Recherche en architecture et en urbanisme

Bruxelles Saint-Gilles, Louvain-La-Neuve, Tournai

A propos

La recherche en architecture, ingénierie architecturale et urbanisme étudie les modalités de conceptions durables des lieux, des édifices, des équipements et des infrastructures, dans le contexte de la métropolisation.

Nos méthodes relèvent de la recherche fondamentale, de la recherche appliquée et de la recherche par le projet. Elles articulent les sciences humaines, les sciences de la santé, les sciences de l’ingénieur et de l’environnement. Elles investiguent les histoires et les théories architecturales notamment dans leur aspect culturel. Elles développent les modélisations des matériaux, des structures, des technologies constructives et des infrastructures. Elles analysent les systèmes de conduite et de gestion des projets.

Nos terrains de recherche investiguent les différentes échelles spatiales : édifices, locales, régionales, globales. Ils couvrent nos territoires et s’étendent au-delà, en particulier dans les Suds. Ils s’inscrivent dans les réseaux internationaux.

Nos résultats se traduisent par des propositions d’architecture, d’ingénierie architecturale et d’aménagement du territoire. Ils s’adressent tant à la société qu’à la communauté scientifique. Ils valorisent les capacités de résilience des espaces et des sociétés lors de leurs mutations.

Thématiques

  1. les théories, histoires et critiques des architectures et de l’environnement construit en général ;
  2. les patrimoines dans une triple visée de conservation, de réaffectation et d’adaptation aux exigences énergétiques et sociétales, les enseignements de la conception des ouvrages à travers le temps ;
  3. les outils de représentations - en ce compris les technologies numériques - étudiés sous les angles théorique, historique, méthodologique, critique et réflexif en vue de gérer leurs effets dans les processus de représentation, conception et communication de projets ;
  4. la recherche par le projet comme moyen de formulation d’hypothèses architecturales, d’ingénierie et de mutations spatiales, son utilisation comme moyen heuristique et évaluatif ;
  5. la modélisation comme hypothèse de calcul des structures et comme outil d’élaboration de scénarios prospectifs;
  6. les structures à performances spécifiées des bâtiments et ouvrages construits mettant en œuvre des matériaux naturels ou classiques ;
  7. les performances énergétiques et environnementales des bâtiments (chaleur, lumière, acoustique, ventilation, qualité de l’air) ayant des influences sur le confort, la santé et le bien-être physique, physiologique et psychologique des occupants ;
  8. les interactions entre espace, lumière et couleur, d’un point de vue perceptif et technologique, y compris les séquences lumineuses colorées et l’intégration des luminaires dans les espaces bâtis ;
  9. les nouvelles formes de montage  et de production des projets architecturaux et territoriaux dans leurs aspects environnementaux, économiques, juridiques, sociaux et culturels ;
  10. la composition des espaces, leurs densification/dédensification, leurs rapports aux usages et l’articulation territoire, ville et paysage ;
  11. les stratégies de gestion et d’utilisation parcimonieuse et soutenable des ressources, en prenant en compte le cycle de vie complet des environnements bâtis et non bâtis aux différentes échelles temporelles et spatiales ainsi que les défis sociaux et économiques qui y sont liés (analyse de cycle de vie, énergie grise, déchets, intégration des concepts d’économie circulaire et d’urban mining…) ;
  12. le métabolisme socioéconomique des villes et territoires dans leur ensemble (en ce compris les trames vertes et bleues et la biodiversité) en vue d’alimenter les politiques publiques de développement durable par l’application des outils de modélisation dynamique dans l’aménagement du territoire ;
  13. les enjeux territoriaux et de l’urbain du XXIe siècle :
    • la mobilité et les modalités de développement des territoires ;
    • les inégalités socio-spatiales impactant l’habitat et la cohésion territoriale ;
    • les enjeux environnementaux des villes et des territoires ;
    • la transition digitale.