Claudio Stellato, artiste en résidence 2021-2022

Depuis 2005, l’UCLouvain accueille des artistes en résidence, dans des domaines aussi variés que le cinéma, la littérature, la musique, les arts plastiques, le théâtre, la danse... En 2021-2022, l’Université s’ouvrira aux arts du cirque avec Claudio Stellato.

Artiste pluridisciplinaire né à Milan, Claudio Stellato vit et travaille à Bruxelles.

À l’âge de 17 ans, il entreprend sa formation artistique en musique jazz à Milan. Il se dirige ensuite vers le théâtre de rue. Pendant plusieurs années, il travaille ainsi comme artiste de rue et décide d’entamer une formation d’acrobate de cirque au Centre des Arts du Cirque de Toulouse.

En 2005, il commence sa carrière d’artiste professionnel. Depuis, il a travaillé régulièrement en tant que danseur avec différents artistes (la Cie Kdanse, Olivier Py, Roberto Olivan, etc.). Il est aussi artiste associé aux Halles de Schaerbeek depuis 2014 et membre du jury de Circus Next – European circus label. En 2008, il forme sa compagnie avec laquelle il crée L’Autre (2011), La Cosa (2015) qui a reçu le Prix de la Critique du Meilleur spectacle de Cirque 2015, et WORK (2021). Depuis, la compagnie a su se faire une place dans le milieu de la danse, du cirque et du théâtre de rue en Belgique et à l’étranger.

Son projet avec les étudiant·es de l’UCLouvain

Durant une partie de l’année académique, l’artiste apprendra aux étudiant·es de la mineure en culture et création qui suivront son cours à spectaculariser des mouvements quotidiens à travers un travail chorégraphique. Aucun prérequis en danse n’est nécessaire pour suivre ce séminaire. Le travail corporel sera basé d’une part sur le mouvement produit par le dessin et d’autre part sur des mouvements inspirés d’actions quotidiennes simples, comme par  exemple  :  marcher, courir, porter ou traîner un corps. L’enjeu est de trouver comment quelque chose de quotidien, comme l’écriture et le dessin, peuvent devenir un spectacle. Comment en mêlant le travail du trait et celui du corps, on peut arriver à surprendre, créer des effets spectaculaires ou des illusions visuelles.

« L’enjeu est de trouver comment quelque chose de quotidien, comme l’écriture et le dessin, peuvent devenir un spectacle »

 

L’expérimentation sera le leitmotiv de la recherche. Il sera demandé aux étudiant·es de s’impliquer activement dans le processus de création notamment en apportant textes, dessins ou idées d’actions corporelles. Le but de ces improvisations est de créer avec eux et elles une fresque chorégraphiée, qui partira de l’écriture pour évoluer vers un dessin monumental.

"La méthode de recherche que je préconise, précise Claudio Stellato, est libre et sans contrainte. C’est pour moi essentiel dans mon processus créatif. Je ne cherche pas l’immédiateté d’un résultat qui fonctionne d’emblée. Je me concentre sur de nouveaux sujets, les explore, les associe, les décompose, les décale et les réinterprète. Les gestes et objets du quotidien sont utilisés comme un alphabet pour créer un nouveau langage. J’explore cette relation entre le corps et l’objet en la confrontant à différentes pratiques : le costume, le masque, le mouvement, l’art plastique, le son. Il s’agit de regarder l’activité autrement pour la sortir de sa réelle fonction première d’objet, la rendre extraordinaire et spectaculaire. 

Mon point de départ sera de travailler avec les étudiant·es sur des mouvements quotidiens et d’expérimenter le processus de transformation pour aller d’un univers «normal» vers un objet artistique. Je veux faire un pont entre ma pratique et la leur. Nous partirons des expériences personnelles de chacun·e et de leur discipline de prédilection (philosophie, littérature, communication, etc.) que nous chercherons à rendre artistique. Pour cela, notre outil de travail sera le corps et le mouvement. Nous les utiliserons comme base d’étude pour comprendre et créer une méthode de travail."

Le résultat final de cette rencontre sera une performance d’une durée de 20 minutes au cours de laquelle les étudiant·es créeront une œuvre plastique collective en temps réel. Elle sera le reflet de la recherche menée cette année avec l’artiste et de la confrontation entre son univers et le monde universitaire.

Lire l'interview de Claudio Stellato

 

A ne pas manquer !

WORK
Jeudi 25/11, 20h30
Centre culturel d’Ottignies-LLN
Une création de Claudio Stellato

DES CLOUS, du bois, de la peinture, quelques outils et des gestes quotidiens qui nous semblent sans importance, revisités et transformés dans un atelier de bricolage fantastique. Voilà les ingrédients de la nouvelle création de Claudio Stellato, artiste pluridisciplinaire inclassable et stimulant. Un spectacle ludique, inventif et déroutant !

« WORK, c’est un spectacle qui mélange cirque, danse, arts plastiques et théâtre d’objets et qui vient d’une passion que j’ai essayé de spectaculariser, explique Claudio Stellato. A l’époque j’aimais beaucoup bricoler et faire de la rénovation en bâtiment. Et je me posais la question de savoir com- ment un thème aussi basique pourrait devenir artistique. J’ai travaillé plusieurs années pour arriver à WORK qui est le résultat de cette recherche. »

Claudio Stellato poursuit avec WORK son exploration du mariage entre corps et matière et nous embarque cette fois dans la création d’une œuvre d’art avec ses mutations lentes, ses chemins compliqués et illogiques. Sur scène, les personnages artisans travaillent sur un chantier où chacun a son rôle, répétant des gestes précis, fruit d’heures de routine et d’efforts. Chacun fait son ouvrage, mais tous sont à l’œuvre : la scène se métamorphose sous nos yeux, composant des tableaux vivants qui animent dans un même mouvement les vivants, les matières, les formes et les couleurs. Les quatre artistes allient performance physique, peinture, cirque et danse. Rien ici n’est a priori défini, ce qui est donné est ensuite déconstruit, éventuellement recomposé autre- ment. Les éléments s’agencent avec fluidité. Et le bricolage se révèle être un tremplin pour l’imagination.

Conception et mise en scène : Claudio Stellato
Un spectacle présenté en collaboration avec le Centre culturel d’Ottignies-Louvain-la-Neuve et l’Atelier Théâtre Jean Vilar dans le cadre de la Triennale 10.

Gratuit pour les membres UCLouvain. > Réservations