Equipes, cellules et groupes informels

La recherche en LOCI couvre un vaste panel de domaines.

La recherche concerne de nombreux chercheurs, actifs selon une logique de regroupement ou de collaborations par centres d'intérêt. Certains groupes fonctionnent de manière informelle ; d'autres, souvent actifs depuis plus longtemps, sont constitués en entités formalisées : centres ou cellules de recherche.


  Architecture et Climat
  Achitecture & Complexité
  Centre de recherches et d'études pour l'action territoriale
  Laboratoire Analyse Architecture
  Metrolab Brussels
  Mobilité et Urbanisme

Groupe de recherche thématique qui s’intéresse à la problématique de l’articulation entre transports, mobilité, urbanisme et territoires. Nos recherches sont à cheval entre les pures études de mobilité et les études urbaines et territoriales. De ce fait, nous croisons entre des approches sociologiques liées aux pratiques et aux comportements de mobilité, des approches d’ingénierie des transports et des approches plus morphologiques liées à la fabrication de l’espace et à l’organisation des territoires. Nous souhaitons en ce sens contribuer à enrichir un champ de recherche relativement nouveau qui est celui du design ou de la conception des mobilités. Il concerne autant l’aménagement du territoire que l’urbanisme ou encore l’architecture. Il est de facto multiscalaire et transdisciplinaire.

Publication

  • La mise en récit de l'urbanisme algérois - Passé, présent, futur - Aniss Mezoued (PUL et DIAL)
  • L’in-adhérence spatiale du tramway d’Alger à l’échelle locale - Aniss Mezoued (DIAL)

L’équipe

  • Khaled Amcha
  • Bernard Declève
  • Maïté Dewasme
  • Vincent Kaufmann
  • Quentin Letesson
  • Aniss Mezoued
  • Gordana Miccic
  • Sami Salem
  • Pierre Vanderstraeten

Contact : Aniss Mezoued


  Structures & Technologies
  Urbanismes dans les Suds

Ce groupe de recherche rassemble les chercheurs travaillant sur les questions urbaines et d’architecture dans les terrains dits des Suds. Elle vise à fédérer les chercheurs travaillant sur ces géographies et à valoriser leurs travaux, et à décloisonner les recherches.

La notion de « Suds » n’est pas une simple notion géographique. Elle fait référence à un ensemble de territoires, généralement situés au sud de l’équateur, caractérisé par des situations de pauvreté, d’accès limité aux services de base, mais aussi de croissance urbaine très dynamiques, peu encadrée par les pouvoirs publics. L’utilisation du pluriel vise à dépasser une approche dichotomique Nord/Sud, faisant écho à la dichotomie développé/sous-développé, en mettant l’accent sur la pluralité des situations territoriales (sociales, économiques, politiques, démographiques, etc.). Cette notion reste toutefois au coeur du questionnement scientifique du groupe de recherche et fait ainsi l’objet d’une utilisation critique. Sur le plan scientifique, le groupe de recherche veut mettre en lumière les connaissances, les approches et les problématiques visant des régions du monde qui recueillent la grande majorité de la croissance urbaine du XXIe siècle. Il relève la sous-représentation de ces terrains d’études dans la recherche urbaine compte tenu de leur importance dans les dynamiques urbaines mondiales. Mieux, il considère que ces villes et ces territoires peuvent contribuer à nourrir la théorie de l’urbanisme en général - sortant ainsi d’un schéma largement répandu dans la recherche comme dans la pratique urbanistique, de transfert du Nord vers le Sud des concepts ou des modèles urbains. Fort de ce positionnement, nous proposons de nous concentrer sur ces géographies des Suds, sans exclure des recherches croisées, en mettant au centre des intérêts de recherche les notions d’informalité, de production « populaire » de l’habitat ou de services urbains, selon une approche constructive et pragmatique, s’opposant à une certaine vision alarmiste des villes des Suds.

Les activités du groupe veulent également toucher des questions épistémologiques, relatives aux paradigmes à l’oeuvre dans ce champ de recherche, notamment le rapport à la notion de « développement », ainsi que sur les lieux, les langues et les modes de production et de circulation du savoir. Les activités visent à favoriser le dialogue et la diffusion des connaissances. Leur format est varié, alternant des audiences larges et restreintes, disciplinaires ou interdisciplinaires.

Publication

L’équipe

  • Aniss Mezoued
  • Claire Simonneau
  • Khaled Amcha
  • Gustavo Rondon
  • Alejandro Gonzales
  • Sami Salem
  • Gloire Kibala Ntondele

Contact : Claire Simonneau