Lucien Vinciguerra : "Le roman comme laboratoire de transformations philosophiques : les paradoxes de la voie narrative dans Alector, de Barthélémy" Aneau.

mars 23, 2020

14h - 16h

Louvain-la-Neuve

ERAS 74

Dans la deuxième moitié du XVIe siècle a lieu une crise de la voix narrative dans le roman, dont le roman d’Aneau fait le constat paradoxal, en s’appuyant sur le paradoxe du menteur : les romanciers ne parviennent plus à donner une place à cette voix qui, étant elle-même fictionnelle, s’adresse au lecteur depuis le monde de la fiction, ouvrant ainsi un accès entre le monde fictionnel et le monde réel.

Les romanciers des décennies suivantes s’efforceront de trouver des solutions nouvelles à ce paradoxe. Dans quelle mesure ces dernières ont-elles contribué à rendre possible, au XVIIe siècle, une nouvelle conception philosophique du rapport de l’esprit et du monde, et de la possibilité qu’a le premier à accéder au second ?

Lucien Vinciguerra de l'Université de Lille est l’auteur de Celui qui parle. Science et roman, Hermann, 2019.

Affiche

Categories Events: