéral a progressivement repoussé l’âge légal de la pension et restreint les conditions d’accès à des systèmes de retraite anticipée de la vie active. Pour compenser ces mécanismes, le gouvernement planche sur une réforme, qui permettra aux personnes qui ont exercé un métier pénible de partir plus tôt à la retraite, ou de bénéficier d’une pension plus élevée s’ils décident de ne pas arrêter leur carrière de manière anticipée. Les critères de pénibilité ont été définis. Ils concernent tant l’organisation du travail que sa charge physique, mentale et émotionnelle. Reste l’opération la plus délicate, celle de définir les métiers pénibles. Même si un accord a été trouvé concernant la liste des métiers pénibles dans le secteur public, les syndicats et les employeurs n’ont encore pas réussi à s’accorder sur une liste similaire dans le secteur privé.

Le mémoire de Arno Baurin que le jury du prix ADEL a désigné lauréat tente d’objectiver certains critères de pénibilité afin de contribuer à la discussion politique en cours. En particulier, le mémoire primé étudie l'impact du travail sur la santé, et ce pour différents types de métiers.

Cette tâche est toutefois ardue, et cela pour deux raisons. Premièrement, il est difficile de définir de manière objective la "santé". Aussi, deux indicateurs largement utilisés dans la littérature économique, à savoir une appréciation autoévaluée de l’état de santé ainsi que l’espérance de vie, ont été choisis comme indicateurs de résultat. Deuxièmement, et afin d’assurer la validité des résultats obtenus, le chercheur doit prendre en compte dans son analyse statistique que les travailleurs choisissent eux-mêmes leur emploi et qu’ils peuvent en changer au cours de leur carrière.

Ainsi, tout en gardant à l’esprit les limites des méthodes statistiques utilisées (et donc des résultats obtenus), Arno Baurin est parvenu à montrer que certains types de métiers sont associés à une évaluation plus faible de son propre état de santé, comme ouvrier dans la construction, ou à une espérance de vie plus courte, comme serveur dans l’Horeca.

De plus, l’étudiant dépasse la question de la mesure de la pénibilité d'un métier pour l’amener dans un contexte plus global puisqu’il offre un début de réflexion sur les causes de la pénibilité. De même, il ouvre la discussion à propos des raisons pour lesquelles les autorités publiques devraient ou ne devraient pas reconnaître, et donc compenser, la pénibilité des emplois.

 

Jury PRIX ADEL 2017:

  • Monsieur Philippe Donnay
  • Madame Muriel Dejemeppe
  • Monsieur Jean-Pierre Lemaître
  • Madame Catherine Guirkinger
  • Monsieur Fabio Mariani
  • Monsieur François Courtoy

Prix de l'ADEL 2017:

Il a été attribué à Yannick SCHENK pour son mémoire intitulé "An Empirical Evaluation of the Impact of Regional Diasporas in North Rhine-Westphalia on Future Migration Patterns".

Promoteurs: Messieurs Frédéric DOCQUIER & Florian Mayneris
Lecteur: Monsieur Gani ALDASHEV
 

En affectant les coûts et les bénéfices des migrations, les réseaux de migrants contribuent à perpétuer ou accélérer les flux migratoire.

Dans ce mémoire, Yannik Schenk analyse l'impact des réseaux migratoires sur l’entrée de nouveaux migrants, et ceci par zone métropolitaine, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie et sur la période allant de 2006 à 2015. Les données sont disponibles par ville de destination, par nationalité et par année. Sa spécification empirique gravitationnelle est théoriquement dérivée d’un modèle à utilité aléatoire. En ce qui concerne l’estimation empirique, la disponibilité de données de panel lui permet de contrôler un grand nombre d’effets fixes qui capturent l’hétérogénéité non observée.

Les résultats indiquent qu’une augmentation de 10% de la taille du réseau migratoire entraîne une augmentation de 7% du flux d’entrée de migrants originaires du même pays d’origine. L’interaction de l’effet réseau avec l’instabilité politique du pays d’origine n’est pas significative, ce qui suggère que le stock de réfugiés génère des dynamiques migratoires similaires à celles des migrants traditionnels.

Sur le plan méthodologique, il montre que la linéarisation logarithmique du modèle gravitationnel peut conduire à des estimations fortement biaisées étant donnée l'hétéroscédasticité et la présence de nombreuses valeurs nulles tant dans les flux que dans les stocks.