Appel à cacndidature - Bourse de doctorat

ELIM

APPEL À CANDIDATURE – BOURSE DE DOCTORAT – PROJET ANTAGONIST – MICROBIOLOGIE APPLIQUÉE

Le groupe de recherche en microbiologie – phytopathologie (Pr A Legrève et C Bragard) et microbiologie alimentaire et environnementale (Pr J. Mahillon) de l’earth&Life Institue recrutent

Deux bioingénieurs ou biologistes hautement motivés et disposant d’une première expérience en recherche en microbiologie appliquée et/ou phytopathologie, pour le poste de chercheurs dans le cadre du projet ANTAGONIST - Développement de stratégies innovantes pour la santé des céréales sans recours aux fongicides de synthèse.

Les personnes sélectionnées recevront une bourse pour la réalisation d’une thèse de doctorat dans le cadre du projet, et seront chargées, avec nos partenaires du CRA-W de l’exécution et de la mise en œuvre du projet décrit ci-dessous.

Les personnes intéressées sont invitées à prendre contact au plus vite avec les professeurs C. Bragard et/ou Jacques Mahillon (claude.bragard@uclouvain.be, jacques.mahillon@uclouvain.be) le plus rapidement possible, et avant le 25 septembre 2018.

Résumé du projet ANTAGONIST

La protection des céréales contre les maladies requiert aujourd’hui généralement un traitement des semences et deux traitements réalisés à l’aide de fongicides issus de la chimie de synthèse. Comment se passer de ces traitements qui limitent aujourd’hui l’impact économique parfois conséquent des maladies, mais suscitent des questions en termes d’impacts collatéraux potentiels sur la santé et/ou l’environnement ?
C’est tout l’enjeu du projet ANTAGONIST qui vise aujourd’hui à développer des stratégies de contrôles alternatives pour valoriser le potentiel de microorganismes associés aux sols, à la rhizosphère et la phyllosphère des céréales présents en Région wallonne. Cette approche devrait permettre l’émergence de méthodes de contrôles efficaces et durables, compatibles avec l’agriculture biologique et les stratégies de protection intégrées désormais obligatoires.
Ces nouvelles approches devront renforcer la compétitivité de nos agriculteurs céréaliers et limiter l’impact sur la santé des personnes, mais aussi de l’environnement. Le projet proposé ici ciblera des compétences en matière de biocontrôle des maladies fongiques en céréales dans notre région et développera des stratégies innovantes qui s’appuient sur les approches de biostimulation (stimulation des populations microbiennes existantes) ou de bioaugmentation (apport ciblé de microorganismes bénéfiques) en synergie avec l’évolution des approches phytotechniques.
Le projet s’appuie sur un large consortium d’expertise complémentaire qui associe des équipes issues d’entités de recherche universitaires ou de l’enseignement supérieur avec d’autres du CRA-w, et capitalise sur l’innovation technologique apportée par les récentes avancées en termes de séquençage à haut débit et techniques de pointes pour la caractérisation de microorganismes. Les premiers résultats concrets du projet sont attendus au terme de la première triennale de recherche avec des pistes qui seront approfondies et diffusées progressivement au cours de la seconde triennale.