News

Bruxelles Woluwe

  • July 2021 - Press release related to OPERAM

RECHERCHE HORIZON 2020 – 30/07/2021

Optimiser la médication chez les patients âgés souffrant de maladies multiples : résultats de l'étude OPERAM

Le consortium de recherche européen OPERAM a publié récemment dans le British Medical Journal les résultats d'un essai majeur financé conjointement par le programme de recherche européen Horizon 2020 et le gouvernement suisse. Le groupe de recherche en pharmacie clinique du Louvain Drug Research Institute (UCL/LDRI/CLIP https://uclouvain.be/en/research-institutes/ldri/clinical-pharmacy-clip.html) et les Cliniques Universitaires Saint-Luc étaient partenaires de ce projet, coordonné par une équipe suisse. Le sujet est l’optimisation de la médication chez les personnes âgées souffrant de plusieurs maladies concomitantes, ce qu'on appelle la " multimorbidité".

Dans 4 centres européens, dont les Cliniques universitaires Saint-Luc, 2008 patients de plus de 70 ans furent recrutés. Bien que la mise en œuvre d'une révision structurée de la médication chez ces patients hospitalisés ait entraîné une réduction de l'utilisation inappropriée des médicaments, aucun effet significatif sur les réadmissions liées aux médicaments n'a pu être démontré. L’optimisation de la médication chez les personnes âgées, dans le but de réduire les évènements indésirables tels que les réadmissions à l’hôpital, est l’un des défis majeurs de notre société. Cet essai et ses résultats encourageants ouvrent la voie à de futures recherches dans ce sens.

Au-delà des résultats de l’étude clinique, ce projet européen a permis de nombreuses avancées scientifiques. L’équipe de l’UCLouvain a coordonné les travaux de recherche permettant, notamment, les avancées suivantes :

  • Développement d’un set de critères d’évaluation (‘core outcome set’) à utiliser dans les études relatives à la revue de médication chez les personnes âgées. DOI: 10.1186/s12916-018-1007-9
  • Mise au point d’une méthode validée de détection des admissions reliées aux médicaments (‘drug-related admission’) chez les personnes âgées multimorbides. DOI: 10.1111/bcp.13716
  • Meilleure compréhension de l’expérience des patients dans le processus de revue de la médication. Thevelin S et al., under review.
  • Publication du BMJ: Manuel R Blum, Bastiaan TGM Sallevelt, Anne Spinewine et al. Optimizing Therapy to Prevent Avoidable Hospital Admissions in Multimorbid Older Adults (OPERAM) : cluster randomised controlled trial. BMJ. 2021;374:n1585. doi : https://doi.org/10.1136/bmj.n1585

 

En savoir plus sur l’étude OPERAM

Introduction

L’utilisation inappropriée des médicaments chez les personnes âgées souffrant de multimorbidité et de polymédication est fréquente et a des conséquences négatives considérables pour les patients et la société. Les recherches montrent que jusqu'à 30 % des hospitalisations chez les personnes âgées sont liées à des médicaments, dont 50 % sont potentiellement évitables. Les études préalables réalisées sur l'optimisation de la médication dans cette population montraient des résultats peu concluants et présentaient des limites méthodologiques importantes. L'étude OPERAM, étude internationale à grande échelle, visait à évaluer l'effet d'une revue structurée de la médication chez des patients multimorbides et polymédiqués.

Méthode

Des patients âgés (≥70 ans) hospitalisés, présentant une multimorbidité (≥3 maladies chroniques) et une polymédication (≥5 médicaments chroniques), ont été randomisés pour recevoir une prise en charge habituelle ou une intervention, dans quatre hôpitaux européens (Suisse, Belgique, Irlande et Pays-Bas). L'intervention consistait en revue structurée de la médication selon la méthode « STRIP » par un médecin et un pharmacien, à l'aide d'un système informatisé d'aide à la décision intégrant les critères pour une prescription appropriée au patient âgé « STOPP/START ». Les recommandations relatives à l'optimisation de la médication ont été discutées avec le médecin du service et le patient ou - si la mise en œuvre clinique n'était pas possible - transférées au médecin généraliste via un rapport envoyé à la sortie du patient. Le critère d’évaluation principal était la première réadmission liée à un médicament survenant dans les 12 mois suivant l'inclusion. Les patients étaient recontactés pour suivi durant cette année à 2, 6 et 12 mois.

Résultats

2008 patients ont été randomisés dans 54 groupes témoins (n=963) et 56 groupes d'intervention (n=1045). Une utilisation inappropriée des médicaments a été détectée chez 86% des patients du groupe intervention (moyenne de 2,75 recommandations STOPP/START par patient) et chez 62% d'entre eux, ≥1 recommandation STOPP/START avait été appliquée après 2 mois. L'arrêt d'un médicament sans indication claire a été le conseil le plus fréquemment donné (36%), dont 52% ont été appliqués après 2 mois. Une réadmission liée au médicament a eu lieu chez 211 (21,9 %) patients du groupe intervention contre 234 (22,4 %) patients du groupe témoin. L'intervention n'a pas eu d'effet significatif sur les réadmissions liées aux médicaments (analyse en intention de traiter : HR 0,95 [intervalle de confiance à 95% 0,77-1,17]). De même, aucune différence n'a été constatée en ce qui concerne les hospitalisations évitables, la mortalité et les chutes.

Discussion

Bien que la mise en œuvre d'une révision structurée de la médication chez les patients hospitalisés ait entraîné une réduction de l'utilisation inappropriée des médicaments, aucun effet significatif sur les réadmissions liées aux médicaments n'a été démontré. Il y a plusieurs explications possibles.

L'effet d'une intervention ponctuelle peut ne pas persister sur une période de suivi de 12 mois, en partie à cause des changements de médicaments intermédiaires. A l’inverse, la période de suivi peut être trop courte pour démontrer un effet positif de l’instauration de traitements préventifs. Deux-tiers des recommandations d’optimisation de traitement réalisées pendant le séjour hospitalier étaient implémentées 2 mois plus tard. Il s’agissait majoritairement d’arrêt de médicaments inappropriés, mais souvent de médicaments peu impliqués dans des hospitalisations iatrogènes.

Les recommandations d’optimisation du traitement et les mesures réalisées ("hospitalisation liée à la médication") étaient larges et hétérogènes. Il peut être plus facile de démontrer un effet positif de l'optimisation de la médication pour des interventions ciblant spécifiquement certaines classes de médicaments (par exemple, les chutes dues aux benzodiazépines) ou pour des patients à haut risque pré-identifiés.

Enfin, les données disponibles suggèrent qu’il est nécessaire de renforcer la participation des patients à la décision et l’information sur les changements réalisés, ce qui n’est pas toujours aisé dans un contexte d’hospitalisation aigue, et qu’un renforcement de la collaboration avec le médecin généraliste est également souhaitable.

L'étude OPERAM a été approuvée par les comités d'éthique médicale des centres participants et est enregistrée au niveau international sous le numéro NCT02986425 (ClinicalTrials.gov). OPERAM a été financé par des subventions européennes Horizon 2020 (Grant agreement No. 6342388), du Secrétariat d'État suisse à la formation, à la recherche et à l'innovation (SERI) et du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS).

 

  • June 18, 2021

On June 18th, Anne Spinewine received the Utrecht University Award For Excellence in Pharmacy Practice. This award is given to persons who have demonstrated excellence either in pharmacy practice or pharmaceutical sciences, or in both.

Anne Spinewine was selected as the 2021 laureate for the following reasons: her capacity to combine clinical pharmacy practice and research; her contribution to advanced knowledge on clinical risk management by pharmacist, appropriate use of medicines in older people and collaborative pharmacy practice; and the development of a strong and highly relevant research group (i.e. the Clinical Pharmacy Research Group at the Louvain Drug Research Institute https://uclouvain.be/en/research-institutes/ldri/clinical-pharmacy-clip.html ) with publications in major international journals.

 

  • March 25, 2021

Perrine Evrard participated online in the UCLouvain 2021 edition of My Thesis in 180 seconds, the subject of which was « Arrêter les somnifères en maison de repos : une intervention sur mesure".

https://www.youtube.com/watch?v=7masvDkAFmk

 

  • February 2021

Two of our research students, Noémie Croix and Simon Lion, presented their research master theses. Congratulations for their success!

Noémie Croix: "Comparison of the OPERAM DRA Adjudication Guide and AT-HARM10 to identify drug-related hospital admissions in older adults ». Promoteur : Dalleur, Olivia

Simon Lion: « De la prévalence à la réduction des interactions médicamenteuses en maisons de repos en Belgique ». Promoteur : Anne Spinewine

 

  • January 2020

PhD public defense, Thevelin Stefanie

"Medication review to prevent avoidable hospital admissions in older people with multi-morbidity: Measuring outcomes that matter to patients"

JURY MEMBERS

· PRESIDENT: Françoise VAN BAMBEKE (Louvain Drug Research Institute, Université catholique de Louvain, Brussels, Belgium)

· Isabelle AUJOULAT (Institute of Health and Society, Université catholique de Louvain, Belgium)

· Benoit BOLAND (Cliniques universitaires Saint-Luc, Institute of Health and Society, Université catholique de Louvain, Belgium)

· Ulrika GILLESPIE (Uppsala University Hospital, Department of Pharmaceutical Biosciences, Uppsala University, Sweden)

· Jesse JANSEN (Department of General Practice, Maastricht University, The Netherlands)

· Bruno KRUG (Institute of Health and Society, CHU UCL Namur, Université catholique de Louvain, Belgium)

PROMOTER: Olivia DALLEUR (Louvain Drug Research Institute, Cliniques universitaires Saint-Luc, Université catholique de Louvain, Brussels, Belgium)

CO-PROMOTER: Anne SPINEWINE (Louvain Drug Research Institute, CHU UCL Namur, Université catholique de Louvain, Brussels, Belgium)

Related publications :

•Thevelin S, Spinewine A, Beuscart JB, Boland B, Marien S, Vaillant F, Wilting I, Vondeling A, Floriani C, Schneider C, Donzé J, Rodondi N, Cullinan S, O'Mahony D, Dalleur O. Development of a standardised chart review method to identify drug-related hospital admissions in older people. British Journal of Clinical Pharmacology. 2018; 84(11):2600-2614.

•Thevelin S, Mounaouar LE, Marien S, Boland B, Henrard S, Dalleur O. Potentially inappropriate prescribing and related hospital admissions in geriatric patients: A comparative analysis between the STOPP and START criteria versions 1 and 2. Drugs & Aging. 2019; 36(5):453-459.

 

  • May 2019

On behalf of the European Society of Clinical Pharmacy (ESCP), we are inviting you to register for the ESCP International Workshop in Antwerp, Belgium, 17 and 18 May 2019, State of the art in anticoagulation therapy.

Register now and explore the roles and responsibilities of pharmacists in providing the best pharmaceutical care and clinical pharmacy services to patients on anticoagulation. The scientific programme will include plenary sessions and oral communications, as well as different hands-on workshops.

The workshop is suitable for pharmacists working in various settings including hospital, community pharmacies, nursing homes, general practice, research and more.

More information & Registration: https://www.escpweb.org/Antwerp

 

  • February 2019

Research seminar by Lucas Morin, 27/02/2019, 12-13h – pharmacie didactique

Title: “Too much, too late? Patterns of drug prescribing for older adults near the end of life”.

Lucas Morin, Aging Research Center, Karolinska Institutet, Stockholm, Sweden

The seminar will be followed by a workshop to present and discuss recent and ongoing Belgian/European research projects around medication use in older people.

 

  • September 2018 

PhD public defense, AnneLaure Sennesael

Exploring adverse drug reactions associated with the use of direct oral anticoagulants: From greater fundamental knowledge to better clinical prevention

 

Related publications :

  • Sennesael AL et al. Optimizing the safe use of direct oral anticoagulants in older patients: a teachable moment. JAMA Intern Med. 2015.
  • Sennesael AL et al. Preventability of serious adverse drug reactions related to the use of direct oral anticoagulants: a prospective study. Br J Clin Pharmacol 2018.
  • Sennesael AL et al. An optimized dRVVT-based assay to estimate the intensity of anticoagulation in patients treated with direct oral anticoagulants. Thromb Res. 2017.
  • Sennesael AL et al. Drug interactions with non-vitamin K oral anticoagulants. JAMA 2018.
  • Sennesael AL et al. Effect of ABCB1 genetic polymorphisms on the transport of rivaroxaban in HEK293 recombinant cell lines. Sci Rep 2018
  • Sennesael AL et al. Rivaroxaban plasma levels in patients admitted for bleeding events: insights from a prospective study. Thromb J 2018.

 

  • September 2018

PhD public defense, Sophie Marien

Health Information Technology to improve Patient Safety : Focus on medication reconciliation

Related publications :

  • Marien S et al. Electronic tools to support medication reconciliation: a systematic review. J Am Med Inform Assoc. 2017
  • Marien S et al. A web application to involve patients in the medication reconciliation process: a user-centered usability and usefulness study. J Am Med Inform Assoc. 2018

 

  • July 2018

La troisième édition du MT180 Bénin a enregistré cette année la participation de plus d’une centaine de candidats issus des différentes facultés des universités de Bénin. Au terme de la présélection, 11 finalistes ont été désignés pour participer à la finale nationale qui a eu lieu le 26 juillet 2018 à l’Université d’Abomey Calavi (UAC), Bénin.

Des trois lauréats, DOHOU Angèle doctorante en cotutelle UAC/UCL-LDRI (CLIP) a remporté le prix du public et le troisième prix du jury.

https://uclouvain.be/en/research-institutes/ldri/news/mt180-2018-benin.html

 

  • April 2018

PhD public defense, Pauline Anrys

"Developing, implementing and evaluating a complex intervention to optimize medication prescribing in the nursing home setting"

Related publications :

  •  Anrys, Strauven et al., Collaborative approach to Optimise MEdication use for Older people in Nursing homes (COME-ON): study protocol of a cluster controlled trial. Implementation Science. 2016 Mar 11, 11:35
  • Anrys et al. STOPP/START version 2-development of software applications: easier said than done? Age and Ageing 2016; 45 (5), 589: 59
     

 

  • January 2018

L'ARES finance le Projet de Recherche pour le Développement MUSTPIC (MUltidisciplinary STrategy for Prevention and Infection Control In Benin), coordonné par le CLIP, en collaboration avec l'Université d'Abomey-Calavi.

Ce projet veut contribuer à la réduction des infections associées aux soins au Bénin, par la promotion de l’usage rationnel des antibiotiques et de pratiques d’hygiène hospitalière en chirurgie. 

 

  • December 2017

SCIENTIFIC AWARDS ASTRAZENECA FOUNDATION 2017

Laureate

Anne SPINEWINE, UCL / LDRI
Healthy Ageing Award

https://uclouvain.be/en/research-institutes/ldri/news/scientific-awards-astrazeneca-foundation-2017.html

 

  • June 2017

Le projet SEAMPAT, coordonné par le groupe de recherche en pharmacie clinique de l’UCL (A Spinewine) est nominé pour le meilleur projet d’innovation aux Agoria eHealth Awards.

La cérémonie (1er juin 2017) rassemble notamment les directions d’hôpitaux belges et des décideurs de la santé. Ce projet a pour but d’améliorer la continuité des traitements médicamenteux entre le domicile et l’hôpital et ce, par le biais d’une plateforme de réconciliation médicamenteuse encourageant la participation active du patient.

Seampat

Le projet SEAMPAT a été présenté lors du 3e séminaire eSanté, le 26/01/2017 . Détail de la présentation accessible via www.esanteformation.be/seminaire-3/