Nos professeur·es docteur·es honoris causa

Deux professeurs et une professeure de l’UCLouvain se voient décerner un doctorat honoris causa: Myriam Watthee-Delmotte sera honorée par l’Université de Lorraine, Denis Dochain par l'Institut national polytechnique de Grenoble et Benoît Lengelé a été distingué par l’Université de Picardie Jules Verne.

Myriam Watthee-Delmotte, professeure à la Faculté de philosophie, arts et lettres, directrice de recherches FNRS, recevra un doctorat honoris causa de l'Université de Lorraine à Metz le 7 novembre prochain. « Ce n'est pas seulement mon travail qui est récompensé, explique-t-elle, mais cela témoigne du rayonnement de ma discipline au sein des milieux académiques et souligne la présence active des femmes qui exercent un métier de recherche scientifique et d'enseignement universitaire. » La future docteure honoris causa relève ainsi, avec l’aide du Service des archives de l’université, qu’elle est la 6e femme académique de l’UCLouvain à recevoir ce qui est considéré comme la plus haute distinction de l’université…

Denis Dochain est professeur à l’École polytechnique de Louvain (Institute of Information and Communication Technologies, Electronics and Applied Mathematics (ICTEAM). Il recevra de son côté le titre de docteur honoris causa de l'INPG (Institut national polytechnique de Grenoble) le 13 décembre prochain.

Benoît Lengelé, professeur à la Faculté de médecine et médecine dentaire, attaché à l’Institut de recherche expérimentale et clinique (IREC), a reçu « un doctorat honoris causa (doctorat ‘pour l’honneur’), une haute distinction honorifique décernée par une université pour honorer une personnalité de nationalité étrangère éminente, que cela soit dans le domaine des sciences et techniques, de la médecine, des lettres, des arts et des sciences humaines et sociales », explique l’Université de Picardie Jules Verne qui l’a récompensé le 27 septembre dernier.
Spécialiste en anatomie, microchirurgie reconstructrice et allogreffes faciales, c’est lui qui a réalisé, en 2005, en collaboration avec le Pr Bernard Devauchelle et le service de chirurgie maxillo-faciale du CHU d’Amiens, la première greffe mondiale de visage.
Benoît Lengelé s’est également vu décerner la Légion d’honneur le 9 juillet dernier.

https://be.ambafrance.org/Benoit-Lengele-Chevalier-de-la-Legion-d-Honneur
www.u-picardie.fr/l-universite/actualites/50-ans/doctorat-honoris-causa-monsieur-benoit-lengele-552574.kjsp

Publié le 16 octobre 2019