Gouverner les politiques sociales : normes, acteurs et institutions

Promoteurs-trices principaux : Martin Wagener, Pascale Vielle

Promoteurs-trices secondaires : Eric Mangez

La structuration des sociétés modernes en états-nations capables d’organiser et d’articuler une série de systèmes fonctionnels (l’économie, le droit, la politique, les politiques sociales, d’éducation etc…) n’a constitué qu’un moment dans l’histoire de la modernité. En partie découplé de son contexte national, chaque système tend aujourd’hui à se globaliser ou à se décentraliser, ce qui altère la capacité des états-nations à conduire des politiques cohérentes et efficaces dans différents secteurs. Emergent alors de nouvelles formes et instances de gouvernance qui impliquent une redéfinition des échelles territoriales (locale, régionale, trans- ou inter-nationale), au sein desquelles des acteurs multiples, publics ou privés, produisent des normes originales - tant dans leur forme que par leur orientation - aux logiques parfois conflictuelles. Conjuguant une approche théorique et empirique, ainsi que différents regards disciplinaires, les recherches regroupées sous cet axe visent à mieux cerner ces phénomènes et à identifier de nouveaux modes de gouvernance, congruents avec ces évolutions.