Migration du centre de pisciculture

Publié le 08 novembre 2017

Ce  8 novembre l’avenir du Centre de pisciculture Marcel Huet de l’UCL est scellé. Hébergé depuis les années 80 au « n°2 de la route de Blocry » pour les besoins de la recherche, le Centre Huet ne pouvait plus rester dans ce bâtiment* ne répondant plus aux normes.

Après discussions et négociations avec le cabinet du Ministre René Collin et la DG03 (Direction Générale Opérationnelle Agriculture, Ressources naturelles et Environnement), une convention de partenariat a été signée pour transférer les plus gros poissons et équipements dans la commune d’Erezée au CoSMos, le « Conservatoire du Saumon Mosan » de la Région wallonne. Une partie des équipements et installations de pisciculture ainsi que les plus grosses truites et saumons de l’UCL s’y retrouveront après un aménagement du bâtiment pour les accueillir dans les meilleures conditions, et ce pour une période de 10 ans renouvelable. L’UCL maintiendra à Louvain-la-Neuve les poissons nécessitant de plus petits volumes d’eau. Ceux-ci trouveront une place dans l’animalerie des animaux à sang froid du bâtiment Carnoy à Louvain-la-Neuve.

Cette démarche pourrait constituer le point de départ à l’établissement au CoSMos d’un centre interuniversitaire de recherche en aquaculture. En effet, l’ULg et l’UNamur sont déjà impliquées dans le programme wallon de réintroduction du saumon atlantique dans le bassin de la Meuse (Saumon Meuse), le projet fondateur et principale activité du CoSMos. Côté UCL, Yvan Larondelle, professeur de biochimie et de nutrition à la faculté des bioingénieurs, actuellement en charge du Centre Huet, a l’ambition de développer la production, en eau douce, de saumons de qualité nutritionnelle supérieure, sans contaminants chimiques et riches en nutriments essentiels. Le projet a déjà séduit un industriel et devrait rapidement en séduire d’autres. Il s’agit d’une des pistes suivie par la Région wallonne pour redynamiser l’aquaculture en Wallonie. Les chercheurs envisagent la production de chair et/ou d’œufs de saumon à haute valeur ajoutée qui seront proposés aux restaurants et magasins haut de gamme. Une attention toute particulière sera apportée à l’aspect durable de cette production de sorte que la qualité supérieure des saumons se fasse sans impact négatif pour l’environnement, notamment en veillant à une alimentation durable des salmonidés.

*Ce bâtiment temporaire fût le premier construit par l’UCL à LLN et abrita d’abord les services de génie civil pour les études de stabilité des sols pour les futures constructions, puis les services techniques de l’université avant d’accueillir le laboratoire d’écoéthologie des poissons (Prof. G. Thines, faculté PSP) et le Centre de pisciculture Huet de la faculté AGRO. A l’éméritat du Prof. Thinès, la faculté AGRO reprit l’ensemble des infrastructures à son compte.