Midi de l'éthique : L’alimentation peut-elle être équitable si elle n’est pas accessible aux plus pauvres ?

CHAIRE HOOVER Louvain-La-Neuve

13 octobre 2020

12H45 - 13H55

Louvain-la-Neuve

LECL 93, Collège Jacques Leclercq Place Montesquieu, 1

Lorsqu'on pense à l’alimentation équitable, durable et saine, on pense souvent à une alimentation labellisée, traduisant une préoccupation pour les conditions de vie et de travail des producteurs, pour les impacts de cette production sur l’environnement et pour la santé des consommateurs. Ces exigences ont souvent un impact sur le prix à la consommation. Ceci suscite la question de savoir si l’amélioration de la situation des producteurs, qu’ils soient du sud ou de chez nous, rend inévitablement ces produits de qualité inaccessibles aux consommateurs les plus pauvres. Est-ce un faux problème ? Quelle est la part du budget alimentaire pour les plus démunis d’entre nous ? Quelles initiatives sont déployées par les acteurs pour répondre à cette difficulté, et sont-elles couronnées de succès ? Quelles sont les conditions nécessaires, tant au plan micro que macro, à une amélioration conjointe des conditions de vie des producteurs et de celles des consommateurs auxquelles ils destinent leurs produits, ainsi qu’à une amélioration des impacts environnementaux et nutritionnels de nos systèmes agricoles ? Autant de questions sur lesquelles tenteront de nous éclairer nos trois intervenant(e)s.

Le midi sera introduit par Catherine Rousseau, agronome, en charge de l’aide alimentaire à la Fédération des Services Sociaux (FdSS), Laurence Dewalle, coordinatrice du réseau des Gasap Bruxellois et Douchka Van Olphen du service communication, chez Fairtrade Belgium. Il sera modéré par Goedele Van den Broeck, économiste, professeure en économie agricole à l’UCLouvain (AGRO/ELIA).