Le Prix Bauchau fête ses 20 ans

Près de 100 personnes étaient réunies ce jeudi 6 octobre à l’Aula Magna de Louvain-la-Neuve pour assister à la 9e et 10e remise du Prix Pierre et Colette Bauchau et célébrer les 20 ans du prix attribué pour la première fois en 2002.

Le Prix Pierre et Colette Bauchau récompense, tous les deux ans, les recherches d’un jeune scientifique de moins de 40 ans dans les domaines de l’énergie, de l’agriculture ou de la lutte contre le sida. Ce prix d’une valeur de 180 000 euros lui permet de poursuivre ses travaux de recherche.

20 ans de Prix Bauchau

Le Prix Bauchau a été créé par le Chevalier et Madame Bauchau à l’UCLouvain en 1998 et est financé par le Fonds Pierre et Colette Bauchau. En 20 ans, ce prix a permis de récompenser dix recherches menées dans les domaines de la lutte contre le sida, de l’énergie et de l’agriculture. Ces trois thématiques n’ont pas été choisies par hasard : elles confirment la volonté de participer à la lutte contre le sida dont Pierre et Colette Bauchau ont pu constater les ravages en Afrique, témoignent de la passion de Monsieur Bauchau pour la nature et de son esprit visionnaire qui pressentait que l’énergie serait un enjeu majeur du 21e siècle.

Depuis sa création, ce prix s’est avéré un formidable coup de pouce pour les chercheurs primés. Ils ont pu perfectionner et élargir le champ de leur recherche, innover et devenir des références dans leur domaine. « Grâce aux développements que nous avons faits avec le Prix Bauchau, nous sommes devenus un des centres de référence des dosages des médicaments anti-rétroviraux et nous recevons des échantillons de plusieurs laboratoires ou de plusieurs institutions universitaires du pays », explique le professeur Vincent Haufroid, lauréat du Prix Bauchau en 2006 et en 2015 (sida). 

Mais le prix a eu bien d’autres vertus, en stimulant une dynamique vertueuse pour la recherche et l’innovation. Pour certains, ce prix a servi de tremplin et de porte d’entrée à d’autres sources de financement afin de poursuivre et d’approfondir leurs recherches. Pour le professeur Benjamin Elias, lauréat du prix en 2008 (énergie), « le Prix Bauchau a non seulement été un levier en termes de recherche et d’innovation mais aussi en termes de formation des étudiants. Il faut savoir que les recherches dans le domaine de l’énergie sont coûteuses. L’idée était donc de développer de nouvelles choses et de faire profiter des étudiants de l’UCLouvain de ce nouveau savoir ».

Les lauréats 2020 et 2022

Cette édition du Prix Pierre et Colette Bauchau a récompensé deux chercheurs, la professeure An Ansoms, Institute for the Analysis of Change in Contemporary and Historical Societies (IACCHOS), et le professeur Hervé Jeanmart, Institute of Mechanics, Materials and Civil Engineering (iMMC). Crise sanitaire oblige, le prix 2020 attribué à la professeure An Ansoms n’a pu être officiellement remis qu’en 2022. Son projet de recherche a pour but de confronter les modèles agricoles "modernistes" et "professionnalisés" aux modèles agricoles localement ancrés. La crise COVID-19 a inséré une nouvelle réalité dans l'analyse et a poussé à se poser de nouvelles questions sur la résilience des populations rurales face aux multiples crises auxquelles elles sont confrontées.

Le professeur Hervé Jeanmart, lauréat du prix 2022, concentre ses recherches sur la nécessité d’organiser la transformation du secteur énergétique sur des bases objectives en termes de faisabilité, de conséquences économiques et d’émissions de gaz à effet de serre. Ce projet permettra de disposer d’un outil de modélisation capable de proposer les meilleures trajectoires d’investissement visant la décarbonation du système énergétique en s’adaptant aux contraintes économiques et climatiques. 

Cette édition 2022 a été ponctuée par l’intervention du professeur Éric Pirard, ingénieur géologue à l’Université de Liège, dont la thématique portait sur « Les matériaux pour la transition énergétique ».

20 ans de Prix 

 

 

 

Publié le 10 octobre 2022