Témoignage d'une secrétaire de recherche

IMMC

Mars 2020, c’est le printemps et la nature s’éveille. Elle reprend le dessus encore et toujours malgré les agressions continues que nous lui infligeons chaque jour.

Mais cette fois-ci, elle trouve que nous sommes allés trop loin et nous rappelle à l’ordre. Elle nous dit :

N’avez-vous pas oublié l’essentiel lors du développement de vos sociétés ?

N’avez-vous pas oublié que, du haut de vos tribunes, vous n’êtes pas propriétaires de la terre sur laquelle vous trépignez d’impatience ?

N’avez-vous pas oublié que vous n’êtes que locataires et qu’en tant que locataires vous devez prendre soin du bien que l’on met à votre disposition en « bonnes mères et bons pères de famille » ?

N’avez-vous pas oublié que c’est votre devoir de veiller sur cette terre magnifique, sur cette nature si belle et sur ses occupants ?

N’avez-vous pas oublié que vous devez transmettre à vos enfants le respect inconditionnel que nous devons aux autres et à notre environnement ?

En cette période de pandémie et de confinement, nous sommes amenés à retrouver des repères enfouis dans notre inconscient, à recréer des liens et des stratégies communes, sans clivages sociaux, de nationalité, de couleur de peau ….

Nous sommes tous concernés, tous amenés à réfléchir, à nous entraider, à marcher ensemble.

En restant chez soi, nous réapprenons à vivre ensemble, en famille, à prendre du temps pour les nôtres, à veiller sur nos anciens, à appeler nos proches, à prendre des nouvelles des amis, à rire ensemble, à trouver d’autres modes de travail, ….

Cette pause dans le temps remet en place des principes oubliés : se dire bonjour, se rendre compte de la valeur des choses simples, se rendre compte que des personnes au travail ingrat sont des maillons indispensables de notre vie en société, « qu’il n’y a pas de sots métiers mais que de sottes gens », …

Le confinement nous permet à toutes et tous d’apporter notre soutien, simplement, aux personnes qui sont en première ligne.

Alors en restant chez vous, vous prenez soins des autres. C’est simple et efficace. Faites-le pour tous ceux qui sont malades, pour tous ceux qui sont en première ligne, pour toutes ces personnes qui continuent à travailler pour nous ….

Mais surtout, une fois la crise passée, n’oubliez pas …. Le printemps 2020 nous donne l’occasion de nous remettre en question et de progresser humainement. Ne retournons pas en arrière.

 

Catherine Bauwens (iMMC - IMAP)

Published on June 11, 2020