De formidables chercheur·es Télévie

 

En 2021, des dizaines de chercheuses et chercheurs travaillent tous les jours pour faire progresser la recherche contre le cancer grâce au Télévie. Découvrez trois d’entre elles, parmi beaucoup d’autres à l’UCLouvain. Vous aussi, vous pouvez soutenir ces jeunes scientifiques !

Le monde merveilleux des cellules, bactéries, protéines, molécules…Qui êtes-vous ?

Je m’appelle Dan Geelen, j’ai 26 ans et je travaille dans le laboratoire de la Pre Anabelle Decottignies. Depuis le secondaire, la science et les mécanismes de fonctionnement du corps humain m’intéressent beaucoup et mes études de sciences biomédicales à l’UCLouvain m’ont transportée dans le monde merveilleux des cellules, bactéries, protéines, molécules… Cet univers infini de la découverte! Cela m’a tellement épanouie que j’ai décidé d’approfondir le sujet des télomères (les extrémités de nos chromosomes) d’abord dans mon mémoire, aujourd’hui dans mon doctorat.  

Sur quoi porte votre recherche ?
Au laboratoire d’épigénétique (Institut de Duve), nous nous intéressons aux télomères, dans le cadre des cancers pédiatriques et des téloméropathies (maladies génétiques de vieillissement prématuré des organes liées à des télomères anormalement courts).

Ma thèse se focalise sur le volet cancer et, en particulier, les mécanismes mis en place par les cellules cancéreuses pour maintenir leurs télomères à travers deux mécanismes de maintien connus : la télomérase et le mécanisme ALTernatif d’élongation des télomères. Nous tentons de déceler les différences entre les cellules qui font appel au 1er ou au 2e mécanisme afin d’identifier de nouvelles pistes de thérapie anti-tumorale.

Cette recherche m’a amenée à découvrir que la télomérase permet non seulement le maintien des télomères dans les cellules cancéreuses, mais qu’elle a aussi une fonction dans le métabolisme lipidique. Or on sait, notamment grâce aux travaux récents du laboratoire du Pr Feron, que celui-ci joue un rôle capital dans la survie de la cellule cancéreuse.

Quest-ce qui vous passionne dans votre travail ?
La curiosité d’en apprendre plus sur le monde fascinant et mystérieux des télomères me motivera toujours et j’espère qu’un jour les découvertes du laboratoire pourront offrir de nouvelles perspectives thérapeutiques aux plus petits (mais aussi aux plus grands) patients.   

Le courage des patients

Sophie PirenneQui êtes-vous ?
Je m'appelle Sophie Pirenne, je suis médecin anatomo-pathologiste et doctorante dans le laboratoire du Pr Frédéric Lemaigre, dédié à l’étude du développement embryonnaire du foie et du pancréas ainsi que des cancers hépatobiliaires et pancréatiques. J’ai d’abord fait 4 ans d’assistanat dans différents laboratoires d’anatomo-pathologie clinique. Bien que passionnée par mon métier de pathologiste, je souhaitais mieux comprendre la biologie du cancer et apprendre la démarche scientifique.

Sur quoi porte votre recherche ?
Mon travail concerne les mécanismes d’initiation tumorale dans les cancers de l’arbre biliaire qui comprennent les cholangiocarcinomes (cancer qui se développe à partir des cellules biliaires, les cholangiocytes, qui tapissent la paroi des voies biliaires) et les cancers de la vésicule biliaire. Ces cancers sont rares mais leur pronostic est sombre et le diagnostic est en général posé à un stade avancé auquel le patient n’est plus éligible pour un traitement curatif. Une meilleure compréhension des mécanismes moléculaires induisant la transformation tumorale pourrait faciliter la détection précoce de ces cancers. C’est un sujet passionnant mais complexe en raison de l’hétérogénéité de ces cancers.

Qu’est-ce qui vous passionne dans votre travail ?
C’est stimulant de pouvoir s’aventurer en terrain inconnu. J’aime le sentiment de liberté que donne la possibilité de concrétiser ses propres idées ainsi que le caractère interdisciplinaire d’un laboratoire de recherche.
Je travaille avec des biologistes, des bio-ingénieurs, des ingénieurs et des scientifiques diplômés en sciences bio-médicales. Nous avons parfois des points de vue différents mais pas incompatibles et ces échanges permettent de prendre du recul.
La fonction de doctorant demande rigueur, patience et endurance quand il s’agit de répéter à plusieurs reprises la même expérience. Il faut également faire face à des désillusions. Dans ces moments de doute, deux éléments me poussent à continuer : la finalité du projet et le courage des patients.

L’importance de la nutrition dans la prévention des maladies

Emeline DiergeQui êtes-vous ?
Je suis Emeline Dierge, j’ai 25 ans et je viens de Sambreville. J’ai réalisé mes études de bioingenieur à l’UCLouvain à Louvain-la-Neuve en option sciences agronomiques à finalité agroalimentaire. J’ai choisi de faire mon mémoire dans le laboratoire du Pr Yvan Larondelle sur le thème de l’obésité et de la nutrition. J’ai poursuivi mon cursus académique avec une thèse de doctorat en copromotion chez le Prs Olivier Feron et Yvan Larondelle.

Sur quoi portent vos recherches ?
Je travaille sur les cellules cancéreuses en acidose, c’est-à-dire adaptées à un environnement acide et qui deviennent plus agressives et plus aptes à migrer et former des métastases. Le but de ma thèse est de prendre avantage de l’addiction aux acides gras qu’ont les cellules cancéreuses en acidose en leur présentant des acides gras qui pourraient être potentiellement toxiques. Je teste ainsi différents types d’acides gras et surtout les acides gras polyinsaturés qui ont un haut pouvoir d’oxydation.

Qu’est-ce qui vous passionne dans votre travail ?
Ce qui me passionne, c’est d’apporter ma pierre à l’édifice dans la recherche contre le cancer. Ce qui me tient tout particulièrement à cœur, c’est d’éveiller les consciences par rapport à l’importance des aspects nutritionnels dans la prévention et la guérison des maladies.

Vous aussi, soutenez la recherche en faisant un don sur le compte bancaire BE23 2100 0819 0791 avec la mention FRS-FRNS/Télévie UCLouvain. Les petits dons financent les grandes idées des chercheur·es et aident à sauver des vies ! https://uclouvain.be/fr/secteurs/sss/actualites/televie-2021.html

La soirée de clôture du Télévie aura lieu le 18 septembre 2021 : https://televie.be/le-18-septembre-2021-la-date-de-la-soiree-de-cloture-du-televie/

 

Publié le 28 juin 2021