Céline et les Associations Culturales

FERM

Céline

Chevalier

Aspirante FNRS

Les associations de cultures consistent à cultiver plusieurs plantes différentes sur une même parcelle. Ce mode de culture, lorsqu’il est bien appliqué, présente de nombreux avantages, par exemple celui de limiter les problèmes d’insectes et de maladies, et donc l’utilisation de pesticides, ou d’augmenter les rendements, grâce à des interactions qui ont lieu entre les différentes cultures. Malheureusement, et malgré de nombreuses recherches à leur sujet, ces interactions sont encore peu comprises et restent très difficiles à prévoir. C’est dans ce cadre que s’inscrit mon doctorat : notre objectif est d’améliorer la connaissance que nous avons des interactions ayant lieu entre les racines des plantes cultivées en maraîchage, avec l’appui d’un comité de maraîchers intéressés par ce sujet. Nous espérons, grâce à cette recherche, être en mesure de mieux concevoir les associations et ainsi participer à l’expansion, dans nos régions, de ce système bénéfique à la fois pour les maraîchers, - diminution des coûts, stabilisation du rendement, etc. -, pour l’environnement, - meilleure conservation du sol et de la biodiversité, utilisation de moins de pesticides, etc. -, et pour la société en général, - produits de meilleure qualité, sans intrants chimiques, valeur esthétique, etc.-.