Martin et la Gestion de la Matière Organique à l'UCLouvain

Martin

Quiévreux

Mémoire 2018-2019

La gestion des déchets est une problématique cruciale à l'heure actuelle dans les pays développés. Dans le cadre de la conservation de l'environnement, du potentiel épuisement de certaines ressources et de la lutte contre le gaspillage alimentaire, il est essentiel de valoriser nos déchets en ressources.

C'est dans ce contexte global que se situe le sujet de mon mémoire. Je vais me concentrer sur la gestion des déchets organiques, ou biodéchets, produits sur le site de Louvain-la-Neuve de l'université UCLouvain. La définition de biodéchets choisie est « tout déchet biodégradable produit par une activité anthropique » (déchets ménagers, secteur de la restauration, agriculture, gestion des espaces verts, etc). En outre, une des particularités de la méthodologie réside dans le fait que l'approche scientifique sera suivie, c'est-à-dire que chaque étape et décision sera clairement justifiée et argumentée dans une optique de rigueur scientifique

Au cœur de mon mémoire se trouve la modélisation du système « matière organique », avec le logiciel Scilab, et l'objectif principal peut se résumer en deux questions :

  • Quelle sont la situation et la prise en charge actuelles des biodéchets ?
  • Comment peut-on en optimiser la gestion ?

Une première partie consiste donc en l'identification des stocks et des flux de biodéchets sur le site de l'UCLouvain. La littérature scientifique ainsi que des rencontres avec des acteurs de terrain seront les principales sources d'informations afin de construire, quantifier et valider mon modèle. Le résultat souhaité serait la création d'une carte complète du système matière organique.

La seconde partie concerne la proposition de scénarios afin d'avoir une gestion plus efficiente des biodéchets. La rencontre avec des acteurs de terrain (associations, professionnels, administration) me permettra de discuter de la pertinence et faisabilité de certaines actions.

Il existe plusieurs intérêts et débouchés pour les professionnels. Par exemple, j'espère fournir des pistes de solutions pour optimiser la gestion néolouvaniste des biodéchets par l’administration, voire des entreprises. Mon travail peut également servir comme base méthodologique pour l’étude et l’analyse de systèmes « matière organique » pour d’autres villes.