ARCA - A propos

ARCA

Reconnu comme plateforme documentaire de l’Institut Religions, spiritualités, cultures, sociétés (RSCS) et comme bibliothèque spécialisée et conventionnée au sein des Bibliothèques de l’UCL, l’ARCA (Archives du monde catholique) est un centre chargé de recueillir, de sauver et d’étudier la documentation concernant la vie du monde chrétien en Wallonie et à Bruxelles aux 19e et 20e siècles. Il adresse ses services aux chercheurs, enseignants et étudiants, ainsi qu’au grand public.

À propos

L’ARCA (Archives du monde catholique) est un lieu de sauvegarde et de valorisation de la documentation sur le monde catholique et la vie chrétienne en Wallonie et à Bruxelles aux 19e et 20e siècles. Elle forme un dépôt d’archives spécialisé, qui a le statut de plateforme documentaire rattachée à l’Institut Religions, spiritualités, cultures, sociétés (RSCS) de l’UCL et de bibliothèque spécialisée conventionnée avec les Bibliothèques de l’UCL

Objectifs

L’ARCA (Archives du monde catholique) se donne pour objectifs de

Les transformations sociologiques récentes dans les mentalités ont conduit à des restructurations dans bon nombre d’associations catholiques, de même qu’à la fermeture de plusieurs institutions religieuses. Cette situation peut entraîner des destructions d’archives et font donc peser une menace sur tout un patrimoine de la vie chrétienne qu’il s’agit de préserver.

L’ARCA intervient ainsi à chaque fois que des fonds institutionnels ou privés sont menacés de destruction. Dans la mesure du possible, il encourage la préservation des documents au sein même de l’institution ayant produit ces archives. Il peut également conseiller les propriétaires sur la manière de conserver ces archives.

Son autre but et de

L’ARCA encourage les productions scientifiques, notamment grâce à sa collection « ARCA-Sillages », destinée à mettre à valeur et à diffuser les études menées en son sein sur base de sa documentation ou en lien avec ses domaines de prédilection.

Elle promeut également des journées scientifiques pour attirer l’attention des chercheurs sur de nouveaux domaines d’études ou pour faire connaître de nouvelles pistes de compréhension sur des sujets déjà étudiés.

Son patrimoine peut aussi être utilisé à l’occasion de publications ou lors de la mise sur pied d’expositions : les papiers d’institutions, d’associations ou de particuliers concernant l’évolution du monde catholique et de la vie chrétienne en Wallonie et à Bruxelles aux 19e et 20e siècles.

Missions

Des fonds d’archives confiés à l’ARCA ont été classés et inventoriés et cette documentation est mise à la disposition des chercheurs, des universitaires, qu’ils soient historiens, théologiens, romanistes ou sociologues, et de toute personne intéressée par la problématique du monde catholique.

Cette documentation vise également à aider les étudiants en master ou de doctorat de l’UCL à définir des projets de recherches, en pouvant leur proposer de vastes ensembles d’archives sur différentes facettes de la vie catholique wallonne et bruxelloise.

Historique de l’ARCA

L’ARCA (Archives du monde catholique) est constitué en juillet , sa création répond à une demande mûrie pendant de longues années par des professeurs et chercheurs en histoire et en théologie de l’Université catholique de Louvain.  

Le point de départ de l’ARCA remonte à la fin des années 1960. En 1969, Giovanni Hoyois, ancien président de l’Association catholique de la jeunesse belge (ACJB) de 1923 à 1935, décidait de donner ses papiers personnels à l’UCL. Suite à ce don, le Centre d’histoire contemporaine de l’UCL se mit à recueillir et à classer différents fonds d’archives émanant des mouvements d’Action catholique de l’entre-deux-guerres. 

À l’instigation du Professeur Roger Aubert (1914-2009), travaux de séminaires, mémoires de licence, thèses de doctorat et publications commencèrent à être réalisés sur base de ces matériaux. De nouveaux fonds d’archives, relatifs aux organisations politiques, aux mouvements sociaux, aux institutions culturelles, aux œuvres caritatives, à l’enseignement, aux mouvements de jeunesse ou encore aux congrégations religieuses, furent progressivement confiés à l’UCL. Simultanément, des associations visant à assurer la mise en valeur des traces du passé catholique des 19e et 20e siècles, virent le jour aux Pays-Bas, avec le Katholiek Documentatie Centrum (KDC) à Nimègue en 1969, et en Flandre, avec le Katholiek Documentatie en Onderzoekscentrum (KADOC) à Leuven en 1976.

L’ARCA (Archives du monde catholique) fut ensuite intégré au sein du Service des archives de l’UCL comme section autonome chargée de recueillir, de sauver et d’étudier, les archives reflétant l’évolution du monde catholique et de la vie chrétienne en Wallonie et à Bruxelles aux 19e et 20e siècles. Cette entité de recherches travaillait également en partenariat avec la Section d’histoire de l’UCL.

L’implantation de l’UCL en Wallonie et à Bruxelles, s’accompagna d’une perception nouvelle des responsabilités de l’université par rapport aux communautés régionales où elle s’installait et qu’elle entendait servir. Pour des historiens et autres spécialistes en sciences humaines, cet apport pouvait se traduire en termes de promotion d’une identité régionale, intégrant harmonieusement mémoire du passé et luttes présentes, en termes de construction d’une communauté, à la fois enracinée et tournée vers l’avenir. Ainsi germa l’idée d’attribuer, à Louvain-la-Neuve, un espace pour la sauvegarde et la mise en valeur de la mémoire du monde catholique de Wallonie et de Bruxelles.

Le 25 juillet 1989, les autorités académiques approuvèrent le projet. L’archevêque de Malines-Bruxelles et les évêques de Wallonie accordèrent leur patronage. Un nom fut trouvé : Archives du monde catholique (ARCA). Cette entité était gérée par un comité scientifique, composé de membres issus des sections d’histoire et de théologie, de membres du Service des archives de l’UCL, ainsi de représentants d’universités-partenaires de l’UCL.

En 2010, l’ARCA est devenu plateforme technologique de l’Institut de recherche Religions, spiritualités, cultures, sociétés (RSCS).