Distribution d'eau à Louvain-la-Neuve

ADPI

Conformément à la législation wallonne et afin de garantir la qualité de l'eau tout au long de l'année, un laboratoire accrédité effectue des contrôles réguliers de l'eau distribuée dans les bâtiments UCLouvain concernés. Les bâtiments sont groupés en plusieurs zones de distribution.

En plus des analyses obligatoires, d'autres analyses complémentaires sont régulièrement effectuées. Au total, plus de 230 échantillons sont prélevés chaque année afin d'analyser plus de 210 paramètres différents ! L'eau étant la base de très nombreux produits, elle se doit d'être très contrôlée. L’ensemble des résultats de l’année écoulée sont disponibles au plus tard le 31 mars de l’année suivante.

 

 

Contrôles de routine :

Télécharger les résultats 2018

L'eau distribuée en 2018 est restée conforme aux valeurs paramétriques tout au long de l'année pour l’ensemble des paramètres physico-chimiques.

Du point de vue microbiologique, les analyses sont restées parfaitement conformes aux normes, et ce tout au long de l’année écoulée, à l’exception de la présence de 9 coliformes au local A173 (SC03). Dans ce cas, la zone a été temporairement isolée jusqu’à obtention d’un résultat bactériologique négatif.

 

 

Contrôles complets :

Télécharger les résultats 2018

Les résultats microbiologiques sont excellents. Aucun dépassement paramétrique n’a été constaté.

Les résultats en nitrates oscillent entre 22,9 et 25,8 mg/l ce qui est largement sous la limite des 50 mg/l imposée par le Code de l’eau du gouvernement wallon et bien inférieur aux valeurs généralement rencontrées dans d’autres régions.

La composition minérale (calcium, magnésium, sodium, potassium, sulfates, bicarbonates et chlorures) montre un profil bien équilibré et similaire à celui de certaines eaux commercialisées. La dureté de l’eau se situe, quant à elle, entre 37,2 et 38,8 degrés français.

Occasionnellement, il se peut que l’eau délivrée soit un peu rougeâtre ou brunâtre à certains points de distribution. Les résultats des ions métalliques méritent dès lors un commentaire.

En effet, la norme ISO 5667-5, prévoit l'échantillonnage directement à l'ouverture du robinet. Or, il se peut que l'eau prélevée à ce moment soit restée une nuit, voir plus, en attente dans la canalisation engendrant un contact prolongé avec les matériaux du réseau (canalisations, vannes, robinets). Selon la qualité de ces matériaux, ce temps de contact peut suffire pour qu'à l'analyse des traces chimiques de la dissolution de ces éléments soient retrouvées. Ces phénomènes, s’ils se produisent, sont locaux et épisodiques. Nous n’avons d’ailleurs rencontré aucun dépassement de normes tout au long de l’année écoulée.

Ceci étant, nous rappelons qu’il est préférable de purger le robinet avant d'en consommer l'eau, spécialement si l’eau est consommée aux premières heures d’activités de la semaine (stagnation du week-end). Cette mesure est également valable en dehors de l'UCLouvain.

 

En conclusion, les résultats des contrôles complets nous indiquent donc que l'eau distribuée est potable et entièrement conforme aux normes définies par la législation relative à l'eau destinée à la consommation humaine.

Les résultats des analyses effectuées sur l’eau distribuée en 2019 seront disponibles à cette adresse en avril 2020.